AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 2.5 /5 (sur 2 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Berry , 1900
Biographie :

Claude Virmonne, pseudonyme d'Estelle Agard née en 1900 dans un petite village du Berry, est une romancière française, spécialisée dans le roman policier et le roman d'amour.

Sa carrière littéraire s'amorce en raison d'une longue maladie qui la contraint à l'immobilité. Elle lit alors beaucoup avant de se décider à passer à l'écriture en adoptant le pseudonyme de Claude Virmonne et publie son premier roman, intitulé "Un mari en héritage", en 1938.

Elle se destine d'abord à la publication de romans qui mêlent sentiment et mystère. Dans cette veine, elle fait notamment paraître "Dalila n'est pas Dalila", dans la collection Le Masque, en 1941. Puis, elle penche de plus en plus vers des intrigues sentimentales à l'eau de rose, faisant encore quelques incursions dans le roman policier proprement dit, par exemple avec "L'Auberge des Templiers" en 1948.

À partir des années 1950, ses œuvres sont presque exclusivement des romans sentimentaux et elle devient, avec Max du Veuzit, un des piliers des éditions Tallandier. Nombre de ses romans sont parus d'abord sous forme de feuilleton dans divers magazines, dont Femmes d'aujourd'hui.

Elle a également fait paraître quelques romans d'amour sous le pseudonyme de Myriam.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Claude Virmonne   (41)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (316) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   10 décembre 2018
Claude Virmonne
Il regarda un instant son mince et délicat visage au teint d’ivoire sous des cheveux bruns soyeux, aux grands yeux d’un gris violet abrités de longs cils. Ce qui attirait particulièrement dans cette figure, c’était son expression, la forme émouvante de la bouche, la douceur un peu triste du regard. L’homme dut en estimer à sa valeur le charme rare, car un sourire découvrit ses dents blanches et parfaitement rangées.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   05 octobre 2016
Fugitive de Claude Virmonne
La vie est difficile... plus difficile que vous croyez ! Votre mère est jeune, il ne faut pas lui reprocher de vouloir fuir la solitude, de se refaire une vie. C’est une épreuve pour vous, je le reconnais, mais il faut l’accepter, et ne pas éprouver de mauvais sentiments…
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   14 août 2018
Le secret du lys rouge de Claude Virmonne
Je n’ai pas à vous vanter les attraits et les beautés mondialement connus de Florence, les richesses de ses musées, l’agrément de son climat ; je puis, en outre, vous affirmer que la villa « Speranza » possède tout le confort désirable et promettre à votre fille une vie très agréable.

« C’est, vous le comprenez, l’avenir et la fortune d’Irène assurés, qu’elle se marie ou non. En bons parents que vous êtes, et malgré la peine que va provoquer l’éloignement, vous ne pouvez vouloir que le bien de votre enfant. J’attends donc sans anxiété, mais avec émotion, une réponse que j’espère favorable…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   14 août 2018
Le secret du lys rouge de Claude Virmonne
Je n’ai jamais su si cet amour était réciproque, si Cesare ressentait pour moi la même tendresse passionnée que j’éprouvais pour lui. Qu’il se montrât amoureux, ardent dans ses manifestations ne prouvait rien. Les Florentins sont ainsi. Peut-être fut-il surtout flatté, attendri, à l’âge qu’il avait, de ce qu’une si jeune fille fût si éperdument, si naïvement amoureuse de lui. Pourtant, d’autres femmes de son monde s’offraient à lui, qui lui auraient apporté un surcroît de fortune, de considération, mais certainement moins d’amour.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   02 avril 2016
Le voyageur sans nom de Claude Virmonne
J’ai découvert que, pour être heureux, il n’est pas nécessaire de posséder une grosse fortune qui, je viens d’en faire l’expérience, attire l’envie, la convoitise – et pour laquelle il faut sans cesse lutter et combattre. Dans un temps peu éloigné, je céderai la plus grande partie de mes affaires, n’en gardant que l’essentiel pour assurer notre existence – et je viendrai avec vous vivre ici définitivement. Je me consacrerai à la peinture, ce goût qui sommeillait en moi et qui s’est si curieusement réveillé durant mon amnésie.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   14 août 2018
Le secret du lys rouge de Claude Virmonne
Mais ce passé qu’elle avait voulu détruire, arracher de sa mémoire et de son cœur, elle ne put jamais l’oublier ni s’empêcher d’en parler. Et elle me raconta à de nombreuses reprises comment s’était déroulée la dernière soirée dans cette maison, comment, enfermée dans sa chambre, elle pleurait de rage et de désespoir alors que, dans les salles de réception, se déroulait une fête offerte en votre honneur et dont lui parvenaient les échos, les rires et la musique.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 août 2016
Le val aux fées de Claude Virmonne
Les fées, ce ne sont pas nécessairement des formes invisibles qui apparaissent seulement dans les clairières les nuits de clair de lune sous l’apparence de belles dames vêtues d’or et d’azur ! Les fées sont ici et là, là et ailleurs, tout près ou plus loin, sous une forme ou une autre. Les fées viennent comme elles peuvent à notre époque et, pour exercer leur pouvoir, elles prennent toutes les formes, toutes les apparences…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   02 avril 2016
Le voyageur sans nom de Claude Virmonne
Un proverbe dit qu’à quelque chose malheur est bon. L’aventure que j’ai vécue aura été pour moi pleine d’enseignements. Ma vie, jusque-là, avait été presque entièrement consacrée à l’ambition, à la réussite, au souci de gagner de l’argent, d’être un peu plus riche, un peu plus puissant. Je négligeais les éléments de bonheur que nous offre la nature et la compagnie de gens simples et bons…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   02 avril 2016
Le voyageur sans nom de Claude Virmonne
Il est mauvais de ruminer ses peines. Enlevez de votre cœur ce qui le tourmente, ouvrez-le-moi. Ensemble, nous trouverons peut-être un remède.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   14 octobre 2016
Danger d'amour de Claude Virmonne
On a beau être habile, savoir s’y prendre avec art, les garçons ne se laissent pas facilement entraîner à épouser une fille sans argent !
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Etonnantes anagrammes (2) Faciles

Pour alpiniste chevronné, quelle est l'anagramme de : / le massif des Ecrins /

cette amie hérita du Trianon
démasqua le désir
il en rougit du collet
les défis sans merci
les ailes sanguines d'eros

5 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : Anagrammes , réflexions , jeux littérairesCréer un quiz sur cet auteur