AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.84 /5 (sur 72 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Dominique Brisson vit dans l’Aisne et est à la fois écrivain et éditrice.
Elle est diplômée de l'INTD (Institut National des Techniques Documentaires), et titulaire d'un DEA d'études cinématographiques et de théâtre.
Elle a été co-directrice d’ouvrages chez Textuel, à la RMN, au Seuil et est l’auteure des cédéroms Louvre, Peintures et palais et Orsay, visite virtuelle
(RMN/Montparnasse multimedia). Elle a aussi conçu Tour Eiffel, tours et détours, (Arte/Pathé) en 1997, et Trésors des premiers imprimeurs, (Interbibly/Index) en 1998.
Elle est l'auteur de documentaires pour la jeunesse, Gutenberg et l'invention de l'imprimerie, en 1998 et Les écoliers au temps de Jules Ferry, en 2001, chez La Martinière, avant de se tourner résolument vers la fiction, notamment chez Syros, chez qui elle publie quatre romans : Cher cousin caché en 2006, Gros sur la tomate en 2007, On dirait le Sud en 2010 et Une vie merveilleuse en 2014.
Ses textes proposent des variations sur l’intime, l’univers singulier de l’enfance et l’adolescence, avec l’humour et la tendresse, toujours, en toile de fond.
Pour adultes, elle a publié plusieurs livres de récits : Histoires vraies en Champagne-Ardenne, avec Jean Batilliet, Histoires vraies en Picardie, avec Didier Willot, puis Grands frères, aux Editions Papillon rouge, Ma poule et Nos Jardins secrets, chez Cours toujours Editions.
Elle aime faire des lectures de ses textes et de ceux des autres, anime régulièrement des ateliers d’écriture et de scénarisation pour les enfants, les étudiants du Master 2 de Conseil éditorial, à l’Université de Paris IV (de 2005 à 2010) et les adultes.
Tout en poursuivant un travail d’auteure de fiction (Syros, La Martinière, Le Baron perché), elle a créé la maison d’édition Cours toujours, qui explore les singularités du patrimoine vivant de la Picardie et du Nord de la France.

blog d’auteure
http://dbrisson.uniterre.com/
Site de la maison d’édition Cours toujours
www.courstoujours-editions.com

+ Voir plus
Source : l'auteur
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   11 juillet 2016
Une vie merveilleuse de Dominique Brisson
Ma soeur a voulu faire du saxophone dès l'âge de quatre ans, prenant de court mes parents qui n'avaient jamais étudié la musique et qui n'en écoutaient jamais. Il lui a fallu attendre de grandir pour pouvoir manier ce lourd instrument qu'elle adorait. A huit ans, elle en parlait tout le temps et disait qu'il était unique en son genre. Qu'on n'entendait que lui lorsqu'il était mêlé à d'autres instruments, que c'était un seigneur, que sa musique était rouillée, éraillée, criarde, mais que c'était la plus belle.

(p. 91)
Commenter  J’apprécie          1810
chardonette   05 juin 2014
Une vie merveilleuse de Dominique Brisson
J'aime ce que l'on me raconte pendant les cours et les noeuds d'ignorance que cela défait en moi. J'aime m'étonner que les pommes de terre et les tomates soient de la même famille, celle des solanacées, qu'il faille un "élément perturbateur" pour qu'un conte soit réussi, qu'Abraham soit aussi bien le père des musulmans que des chrétiens, qu'en anglais libary veuille dire bibliothèque et qu'on ne dise pas for always, mais for ever...

Ma vie merveilleuse, je la sens. Elle fourmille, elle s'éveille, toussote un peu pour se faire la voix, elle est encore un peu enrouée, mais elle respire.

Allez, respire, toi aussi!

Commenter  J’apprécie          160
iz43   27 avril 2018
Lettres d'amour à des petites chipies de Dominique Brisson
Rosinette, ma bichette,

ma poulette, ma brunette en trotinette,

tu embaumes la savonnette à la violette,

et ça me rend le coeur mitraillette.

Je te guette depuis belle lurette et j'adore tes fossettes.

