AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.75 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Soustons , 1944
Biographie :

Bernard Traimond (né à Soustons en 1944) est un enseignant-chercheur d'anthropologie français.

Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (1)


Citations et extraits (9) Ajouter une citation
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
Autre pratique récurrente du mariage relevant de la commémoration : la photographie de mariage. Le 19e siècle est l'inventeur de la photographie, qui devient le média par excellence du souvenir de mariage. Mais à cette époque, les prises de vue ne sont pas aisées, et solliciter un photographe est coûteux.

Les classes moyennes citadines préfèrent souvent la séance de pose en studio (...) Ce passage obligé de toute cérémonie actuelle est alors bien plus présent dans les milieux bourgeois que dans les communautés paysannes où on n'a pas encore développé un intérêt pour l'image de soi, au contraire de la classe possédante
Commenter  J’apprécie          130
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
Le contrat de mariage date de l'époque romaine, mais reste rare jusqu'aux 17e et 18e siècles. (...) Cependant cette pratique du contrat de mariage devient systématique à la veille du 19e siècle, à tel point que surgissent des parodies de contrats de mariage pour moquer cette habitude lorsque les mariés sont pauvres, tels que celui décidé entre Jean-qui-a-Peu et Jacqueline-qui-n'a-guère précisant les biens mis en commun : "un petit grand lit fait en bois d'amertume, garni d'un traversin de revêche, entouré d'un rideau de chagrin, une garniture d'inquiétude, et une belle courtepointe de mauvaise humeur."
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
"L'acte de courtiser les filles porte dans les divers dialectes ou dans le français local, des noms différents. On dit fréquenter bien que souvent ce terme ne soit applicable qu'à la fréquentation autorisée par les parents et faite publiquement après la consécration préliminaire des fiançailles proprement dites."

En Chalosse, la rencontre peut intervenir lors des rassemblements de voisins : veillées, marchés, messes, etc. (...) la bienséance requiert une occasion, qui favorise la rencontre mais toujours sous l'œil du chaperon, et à défaut, une annonce pour trouver une compagne, ces deux procédés requérant de toute façon un arrangement préalable, via un entremetteur, dont la fonction est finalement d'obtenir le consentement paternel, obligatoire et indispensable jusqu'en 1896. A la campagne, "tout le village a son rôle à jouer, de la châtelaine qui dote une jeune fille pauvre au curé qui recueille le consentement. Entre les familles interviennent souvent des intermédiaires, occasionnels ou professionnels, qui se chargent des travaux d'approche."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
Le système dotal en tant que stratégie matrimoniale conduit aux 17e et 18e siècles à une augmentation considérable des mésalliances, car la noblesse qui s'est appauvrie, n'a plus de ressources suffisantes pour doter ses filles, et ses fils sont de plus en plus pauvres. Ces enfants à doter sont alors souvent tournés de force vers le couvent ou la carrière ecclésiastique, au profit du mariage d'un seul, par lequel la famille aristocrate s'allie aux bourgeois et aux financiers dont les fortunes grandissent considérablement à la même période.

On assiste à cette époque aux effets pervers des alliances et mariages de raison où l'amour et l'inclination n'ont aucune place : la marchandisation des filles, qui refusent de plus en plus de se marier, mais aussi la multiplication des adultères et enfin à la fin du 18e siècle, à l'augmentation des divorces.
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
Au premier rang de ces objets propres aux mariés se trouve la tenue de la mariée, et particulièrement sa robe, dont les éléments cristallisent croyances, rituels et superstitions. La robe est toujours neuve, confectionnée ou achetée pour l'occasion, et jamais portée. Jusqu'au 19e siècle, elle est de couleur vive partout en France, avec une prédominance du rouge. En Chalosse, bleu et vert prévalent. Le rôle protecteur de la robe de la mariée, dont celle-ci glissait un pan sous les genoux de son promis pendant la cérémonie, afin de contrer toute malédiction proférée contre le succès et la fertilité de l'union, est fondamental.



Contre cette pratique maléfique de "nouer l'aiguillette", un autre talisman est utilisé : l'anneau de mariage, symbole de foi et de fidélité entre les époux
Commenter  J’apprécie          00
alzaia   08 février 2020
Une cause nationale : l'orthographe française de Bernard Traimond
sommaire







L'EFFET DISTINCTION

Affirmer le français contre les autres langues nationales

Affirmer le français contre les autres langues du pays

Affirmer l'écrit

Distinguer celui qui sait

VALORISER LA LANGUE

La plus belle des langues

La langue la plus difficile

La langue unique

L'immanence

LES EFFETS DE POUVOIR

L'invention du collectif

Les entrepreneurs de l'orthographe

La dictée

Les sanctions

L'ORTHOGRAPHE D'ETAT

La néographie

Enjeux et réactions

Le pouvoir orthographique

LES ARTS DE LA RESISTANCE

La pédagogie

La mauvaise orthographe

Lire et écrire, illettrisme et literacy
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
Les cérémonies de mariage religieux restent majoritaires au 19e siècle : lorsque l'on se marie, surtout dans le grand monde, c'est à l'église que l'on se rend. Pour autant l'événement marquant du 18e siècle finissant est bien la création d'une instance civile du mariage.
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
Le mariage à la campagne revêt une dimension bien plus importante qu'à la ville, car il implique tout le village dans ses réjouissances collectives qui conservent le souvenir des rites de passage nécessaires pour l'entrée dans une vie nouvelle. "Dès le matin les demoiselles d'honneur envahissent la chambre de l'épouse, on procède à la toilette de la mariée. Les épouses étaient vêtues de bleu, de marron, de rouge, suivant leur goût personnel, avec ceinture blanche, bouquet et couronne de fleurs d'oranger. On la mettait ensuite pour les dimanches de l'année et elle servait d'habit sur le lit de mort." (DAUGE, 1916)
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleil   27 mai 2013
Le Coeur et la Raison - Le mariage au 19e siècle de Bernard Traimond
Le mariage d'amour n'est devenu la norme que récemment, au cours d'un 20e siècle bien avancé. C'est au 19e siècle que se répand ce type d'union : en effet, la Révolution Française amorce un changement de perspective en reconnaissant à l'individu le droit au libre-arbitre.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Éléments chimiques

Qui n'est pas un gaz rare ?

Argon (Ar)
Xénon (Xe)
Chlore (Cl)
Radon (Rn)

12 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : chimie , périodique , élémentsCréer un quiz sur cet auteur