AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.93/5 (sur 1302 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Valreas , le 31/0/1977
Biographie :

Céline Mancellon née le 31 juillet 1977, après avoir été bercée dans l'univers de L'Égypte ancienne, la Mythologie et les romans Arthuriens, elle écrit sa première nouvelle à l'âge de 10 ans, basée sur la découverte du tombeau de Ramsès II.
Au collège, sa lecture prend un tout autre tournant en découvrant les œuvres fascinantes de Stephen King à qui elle voue une admiration sans bornes.
Elle lira aussi Dracula de Bram Stoker et Frankenstein de Mary Shelley, le début d'un fabuleux déclic.
Ce n'est que bien des années plus tard, qu'elle plonge dans le monde de la Bit-Lit et de la romance paranormale.
De cela naîtra plusieurs projets.
Céline aime partir à l'aventure du mélange des genres, son style peut varier d'une œuvre à l'autre, autant de défis qu'elle aime relever.
Bit-lit, comédie romantique, dystopie, thriller... Autant de mondes qu'elle prend plaisir à visiter pour nourrir le sien.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Céline Mancellon   (42)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« Vous n'éteindrez plus jamais la lumière. » PARANORMAL HUNTERS : Promenons-nous dans les bois… - Épisode 3 / Une histoire en deux parties https://bit.ly/2QQK96Q Le témoignage terrifiant de randonneurs au sujet d'un animal gigantesque dans le parc naturel du Vercors entraine les Paranormal Hunters dans une nouvelle aventure. Will Kemper est le fondateur de l'organisation Paranormal Hunters. Avec l'aide de Lola Martinez, la médium, d'Anton Loubert, le scientifique et de Luc Schmidt, l'assistant loufoque, ils filment des manifestations inexplicables pour les faire découvrir au plus grand nombre mais aussi pour aider les personnes faisant face à des phénomènes inexpliqués. Les histoires de Paranormal Hunters retracent plusieurs bandes sonores originales enregistrées par les membres de l'organisation pendant leurs interventions. Êtes-vous prêts à entendre ce qu'ils ont vécu ? Par Céline Mancellon, l'auteure des séries best-sellers Bad Romance et Temps de lune parues aux éditions Milady et MxM Bookmark.

+ Lire la suite

Citations et extraits (333) Voir plus Ajouter une citation
Je sais que je l'aime. Parce que le regarder me fait mal, ce qui me rend paradoxalement vivante. Comme des débris de verres qui s'enfonceraient dans ma chair, mes organes..., mon âme. Je l'aime parce que, quand il me touche, j'ai le corps qui explose en un millier de particules. Parce que, lorsque je l'écoute parler, j'oublie de penser. Parce que, quand il est près de moi, j'ai le sentiment que personne ne peut m'atteindre. Parce qu'il suffit que nous soyons dans la même pièce pour que mon univers se résume à lui. Je l'aime et j'étouffe. J'étouffe d'être impuissante à chasser ce qui le hante en cet instant.
Commenter  J’apprécie          130
- J'ai pris un risque incroyable pour vous secourir, et pourtant vous paraissez en colère contre moi... n'êtes-vous pas ingrate, femme ?
- Je m'appelle Cassie. Et non "femme", espèce de mufle !
Commenter  J’apprécie          140
En cherchant a se débattre, Cael tomba sur le carrelage froid de la cuisine, entrainant l’audacieux punk dans sa chute ; Celui-ci se retrouva au-dessus de lui et le trentenaire ne put s’empêcher de rire franchement face a la situation cocasse. Ce n’est pas le type le plus âgé qui est censé être un pervers et désireux d’abuser du jeune et innocent étudiant ?
Commenter  J’apprécie          130
Ce n’est pas bien, Ian. Tu es le frère de Marc… Il déteste aussitôt l’inflexion éraillée de sa voix ; elle dévoilait sans aucune pudeur la violence de sa concupiscence. Quand a ian, en entendant le prénom de son ainé, il se figea instantanément, les prunelles bleutées obscurcies par un terrible orage au gout de tempête.
Quelle importance ? Je n’ai pas choisi de l’être figure toi ! Sans qu’il s’attende à une telle réaction de sa part, Ian lui frappa le torse de son point. C’est moi qui suis devant toi, et non Marc ! Moi ! L’étudiant réitéra son geste, les yeux remplis de l’armes contenues, ces dernières menaçaient d’étaler les traces de Khol.
C’est moi… moi qui t’aime ! cria-t-il en laissant subitement libre cours à son chagrin. Il lui donna un autre coup sans y mettre toute la force de son désespoir. Cette porte ! ouvre-la ! C’est ton cœur que je désire squatter ! Pas ton appartement !
Commenter  J’apprécie          100
je dois avouer que c’est génial d’avoir un homme sous la main : robinet qui fuit, évier bouché, ampoule grillée, film d’horreur méga flippant. Féministes ! Ne rejetez pas immédiatement le mâle… Il est toujours possible de lui trouver une utilité pratique.
Commenter  J’apprécie          100
- Vous me fuyez, je suis celui qui vous chasse. Je vous fuis, vous serez alors celle qui me poursuivra. Telle est la danse des flammes, Ashana.
Commenter  J’apprécie          100
Gael, lui était sous le choc. Un type ressemblant à un punk drogué était dans sa salle de bain... Qu'est ce qu'il fichait là?! Comment était- il entré?!

