AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.81 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Berlin , le 16/04/1917
Mort(e) à : Auschwitz , le 10/10/1943
Biographie :

Charlotte Salomon est une artiste plasticienne et peintre.

Enfant et fille unique d'Albert Salomon et de Fränze Grunwald, elle grandit dans une famille aisée de la communauté juive berlinoise, son père étant médecin et professeur à l'université Humboldt de Berlin.

En 1926, quand elle a neuf ans, on lui annonce la mort de sa mère suite à une mauvaise grippe. En fait c'est un suicide. En septembre 1930, en secondes noces, son père épouse l'artiste lyrique Paula Lindberg, dite « Paulinka ».

En septembre 1933, en raison de l'antisémitisme ambiant, Charlotte "Lotte" Salomon quitte le lycée un an avant l'Abitur (le baccalauréat allemand) et intègre l'académie des beaux-arts de Berlin où elle commence à étudier l'art.

Son père, le professeur Salomon reçoit l'interdiction de professer à l'Université et ne peut plus exercer la médecine qu'auprès des populations juives. En 1936, il est arrêté par les nazis et est interné à titre provisoire dans le camp de concentration de Sachsenhausen.

En janvier 1939, peu après la Nuit de Cristal, elle quitte Berlin pour rejoindre ses grands-parents maternels partis d'Allemagne dès 1934 pour Rome puis le sud de la France à Villefranche-sur-Mer. C'est dans la propriété d'Ottilie Moore, une Américaine, qu'ils résident avec d'autres réfugiés.

Au mois de mars suivant, son père et sa belle-mère parviennent à quitter l'Allemagne pour Amsterdam aux Pays-Bas. Sa grand-mère se suicide en mars 1940. En octobre 1941, leur hôtesse américaine, dont le pays n'est pas encore entré en guerre, quitte la France pour les États-Unis. Un peu plus tard, la même année, Charlotte intègre la pension La Belle Aurore à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Fin 1942, Charlotte part rejoindre son grand-père à Nice mais celui-ci y meurt en février 1943. Le 17 juin 1943, à Nice, Charlotte Salomon épouse Alexander Nagler, un autre réfugié israélite de nationalité autrichienne.

Face à une fatalité familiale et à un monde en décomposition, elle décide de peindre, d'écrire et de mettre en scène sa vie sous la forme d'une pièce de théâtre en musique. Dans l'urgence, elle réalise 1325 gouaches, en choisit 769 qui formeront la version autorisée de Vie ? ou Théâtre ?. C’est son autobiographie, l’histoire de sa vie à peine transposée. Elle a 23 ans quand elle commence ce travail et 25 ans quand elle le termine...

