AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.8 /5 (sur 195 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Asheville, Caroline du Nord. , le 4/11/1950
Biographie :

Charles Frazier est un romancier américain.

Il élève actuellement des chevaux dans une ferme près de Raleighen en Caroline du Nord, où il vit avec son épouse, Catherine, qui enseigne la comptabilité, et leur fille Annie.

Son premier roman, Cold Mountain (National Book Award en 1997) retrace le voyage d'Inman, un déserteur blessé de l'armée confédérée à la fin de la fin de la guerre civile américaine.

Il a été adapté au cinéma par Anthony Minghella en 2003, avec Nicole Kidman, Jude Law et Renée Zellweger (Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle).

Il est également l'auteur de Treize lunes, roman qui retrace la destinée hors du commun d'un jeune orphelin blanc adopté par une tribu indienne dont il ira représenter les droits auprès du Sénat américain.


+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Charles Frazier   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Retour à Cold Mountain - Bande-annonce


Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipette   28 juillet 2013
Retour à Cold Mountain de Charles Frazier
« On aura beau pleurer à s’en briser le cœur, on n’en sera pas plus avancé pour autant. Le chagrin ne change rien à rien. Ce qu’on a perdu ne reviendra pas. Il restera perdu à jamais. Seules vos cicatrices empliront le vide. L’unique choix qu’on ait, c’est de continuer ou non. Mais si l’on continue, c’est en sachant que l’on emporte ses cicatrices avec soi. » (p. 475)
Commenter  J’apprécie          130
Annette55   21 juin 2021
Treize Lunes de Charles Frazier
«  Est - ce une infirmité ou un péché , ce besoin de fixer la vie sur le papier , de donner une forme arrêtée au mouvement du monde?

Je ne sais .

Bear pensait qu’écrire une pensée l’atrophiait , dissipait un souffle sacré, l’étouffait même.

Lorsqu’ils sont capturés, emprisonnés, les mots deviennent une barrière face à la réalité , une barrière qu’il vaut mieux ne pas édifier, Tout passe, tout change.

J’ai toujours été fasciné par les mots » ......
Commenter  J’apprécie          80
chocobogirl   13 septembre 2009
Treize Lunes de Charles Frazier
Jeunes, nous sommes tous persuadés que nous vivrons éternellement; ensuite, à un certain stade, nous nous contentons d'espérer une longue vie, mais une fois obtenu cet avantage terminal, le simple fait de survivre devient un tracas. Tous les êtres et toutes les choses que l'on aimait s'en vont, et cependant le sort veut que l'on soit encore là. On se retrouve exilé dans un monde changé, peuplé d'inconnus. Égaré dans des endroits que l'on a pourtant connus comme sa main. Les cours d'eau et les lignes de montagnes immuables sont les seuls amis qui restent. C'est le point à partir duquel vivre plus longtemps devient franchement grotesque, où il n'y a plus qu'à s'éteindre et à suivre tout le reste de la Création à travers les portes de la mort, au Pays de la Nuit.



On ne dispose plus de rien d'autre que ses humeurs et sa mémoire, ces instruments puissants et dérisoires.

Commenter  J’apprécie          70
SeriallectriceSV   17 décembre 2016
À l'orée de la nuit de Charles Frazier
Les enfants découvrent la sagesse de leurs parents lorsque eux-mêmes sont devenus adultes.
Commenter  J’apprécie          92
Annette55   21 juin 2021
Treize Lunes de Charles Frazier
«  Par ici , Bear était un chef. Sa vêture , sa passion pour la chasse, la lucidité avec laquelle il sentait combien le monde en devenir s’éloignait des simples principes d’harmonie, de justice et de beauté , même son nez taillé en lame de Hachette : tout en lui suggérait le siècle passé .



