AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 177 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Roanne , 1960
Biographie :

Graphomane complexé pendant longtemps, il a décidé un jour d’avouer à tous son penchant pour la littérature. Certains amis lui sont, malgré cela, restés fidèles. Le travail de commande lui permet de pratiquer sa perversion sous diverses formes : pièces de théâtre, romans, contes pour enfants, scénarios de BD et de films, mais il consacre la majeure partie de son temps d’écriture à ses projets personnels.

Christian Chavassieux a également été correspondant de presse, certains de ses poèmes ont été publiés, et plusieurs de ses nouvelles primées. Également auteur de bande dessinée, scénographe, animateur radio, illustrateur et affichiste, il a réalisé et co-réalisé une dizaine de courts-métrages dans les années 1990 à 2000. En 2000, il a fondé avec quelques amis les éditions ONABOK, afin de publier de la BD d’auteur.

"Le Baiser de la Nourrice" n’est pas son premier roman publié, mais c’est le premier qui le soit sous son véritable nom.

Aujourd’hui, il a pratiquement abandonné ses nombreuses activités associatives pour se consacrer essentiellement à l’écriture.
+ Voir plus
Source : /www.editionhuguet.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre numérique avec Christian Chavassieux Médiathèques municipales de St Etienne


Citations et extraits (93) Voir plus Ajouter une citation
ClaireG   14 janvier 2017
La vie volée de Martin Sourire de Christian Chavassieux
Aux beaux jours, le hameau à présent terminé est plus que jamais le refuge de la reine. De mauvaises langues disent qu'elle y joue à la petite bergère. En vérité, elle prend simplement plaisir à s'y promener, goûtant la magie ineffable d'évoluer dans un tableau vivant. Là, elle est protégée des rigidités de la Cour, de Mme de Noailles et de ses pénibles rappels à l'étiquette, des médisances surtout, des billets insultants qu'on découvre dans les couloirs et jusqu'aux appartements.



pp. 51-52
Commenter  J’apprécie          340
boudicca   24 novembre 2015
Les nefs de Pangée de Christian Chavassieux
Le vrai problème est de savoir ce qu'il adviendra de nous lorsque nos aurons tué le dernier Odalim. Quand notre ultime flotte, encore plus nombreuse que celle-ci, une armée dans laquelle auront été investies toutes les forces possibles de la Terre, aura sillonné en vain toutes les latitudes sur l'Unique et sera revenue bredouille à Basal après une campagne de plusieurs années. Quand nous serons orphelins de notre propre légende, quel sens aura notre existence ?
Commenter  J’apprécie          240
Pavlik   19 septembre 2017
Les nefs de Pangée de Christian Chavassieux
-La guerre

-Quelle guerre, vénérable ?

-La nouvelle de l'échec va se répandre dans Pangée. Le chantier d'une grande flotte ne suffira peut-être pas à étouffer les tensions. Il y aura des volontés de conquêtes, certains vont profiter de l'affaiblissement de Basal et de l'humiliation de Thâana et des autres chefs.

-Nous verrons. Rien n'est sûr.

-Le pire est toujours sûr.
Commenter  J’apprécie          200
Cigale17   17 janvier 2021
Mausolées de Christian Chavassieux
Kargo se présenta devant une employée massive, farouchement plantée là, les membres raidis par une veste monolithique. Elle avait la taille et l’allure générale d’une allégorie soviétique. (p. 63)
Commenter  J’apprécie          50
boudicca   20 février 2017
Un tremplin pour l'utopie de Christian Chavassieux
J'avais compris, déjà, qu'Arcadia Online n'avait pas toujours ressemblé à ce qu'il est maintenant (…) Aujourd'hui, pour s'occuper, les citoyens d'Arcadia jouent à pousser des jetons mauves et roses sur une marelle, ou à faire pousser les plus gros navets. Avant, ils avaient d'autres jeux. Ils combattaient des Hydres dans les marais d'Asclépios, ils bravaient les géants des neiges sur la barrière des monts Sabres. Les cyclopes de pierre du port d'Antérion s'animaient. Les sirènes aux ailes de nuit attaquaient les bateaux sur la mer Turquoise, et des djinns vengeurs se mêlaient aux vents du désert. (Estelle Faye, Les anges tièdes)
Commenter  J’apprécie          160
Cigale17   17 janvier 2021
Mausolées de Christian Chavassieux
Son appel est intervenu au moment où j’avais abandonné l’idée de lui parler. Elle disait n’avoir plus de haine. J’ai appris alors qu’elle s’était entichée d’une croyance nouvelle qui exigeait le pardon. Il en résulta que ce pardon que je désirais n’eut pas la saveur que j’espérais. Il avait un goût de pratique dévote, pas cette admirable profondeur du pardon des personnes qui dépassent leur souffrance par volonté de bienveillance. J’ai conscience que c’est égoïste. J’en demandais beaucoup. (p. 147)
Commenter  J’apprécie          30
Fifrildi   22 avril 2017
Les nefs de Pangée de Christian Chavassieux
Le piège des prophéties, c'est que chacun peut lire entre les lignes absconses le destin qu'il souhaite, miroir de ses propres ambitions.
Commenter  J’apprécie          170
boudicca   23 février 2017
Un tremplin pour l'utopie de Christian Chavassieux
La concurrence n'est guère mieux lotie. Les hommes sont toujours aussi friands de spiritualité mais rejettent désormais toute codification religieuse. Manger ceci, prier le cul tourné par-là, empapaouter madame comme ci plutôt que comme ça... Toutes ces simagrées n'ont plus lieu d'être. Tu cherches Dieu ? Mate les étoiles, comme tes ancêtres. Ou le roulis des fesses de ta douce, le sourire d'un môme, la frénésie d'un chaton aux prises avec une pelote de laine...  (Bruno Pochesci, Le moins pire des mondes)
Commenter  J’apprécie          150
Pavlik   07 octobre 2017
Les nefs de Pangée de Christian Chavassieux
Lui, Plairil, était promis au regain, promis aux grands changements à venir. Il en serait l'artisan. Sous ses semelles, l'unique terre ; sous ses yeux, l'unique mer ; au-dessus de lui, l'unique ciel ; et lui, l'unique ghem, un axe autour de quoi ces unités ne pouvaient qu'ambitionner de se mouvoir. Il avait en lui le sang des bâtisseurs de Nara l'Ancienne. Il était la terre et le ciel de Pangée : rien de grand ne se ferait sans lui.
Commenter  J’apprécie          150
Erik35   19 septembre 2019
Un tremplin pour l'utopie de Christian Chavassieux
- Je parle de notre cité, qu'il me corrige. Notre Anémocratie.

Foutu Blacky, je pigeaix jamais rien à ce qu'il déblatérait.

- Anémone quoi ? je fais.

- A-né-mo-cra-tie. C'est du grec. Ça veut dire le pouvoir au vent.

J'ai respiré profondément, les embruns plein les narines. La nostalgie, cette sensation qui vous fait sentir heureux et triste à la fois, elle m'a ramené aux premiers jours de notre aventure, quand les vagues menaçaient de tous nous emporter.

«Y a qu'à laisser le vent nous guider», avait dit Red Salt.

Tout était parti de ce bout de phrase de rien.

Et là, j'ai compris. J'ai compris l'idée, je l'ai aimée. Et j'ai compris qu'on l'avait réalisée.

Le pouvoir au vent.



Extrait de la nouvelle "Anémocratie" de Vincent Gaufreteau.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..