Déportée, Charlotte, enceinte de quatre mois, est assassinée dans une chambres à gaz d'Auschwitz-Birkenau.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Charlotte Salomon   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Charlotte Salomon (1917?-1943) fut la dernière étudiante juive des Beaux-Arts de Berlin. Fin 1938, sa famille décide de lui faire quitter l?Allemange pour la région de Nice où se trouvent réfugiés, depuis plusieurs années, ses grands-parents maternels. Le 20 mars 1940, alors que l?Allemagne nazie triomphe, la grand-mère de Charlotte Salomon se défenestre sous les yeux de sa petite-fille. Peu de temps auparavant, son grand-père avait révélé à la jeune femme qu?elle est la dernière d?une lignée maternelle dont tous les membres, depuis trois générations, se suicident. Elle apprend ainsi que sa propre mère ? qu?elle croyait morte de la grippe en 1926 - s?est elle aussi jetée dans le vide. À cette situation tragique, elle décide d?apporter une réponse extraordinaire et transcende son destin en mettant en scène son histoire à l?aide de peintures, de textes, de musiques. En moins de deux ans, entre 1940 et 1942, elle peint plus d?un millier de gouaches et en retient 781 qui formeront - avec les feuilles calque sur lesquelles elle écrit simultanément - le roman de sa vie, sa grande ?uvre : Vie?? ou Théâtre??Charlotte Salomon fut déportée et assassinée à Auschwitz le 10 octobre 1943. L?ensemble de ses gouaches et textes est remis en 1947 à son père, Albert Salomon, et à sa belle-mère. Conscients de l?importance de ces peintures, Albert et Paula décident en 1971 de les confier au Jewish Historical Museum d?Amsterdam. C?est à ce musée que l?on doit depuis la préservation d?une ?uvre qui reste inclassable, à la croisée de la peinture, de la littérature, de la musique et du document historique.
+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Charlotte Salomon
Blandine54   28 février 2018
Charlotte Salomon
J'étais convaincue que cette guerre, tel un déluge, montrait enfin clairement que les hommes, la culture et l'éducation étaient des créations ridicules forgées par l'humanité elle-même pour ensuite s'entre-détruire avec une violence aveugle. Les ravages de la guerre sont peut-être le signe d'une culture épuisée. Que représente tout cela face au destin tout-puissant qui règne sur nous. [...] Il se peut mon bien-aimé, qu'avec cette guerre, le spectacle que les hommes se sont donné s'achève. Que toute l'humanité - éprouvée par la souffrance et les expériences les plus dures marche au-devant d'une vie plus vraie, plus vivante.



Lettre à Amadeus Daberlohn, février 1943
Commenter  J’apprécie          180
GabySensei   21 décembre 2015
Vie ? Ou théâtre ? de Charlotte Salomon
La volonté ne suffit pas, si la vie est absente.



(P801)
Commenter  J’apprécie          110
GabySensei   21 décembre 2015
Vie ? Ou théâtre ? de Charlotte Salomon
J'ai réalisé que l'art ne peut exister par lui-même, mais qu'il doit découler de la vie. Vous allez rire, mais c'est ainsi qu'on fait des génies.



(P265)
Commenter  J’apprécie          100
Nieva   17 mai 2015
Charlotte Salomon : Vie ? ou Théâtre ? de Charlotte Salomon
Et chaque fois qu'elle doit suivre l'interminable corridor, large, haut et sombre, de la maison de ses grands-parents, elle a une vision terrifiante, comme d'un squelette, qui aurait quelque chose à voir avec sa mère. Une peur immense s'empare alors d'elle, et elle se met à courir, courir, courir...



... jusqu'à la salle de bains, où elle s'enferme et commence à réfléchir à la vie.