Si tu m'aimes, t'auras droit à une gauffrette.



Léon
Commenter  J’apprécie          140
Ziliz   09 juillet 2016
Une vie merveilleuse de Dominique Brisson
Galère, oui, un autre mot qu'elle avait sans cesse à la bouche. Elle le disait dans un soupir qui mourait sur sa moue accablée. Galère, se lever le matin. Galère, avaler son petit déjeuner. Galère, se laver. Galère, porter le trop lourd sac de classe. Galère, suivre les cours, prendre des notes, rester assise pendant des heures, obéir aux injonctions. Galère, les récréations contingentées, dix minutes de liberté grappillées par-ci par-là. Galère, les manières sucrées des autres filles. Galère, les castagnes avec les garçons. Galère, la nuit qui tombe trop vite en hiver, la cuisine aux oignons de maman, la mauvaise haleine de papa. Galère, la couleur de nos housses de couette, le papier peint du salon, les vases ringards sur le buffet. Galère, devoir ôter ses chaussures dans l'entrée, la salle de bains toujours trop froide. [...]

Galère, le petit frère ?

A longueur de journée, je voyais l'ombre de tous ses désenchantements glisser devant les yeux de ma soeur. Certains soirs, j'avais l'impression qu'elle en devenait voûtée, tassée par tous les moments pénibles qu'elle devait traverser parce que c'était comme ça, parce qu'il le fallait, parce que.

(p. 37-38)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleil   03 février 2019
Les yeux d'Aireine de Dominique Brisson
Nous étions des rescapés.

J'ai mis du temps à faire monter ce mot, le plus juste de tous. Ni malades ni blessés, plus victimes, pas encore pleinement vivants : plutôt rescapés d'une catastrophe
Commenter  J’apprécie          90
Jangelis   07 octobre 2014
Une vie merveilleuse de Dominique Brisson
... ..., j'ai réussi à reconstituer son mot de passe, qui ne présageait rien de bon : elle avait choisi "pourriture".

A la première occasion, j'ai déboulé sur le "mur" de ma soeur. Ce que j'ai découvert m'a essoré le coeur.

Ma soeur comptabilisait deux cent vingt-quatre "amis" : presque autant de loups assoiffés de sang prêts à la mordre à tout bout de champ.

Chaque échange était un carnage. A longueur de commentaires, il n'y avait que des insultes, des sarcasmes, des dénigrements.

Commenter  J’apprécie          70
petitsoleil   03 février 2019
Les yeux d'Aireine de Dominique Brisson
"Regarder" : quel drôle de mot ! Il y a de la douceur, du moelleux, du rassurant en lui. "Garder", c'est mettre en soi, c'est s'approprier quelque chose pour en prendre soin ou pour l'aimer peut-être, puisqu'on peut le faire par "égard" pour la personne. Mais pourquoi "re" ? Je crois comprendre qu'il y a de la réaction, de la réponse, du rebond ou du rejaillissement dans ce préfixe. J'y perçois aussi du recommencement, de la réciprocité. Je te donne, tu me redonnes.
Commenter  J’apprécie          70
toopayette   04 mars 2014
Une vie merveilleuse de Dominique Brisson
Elle venait de tomber sous le coup de la terrible loi adolescente. Une vraie énigme, pour moi. J'ai assisté, impuissant, à son entrée dans un monde où tout change radicalement, un monde qui inverse tout, qui transforme la bonne humeur en agressivité, l'enthousiasme en impatience, l'humour en susceptibilité. Et l'énergie en colère.
Commenter  J’apprécie          70
Aurore666   03 mai 2013
Gros sur la tomate de Dominique Brisson
Exercice.

"Je pars de la maison à 8h10. Je marche pendant 45 min. A quelle heure vais-je arriver?"

Réponse: Il vaudrait mieux prendre le bus.
Commenter  J’apprécie          70
Aurore666   03 mai 2013
Gros sur la tomate de Dominique Brisson
Grande nouvelle: dans ma classe, on va jouer une pièce de théâtre! Il faut d'abord lire un livre d'un Anglais qui s'appelle Drôle de Dalle.
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur