AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 307 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Romans , le 05/10/1988
Biographie :

Camille Brissot est une romancière française.

Elle publie son premier roman, "Les héritiers de Mantefaule", en 2005 aux éditions Rageot, alors qu'elle est encore lycéenne et prépare son bac de français.

Deux ans plus tard, elle intègre l'Institut d’Études Politiques de Lyon. Elle suit en parallèle un cursus sur les civilisations asiatiques et part étudier pendant un an à l'Université d’Édimbourg, en Écosse.

Plusieurs romans suivent ensuite, dont "La maison des reflets" aux éditions Syros, qui remporte les prix Imaginales des collégiens 2018 et RTS Ados 2018.

Diplômée, elle vit à Paris, où elle travaille dans la communication et continue à écrire.

site officiel : http://camillebrissot.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/camillebrissotauteur/
Twitter : https://twitter.com/camillebrissot?lang=fr
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Interview de Camille Brissot aux Imaginales 2018
Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89   30 juin 2014
Vers les airs de Camille Brissot
J’ai survécu à un tsunami, puis au choléra, au typhus, ainsi qu’à toutes les autres saloperies qui traînent ici. Et c’est finalement l’ennui qui me tue.



Commenter  J’apprécie          300
Virginie94   13 septembre 2017
Dans la peau de Sam de Camille Brissot
C'était une chose que d'imaginer ce que Sam devait endurer au quotidien. Cela en était une autre que de faire face à ces regards emplis de mépris. Pour Charlie, ce fut aussi violent qu'une claque en pleine figure.
Commenter  J’apprécie          90
Lunalithe   17 septembre 2017
La maison des reflets de Camille Brissot
Vous n'avez jamais assisté à de véritables funérailles, Daniel. La moitié des gens y pleurent le disparu, tandis que les autres pleurent la douleur des premiers.
Commenter  J’apprécie          80
Camille Brissot
Virginie94   22 mars 2017
Camille Brissot
Car, lorsqu’une journée est trop longue, il ne reste qu’une chose à faire: y mettre soi-même un terme.
Commenter  J’apprécie          80
Saiwhisper   16 janvier 2019
Ceux des limbes de Camille Brissot
Sérieusement ? Des limbes, des sangsues, et maintenant des chiens ? Quelle serait la prochaine surprise : des arbres carnivores ?

- Quel adorable petit coin de forêt ! ai-je soupiré.
Commenter  J’apprécie          71
Jangelis   09 janvier 2019
21 printemps comme un million d'années de Camille Brissot
Lorsqu'elle n'était pas là, Skype prenait le relais. C'est peut-être paradoxal, mais la distance peut rapprocher, vous savez. Quand l’autre n'est pas là physiquement, il ne nous reste que ça : sa parole, sa voix... On discute jusqu'à ne plus rien avoir à se dire, et c'est à ce moment que ça devient intéressant - car lorsqu'on n'a plus rien à raconter sur son quotidien, on est obligé d'aller plus loin. On gratte les couches, on les perce l'une après l'autre, on se dévoile...
Commenter  J’apprécie          60
Virginie94   22 mars 2017
La maison des reflets de Camille Brissot
L’amour ne nous est pas tombé dessus, Daniel. Nous l’avons laissé venir, puis se développer.

– Comme une plante ?

– Comme une plante, confirme-t-elle. Solide et fragile à la fois.
Commenter  J’apprécie          60
Virginie94   22 mars 2017
La maison des reflets de Camille Brissot
Face à un deuil, on est toujours seul, il me semble. C’est un gouffre qui se creuse en nous, et personne ne peut en imaginer la profondeur car il faudrait oser s’en approcher, se pencher au-dessus du vide, perdre soi-même une partie de son équilibre. Et tout ça pour quoi ? Pour découvrir l’épaisseur du chagrin qui se cache au fond et réaliser que la petite flamme que l’on a apporté s’y noiera aussitôt.
Commenter  J’apprécie          50
Melissandre   11 avril 2019
21 printemps comme un million d'années de Camille Brissot
Élise acquiesce gravement, emplie de l'importance de son rôle, et se retourne pour dire aux autres :



- Juliette répétait qu'on était toutes jolies, même sans cheveux, mais il y avait des filles, des nouvelles qui ne voulaient pas la croire et qui n'arrêtaient pas de pleurer. Alors elle a coupé les siens et elle leur a demandé si elles la trouvaient moins jolie comme ça. Ensuite, quand Léo est venu, on lui a posé la question. Il a répondu que ce qui comptait, ce n'était pas ce qu'il y avait sur le crâne des gens mais ce qu'il y avait dans leurs yeux.
Commenter  J’apprécie          40
beamag87   31 janvier 2017
La maison des reflets de Camille Brissot
Je détourne les yeux. Ce n'est pas la première fois que j'assiste à une cérémonie de la Dernière Nuit: mon père à toujours tenu à ce que je sois à ses côtés. Seulement, je ne parviens pas à m'y habituer. Toute cette souffrance inutile, cette fi imposée...

Comme chaque fois, je me surprends à croiser les doigts pour que ce soit la dernière.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La maison des reflets

Qui est le personnage principal ?

Daniel
Mona
Eliott

12 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : La maison des reflets de Camille BrissotCréer un quiz sur cet auteur
.. ..