CHARLOTTE. — C'est donc cela la vie.
Commenter  J’apprécie          70
Nieva   17 mai 2015
Charlotte Salomon : Vie ? ou Théâtre ? de Charlotte Salomon
Bien que la petite Charlotte n'eût pas l'air d'accepter sa naissance du tout — elle pleurait pitoyablement jour et nuit —, Franziska en était très heureuse. Elle la nourrissait elle-même et se sentait triste chaque fois que la toute-puissante puéricultrice lui retirait le bébé. C'était aussi toujours elle qui poussait la voiture d'enfant, haute et blanche, d'où dépassait la petite tête de la nouvelle Charlotte.
Commenter  J’apprécie          70
Nieva   16 mai 2015
Charlotte Salomon : Vie ? ou Théâtre ? de Charlotte Salomon
Franziska était d'un tempérament plutôt sentimental. Souvent, elle prenait l'enfant avec elle dans son lit et lui racontait la vie après la mort dans la sphère céleste. Cette vie, à laquelle elle semblait terriblement aspirer, devait être prodigieuse, et elle demandait souvent à Charlotte si ce ne serait pas beau que sa mère devienne un ange avec des ailes. Charlotte, elle aussi, trouvait cela beau, mais elle priait sa mère de ne pas oublier de lui dire dans une lettre — que l'ange qu'elle serait devenue devait lui apporter en personne et lui déposer sur le rebord de la fenêtre — comment c'est dans le ciel.
Commenter  J’apprécie          50
Nieva   17 mai 2015
Charlotte Salomon : Vie ? ou Théâtre ? de Charlotte Salomon
«Chez les jeunes filles, cet âge est celui de la période du Sturm und Drang, et je peux dire que malheureusement, ce n'est que passager. Lorsque plus tard elles ont trouvé leur héros, ou bien ne l'ont pas trouvé (le héros), et que leur monde rêvé a cédé la place au monde réel, lorsque, elles-mêmes encore enfants, elles en ont déjà à élever, c'en est fait de l'activité artistique. Dans certains cas, des talents disparaissent sans avoir jamais eu l'occasion de s'exprimer.»
Commenter  J’apprécie          50
Blandine54   26 décembre 2017
Vie ? Ou théâtre ? de Charlotte Salomon
Voici comment ces feuilles prennent naissance : la personne est assise au bord de la mer. Elle peint. Soudain, une mélodie lui vient à l'esprit. Alors qu'elle commence à la fredonner, elle remarque que la mélodie va exactement avec ce qu'elle veut coucher sur le papier. Un texte s'ébauche en elle et voici qu'elle se met à chanter la mélodie avec ce texte qu'elle vient de composer, recommençant à voix haute un nombre incalculable de fois, jusqu'à ce que la feuille lui semble achevée. Il arrive souvent que plusieurs textes voient le jour, donnant lieu à un chant à plusieurs voix, ou bien...Il arrive que chacune des personnes à mettre en scène ait son propre texte à chanter, ce qui donne alors un chant choral. La diversité des feuilles devrait moins tenir à l'auteur qu'à la diversité des caractères des personnages à élaborer. L'auteur s'efforce - et c'est peut-être dans la partie principale qu'on le perçoit le mieux - de s'extraire complètement de soi et de faire chanter ou parler les personnages avec leur propre voix. Pour y parvenir, il aura fallu en grande partie renoncer à l'aspect artistique, ce qu'on pardonnera, je l'espère, compte tenu du travail accompli pour pénétrer au plus profond de l'âme.

(St Jean, août 1940-1942)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Blandine54   28 décembre 2017
Vie ? Ou théâtre ? de Charlotte Salomon
Je remarquai cependant que ce n'étais pas si simple. Je remarquai qu'aucun ciel, aucun soleil, aucune étoile ne pouvait m'aider, si je n'y contribuais moi-même par ma volonté.

Et je remarquai alors que je ne savais pas en fait qui j'étais.

J'étais un mort. Et la vie devait désormais m'aimer.

J'attendis et un jour je compris : ce qui compte, ce n'est pas que la vie nous aime, mais que nous aimions la vie.

[...]

Je me mis alors à m'occuper de moi. Et en arrivai à cette conclusion : toute chose a deux faces - le jour et la nuit, le soleil et l'ombre, la mort et la vie.

J'avais maintenant fait connaissances avec la face de la mort, puisque j'étais bel et bien un ressuscité. Il ne me manquait plus que de faire connaissance avec l'autre face, la vie, pour devenir cet être complet...que vous voyez ici devant vous.
Commenter  J’apprécie          30
Nieva   17 mai 2015
Charlotte Salomon : Vie ? ou Théâtre ? de Charlotte Salomon
Elle se plonge de toute son âme dans le travail qui lui reste à faire pour les illustrations. Chevaucher, chevaucher, chevaucher, à travers la nuit, à travers le jour, à travers la nuit, et le courage qui tant s'amenuise et la mélancolie qui redouble.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Vrai ou faux ? (trop facile)

Le coeur d'une crevette est logé dans sa tête.

Vrai
Faux

11 questions
835 lecteurs ont répondu
Thèmes : Devinettes et énigmes , humour belge , méduse , mésolithiqueCréer un quiz sur cet auteur

.. ..