AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.77/5 (sur 2000 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Versailles , le 19/08/1966
Biographie :

Benoît Séverac est un auteur de romans et de nouvelles en littérature noire et policière adulte et jeunesse.

Touche-à-tout, il a été tour à tour guitariste-chanteur dans un groupe punk, comédien amateur, travailleur agricole saisonnier, gardien de brebis sur le Larzac, restaurateur de monuments funéraires, vendeur de produits régionaux de luxe, dégustateur de vins, conseiller municipal, clarinettiste dans un big band de jazz puis co-fondateur d’une fanfare rock-latino-jazz.

Il s'est d'abord fait connaître par ses nouvelles, il est lauréat des concours du Lecteur du Val (2002) et d'Encre de Garonne (2004).

En 2007, vint également la publication de son premier roman, "Les Chevelues" (éd. Tme), qui a reçu le Grand Prix Littéraire de la ville de Toulouse 2008, le Prix de la ville de St-Lys, le Prix Calibre 47 du salon Polar’encontre 2009.

Il a publié aux éditions Syros, "Silence" (2011), "L’Homme-qui-dessine" (2014), "Little sister" (2016) et participé à l’anthologie de nouvelles "Hammett Détective" (2015). Ses romans ont remporté de nombreux prix, certains ont été traduits aux États-Unis ou adaptés au théâtre.

"Silence" obtient notamment le Prix 2012 du Polar Jeunesse de Montigny-lès-Cormeilles (95), Prix 2012 de littérature jeunesse de Balma (31), Prix 2012 du salon de littérature jeunesse de Mirande (32), Prix du Polar lycéen d'Aubusson 2015, Prix 2013 des collégiens du Territoire de Belfort...

Benoît Séverac enseigne l’anglais à l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse ainsi qu’aux étudiants du Diplôme National d’Œnologie de Toulouse. Il est dégustateur agréé par le Comité Interprofessionnel des Vins d’Alsace.

Il est membre co-fondateur des Molars, association internationale des motards du polar.

son site : www.benoitseverac.com
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Benoît Séverac   (23)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le Tableau du peintre juif - TRAILER


Citations et extraits (349) Voir plus Ajouter une citation
J'espère seulement que ma demande de participation à l'atelier d'écriture sera acceptée. ils peuvent refuser de façon arbitraire, juste pour me faire chier ; ils n'auront même pas besoin de justifier leur décision.
C'est la prison : non seulement on te prive de liberté, mais on peut t'infliger ce genre de petites frustrations. Ils doivent craindre qu'on se plaise trop entre leurs murs et qu'on abuse de leur hospitalité.
Commenter  J’apprécie          400
Morteau lui plaisait. Rien que son nom était une gourmandise ! Un type qui portait un tel patronyme ne pouvait pas être foncièrement mauvais.
Commenter  J’apprécie          380
Le genre humain était décevant et il n'en était plus surpris. Il s'étonnait peut-être de continuer à en être affecté. pourvu que cela dure, estimait-il ; tant qu'il aurait cette capacité à s'émouvoir, tout n'était pas fichu.
Commenter  J’apprécie          370
Le repas de quartier, c'était le test ultime pour savoir si un citoyen pouvait s'intégrer à la meute ou pas. Si tu n'aboyais pas avec eux, les membres de la communauté se retournaient contre toi et te mordaient à mort.
Commenter  J’apprécie          370
Le Tour, c'était sacré pour Patrick Fabas, mélange de torpeur estivale et de ferveur nationale, jouissance d'assister aux efforts surhumains des cyclistes harassés de soleil pendant qu'on sombre soi-même dans son canapé. Et puis, un vélo, ça restait un deux-roues aux yeux d'un motard, donc respect.
Commenter  J’apprécie          350
Tu sais, les femmes sont prêtes à tout entendre, et presque tout nous pardonner, pourvu qu’on ne leur raconte pas des salades. Ce qu’elles détestent par-dessus tout, c’est qu’on ne leur fasse pas confiance.
Commenter  J’apprécie          350
C'est comme ça en prison : on n'est jamais content pour autrui. On ne pense qu'à soi. Quand la chance sourit à l'un de nous, on ne le supporte que parce que cela nous rappelle qu'une embellie est encore à espérer. Statistiquement, le bonheur se rapproche un peu plus chaque fois qu'un de nos camarades tire la bonne pioche.
Commenter  J’apprécie          340
Cérisol se dit que décidément, son groupe battait de l’aile : sur une équipe composée à l’origine de quatre éléments, le premier s’était suicidé, le deuxième avait des doutes existentiels, le troisième contestait l’autorité de son chef de groupe en le traitant de « patriarche condescendant » doublé d’un « snob hautain » ! Décidément, c’était lui, qui gardait le mieux le cap !
Commenter  J’apprécie          320
On habitait en ville, mais mon père chassait. C'est une activité rare, pour un citadin. C'est parce qu'on vivait dans une de ces fermes au milieu des champs, rattrapées par les lotissements. "L'urbanisation galopante, l'artificialisation extensive des sols", comme on le déplore aujourd'hui dans les médias.
Commenter  J’apprécie          310
Quand ils avaient fini de refaire le monde sans immigrés, sans homos et sans altermondialistes, ils avaient une excuse pour ouvrir une cinquième roteuse. Et vers 11 heures du soir, passablement éméchés, ils rentraient chez eux.
Commenter  J’apprécie          310

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Benoît Séverac (2466)Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz autour du livre SILENCE de Benoit Severac

Comment s'appelle le personnage principal ?

Maxime
Alpacino
Guiseppe
Jules

8 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Silence de Benoît SéveracCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..