AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 631 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Norwich, Connecticut , le 22/08/1935
Biographie :

Annie Proulx est une femme de lettres américaine. Après avoir fréquenté le Deering High School à Portland, Maine, elle a étudié au Colby College "pendant une brève période durant les années 1950".

Elle est retournée aux études plus tard, à l'Université du Vermont de 1966 à 1969, obtenant en 1969 un Bachelor of Arts cum laude en Histoire.

Elle obtint sa Maîtrise en arts de l'Université Sir George Williams (maintenant l'Université Concordia) à Montréal, Québec en 1973 et commença sans le compléter un Ph.D.

Débutant dans le journalisme, sa première œuvre de fiction publiée semble être The Customs Lounge, une histoire de science fiction parue dans l'édition de septembre 1963 du magazine If, sous le nom de "E.A. Proulx". Elle a par la suite publié des histoires dans le Gray's Sporting Journal vers la fin des années 1970, pour publier son premier recueil en 1988 et son premier roman en 1992. Par la suite, elle a obtenu des bourses de la NEA (in 1992) et Guggenheim (en 1993).

Elle reçoit le Prix Pulitzer et le National Book Award de la fiction pour "The Shipping News" ("Noeuds et dénouements") en 1994.

Son roman "Brokeback Mountain", pour lequel elle obtient un deuxième Prix Pulitzer, a été adapté au cinéma par Ang Lee en 2005, avec Heath Ledger et Jake Gyllenhaal.

En 2012, elle écrit le livret de l'opéra Brokeback Mountain, composé par Charles Wuorinen et créé au Teatro Real en janvier 2014.

Annie Proulx a vécu plus de 30 ans dans le Vermont. En 1994, elle a déménagé pour Saratoga dans le Wyoming, où elle vit actuellement. Elle passe une partie de l'année au nord de Terre Neuve, dans une crique qui touche l'Anse aux Meadows.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Annie Proulx "Entrevista en Colectivo Imaginario - TN"
Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
gouelan   25 avril 2018
Noeuds et dénouements de Annie Proulx
Bunny courut jusqu'à la maison, le pouce et l'index serrés l'un contre l'autre.

"Tante, le ciel est la plus grande chose du monde. Devine quelle est la plus petite ?

- Je ne sais pas, mon petit chou. Qu'est-ce que c'est ?

- Ça." Et elle tendit son doigt pour montrer un minuscule grain de sable.

- Je veux voir." Sunshine se précipita et la particule de sable s'envola dans un souffle.

"Non, non, non, dit la tante, arrêtant le poing fermé de Bunny. Il y en a des milliers d'autres. Il y a du sable pour tout le monde."
Commenter  J’apprécie          270
Michel50   27 mars 2008
Brokeback Mountain de Annie Proulx
La chemise lui parut lourde et il découvrit qu'il y en avait une autre à l'intérieur, les manches soigneusement enfilée dans celles de Jack. C'était sa propre chemise à carreaux, perdue depuis longtemps, avait-il cru, dans une putain de blanchisserie, sa chemise sale, la poche arrachée, les boutons en moins, volée et dissimulée par Jack à l'intérieur de sa propre chemise, comme deux peaux, l'une à l'intérieur de l'autre, deux en une.
Commenter  J’apprécie          210
gouelan   24 avril 2018
Noeuds et dénouements de Annie Proulx
Le ciel était un filet aux mailles pleines d'étoiles.
Commenter  J’apprécie          230
gouelan   22 avril 2018
Noeuds et dénouements de Annie Proulx
Il prit l'habitude de tourner autour de la caravane en disant à voix haute : "Qui sait ?" Il disait : "Qui sait ?" Car personne ne savait. Ce qui voulait dire : Tout peut arriver.

une pièce de monnaie qui tourne en équilibre sur la tranche peut tomber d'un côté ou de l'autre.
Commenter  J’apprécie          200
gouelan   24 avril 2018
Noeuds et dénouements de Annie Proulx
" [...] Les gens étaient sociables pour l'unique raison qu'ils menaient une existence trop dure pour se permettre d'avoir des ennemis. C'était nage ou crève. Ça vous rend aimable."
Commenter  J’apprécie          180
NathalC   29 mai 2016
Les pieds dans la boue de Annie Proulx
Les pieds dans la boue

Il se hissa par-dessus la barrière, pantelant, le souffle coupé par l'effort et la dépense nerveuse. Il était sorti de la bouche du canon. La violence des mouvements, les prouesses d'équilibre, la sensation de puissance, comme s'il incarnait le taureau et non le cavalier, même la peur, satisfaisaient un appétit physique intence qu'il ignorait avoir en lui. L'expérience avait été exaltante et atrocement intime.
Commenter  J’apprécie          160
bilodoh   29 janvier 2018
Noeuds et dénouements de Annie Proulx
Je t’accorde qu’elle est différente, on pourrait dire un peu étrange parfois, mais tu sais, nous sommes tous différents, même si nous prétendons le contraire. Nous sommes tous étranges au fond. Nous apprenons à dissimuler notre différence en vieillissant.



(Rivages, p. 160)
Commenter  J’apprécie          160
Allantvers   02 juillet 2016
Brokeback Mountain de Annie Proulx
"Bon", fit Jack, et ils se serrèrent la main, se tapèrent sur l'épaule, puis il y eut dix mètres de distance entre eux et rien d'autre à faire que de rouler chacun dans des directions opposées. Au bout d'un mile, Ennis eut l'impression que quelqu'un lui extirpait les boyaux avec la main, mètre par mètre. Il s'arrêta sur le bas-côté de la route et , dans les soudains tourbillons de neige, essaya de vomir mais rien ne vint. Il ne s'était jamais senti aussi mal et dut attendre longtemps avant que la sensation ne se dissipât.
Commenter  J’apprécie          150
Carciofi   22 mai 2020
Noeuds et dénouements de Annie Proulx
The water is a dark flower and a fisherman a bee in the heart of her.
Commenter  J’apprécie          10
LilyK   31 mars 2016
Les pieds dans la boue de Annie Proulx
C'était sa propre chemise à carreaux, perdue depuis longtemps, avait-il cru, dans une putain de blanchisserie, sa chemise sale, la poche arrachée, les boutons en moins, volée et dissimulée par Jack à l'intérieur de sa propre chemise, comme deux peaux, l'une à l'intérieur de l'autre, deux en une. Il enfouit son visage dans l'étoffe et respira lentement par le nez et la bouche, espérant y trouver la légère odeur de fumée et de sauge, le goût salé de la sueur de Jack, mais il n'y avait rien à sentir, seulement son souvenir, le pouvoir imaginaire de Brokeback Mountain dont il ne demeurait rien sinon ce qu'il tenait dans ses mains.
Commenter  J’apprécie          120
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..