- Mais qu'est-ce que... Commença le trader au bord de l'apoplexie.

- Y'a plus de gel douche, dit le jeune homme en tendant un flacon vide au propriétaire des lieux.
Commenter  J’apprécie          90
— M-Day… je ne crois pas que… bredouilla t-elle en tentant de m’empêcher de fouiner dans ses affaires.
Je sortis une espèce de longue jupe en jean, la tenant du bout des doigts comme s’il s’agissait là d’un vêtement imbibé d’une substance dégoûtante.
— C’est quoi cette chose… un uniforme de nonne ? File-moi une paire de ciseaux !
La jeune fille m’arracha la jupe des mains pour la serrer contre sa poitrine.
— Hors de question ! cria Lenah, affolée.
— La police de la mode va te mettre sous les verrous, petite marchande, dis-je, le plus sérieusement du monde. Mais nous allons y remédier… dès que tu m’auras donné de quoi laisser libre cours à mon incroyable génie.
Commenter  J’apprécie          80
— Adrian ! réitéra-t-elle. Pas de baisers en public ! Ai-je mentionné le fait que les membres de la sécurité présents sont assez portés sur les commérages, surtout quand la concurrence est impliquée ?
— Pas en ces termes exacts, non.
Elle le mitrailla des yeux.
— Au temps pour moi. Qu’ai-je dit exactement ?
— Sauf erreur de ma part, tu as évoqué des rumeurs, et non des commérages.
— C’est tellement différent, il faut l’avouer.
— 7 lettres pour le premier, et 10 pour le second. Ça ne pardonne pas, au Scrabble. Tu peux perdre une partie sur une telle différence. Imagine qu’il y ait une case compte triple ? C’est la catastrophe. 
Commenter  J’apprécie          70
- Qu'elle fasse le travail d'un homme, vous voulez
dire?

J'acquiesçai, puis attendis nerveusement sa réponse. Il m'étudia un moment avant de reprendre la parole:

- Pour être honnête, avant vous, je ne m'étais ja- mais posé la question.

- Alors ? Vous avez bien une opinion sur le sujet ! m'impatientai-je.

- Je dirais ceci : si c'est ce qu'elle veut et qu'elle se révèle compétente, pourquoi pas ? À mes yeux, seuls les résultats comptent. La manière d'y parvenir ne
reste que ça, un moyen.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Céline Mancellon (1179)Voir plus

Quiz Voir plus

Monstres de la mythologie grecque

Je suis une créature hybride, mi-homme mi-cheval.

Le Minotaure
Le Centaure
La Cavale
La Manticore

12 questions
3353 lecteurs ont répondu
Thèmes : monstre , mythologie grecque , créatures mythologiques , mythologie , mythesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}