Et par ce qu’il était un chef, il avait bâti une maison communale qui accueillait les assemblées, les danses, les cérémonies d’ordre spirituel , et plus généralement tous ceux qui étaient d’humeur à traîner ensemble , à échanger des ragots , et à raconter des histoires .... »
Commenter  J’apprécie          70
FleurCannibale   20 juillet 2010
Retour à Cold Mountain de Charles Frazier
Lorsque Ada eut disparu au milieu des arbres, il eut l'impression qu'elle emportait avec elle une partie de la richesse du monde. Il était seul sur terre, et vide, depuis si longtemps. Et maintenant, Ada le comblait au point que c'était peut-être à dessein, pensait-il, qu'il avait du abadonner une partie de lui-même: pour laisser la place à quelque chose de mieux.
Commenter  J’apprécie          70
itzamna   27 octobre 2014
À l'orée de la nuit de Charles Frazier
Ce dont ils ont besoin, c'est que tout soit calme et lisse. Ni amour ni haine, ni plaisir ni douleur, ni espoir ni peur, ni sécurité ni danger. Que personne de t'embrasse la joue à l'heure du coucher pour te faire frissonner de plaisir, que personne ne te fasse saigner. Si tu acceptes une chose, alors acceptes aussi l'autre, c'est comme ça. On ne peut pas contrôler tout ce qui arrive. Ton esprit est la seule chose que tu puisses contrôler. Rends-le semblable au lac par un jour paisible. Ne réagis pas d'avantage qu'il est nécessaire, surtout pas devant des étrangers.
Commenter  J’apprécie          60
Emily5F   15 juillet 2010
Retour à Cold Mountain de Charles Frazier
Elle avait effleuré le dos de sa main, suivi du doigt le trajet d'une veine jusqu'à son poignet. Puis elle avait pris ce poignet et, en le serrant dans sa main, elle s'était demandé que effet cela ferait de sentir Inman tout entier entre ses bras.

Durant un bref instant, aucun des deux n'avait été capable d'affronter le regard de l'autre. Puis Inman avait retiré sa main et ôté son chapeau qu'il avait expédié d'un vol plané à travers la porte ouverte. ils avaient souri tous les deux, et Inman avait posé une main autour de la taille d'Ada et l'autre sur sa nuque. Les cheveux de la jeune fille étaient maintenus par une barrette, et ce fut la nacre froide qu'Inman sentit sous ses doigts lorsqu'il inclina vers lui la tête d'Ada pour le baiser qui, la veille, s'était refusé à eux.
Commenter  J’apprécie          50
Annette55   20 juin 2021
Treize Lunes de Charles Frazier
«  À mes yeux , nous avons «  tous » «  commencé » par être illettrés .

Rares sont ceux d’entre nous qui le restent ,généralement pour les pires raisons : pauvreté dans certains cas, lois discriminatoires dans d’autres, du moins au temps de l’esclavage » .
Commenter  J’apprécie          60
CCoco   06 octobre 2015
Treize Lunes de Charles Frazier
Dans la vieillesse encore, elle est une récurrence. Je rêve de Claire au moins deux fois par an. N'est-il pas incroyable que le désir, cette force vaporeuse, résiste aussi bien aux ravages du temps, pour ne devenir au pire que le triste rappel des tours incessants que la vie nous joue ? Dans certains rêves, elle n'est qu'une senteur, parfois lavande, parfois girofle et cannelle, mais aussi un autre parfum qui reste cher à mon coeur : au cours de ces deux étés, il lui arrivait souvent d'essuyer sans y penser sa plume sur un pli de ses jupes, qui étaient la plupart du temps d'un bleu foncé si bien que la seule trace de cette habitude était la légère odeur d'encre qui émanait d'elle.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Astérix : quelques noms gaulois

Une belle jeune gauloise aux longs cheveux blonds fait un effet boeuf à Obélix. Dans un album, Astérix et lui voyagent pour elle :

Organza
Falbala
Taffeta
Crinoline

12 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : Astérix, tome 1 : Astérix le gaulois de René GoscinnyCréer un quiz sur cet auteur