AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.84 /5 (sur 49 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Vienne , le 24/01/1914
Mort(e) le : 17/03/2009
Biographie :

Edith Hahn Beer était une autrichienne d'origine juive qui a survécu à l' Holocauste.

Alors que sa mère est déportée et que son fiancé l’a abandonnée, Édith Hahn choisit de fuir Vienne en 1938 et de gagner Munich sous une fausse identité.

Là, elle rencontrera Werner Vetter, un officier nazi, qui amoureux d’elle, l’épousera malgré l’aveu de sa condition juive.

Le couple a vécu ensemble à Brandebourg et a eu une fille, Angelika, né en 1944. Son mari a été envoyé dans un camp de travail en Sibérie en mars 1945. Werner Vetter est décédé en 2002.

Divorcée de Werner Vetter en 1947, Edith Hahn Beer a fui avec sa fille à Londres. Elle a épousé Fred Beer, un bijoutier juive, en 1957. Après sa mort, en 1984, elle a déménagée à Netanya en Israël .

C’est à la demande de sa fille qu’elle a écrit son autobiographie en compagnie de l’écrivain Susan Dworkin.

L'ensemble des documents, notes, photos qu'elle avait méthodiquement consignés tout au long de son épreuve font désormais partie de l'Holocaust Mémorial Museum de Washington.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Edith Hahn Beer   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
rabanne   02 février 2016
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
Vous vous demandez sans doute comment je pouvais supporter ce genre de discours triomphaliste (...). La réponse est toute simple : je n'avais plus d'endroit où fuir. Cernée par une population qui s'était complètement soumise à des idées monstrueuses, je n'avais plus qu'une solution : continuer à me replier sur moi-même, m'efforcer de vivre comme l'écrivain Erich Kästner (...), qui résista à l'ère nazie grâce à ce qu'il appelait l' "émigration intérieure". Mon âme se réfugia dans un silence lucide. Mon corps resta présent dans toute cette folie ambiante.
Commenter  J’apprécie          110
rabanne   02 février 2016
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
On entendait une musique militaire assourdissante et des drapeaux rouge, noir et blanc flottaient sur les murs et sur les toits. D'innombrables jolies femmes riaient, d'innombrables soldats médaillés arboraient un air de triomphe. (...) Un lieu de vacances, ce Munich, où vivaient des gens heureux et plein d'entrain. "Maintenant, je suis comme Dante : je traverse l'enfer, mais sans me brûler", me dis-je.
Commenter  J’apprécie          40
rabanne   02 février 2016
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
- Comment un gang de minables petits prétentieux peut-il détruire aussi rapidement les institutions démocratiques d'un grand pays ? s'écria Wolfgang en tapant sur la table (...).

- Freud dirait qu'il s'agit du triomphe de l'égo, déclara Pépi. Ils pensent être des hommes importants et cette idée qu'ils ont d'eux-mêmes crée une lumière aveuglante si éblouissante que tous ceux qui les approchent en sont aveuglés. Le problème avec ces nazis, c'est qu'ils sont incapables de faire preuve d'autocritique, et c'est pourquoi, dans leur quête effrénée de grandeur, ils ne parviennent qu'à une parole de grandeur.
Commenter  J’apprécie          30
7jockerett   17 novembre 2013
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
Cette nuit-là, j'appris à rechercher l'obscurité, à préférer le silence.

J'étais comme un grain de poussière sur une bulle de savon. Invisible, mais risquant a tout moment l’anéantissement.



Elle citait ainsi un vers du "faust" de Goethe pour se donner du courage;

---Les pensées lâches, l’hésitation inquiète,

Un timidité de jeune fille, les plaintes timorées

N'éloigneront pas le malheur de toi

Et ne feront pas de toi un homme libre.

Préserver ton pouvoir envers et contre tout,

Ne jamais faiblir et montrer ta force,

T'apportera l'aide des dieux puissants.
Commenter  J’apprécie          30
Cielo1984   30 mai 2013
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
Mais c'est perdu d'avance. Il y a trop de monde. Je n'ai jamais vu autant de gens au même endroit. Et tous les juifs ont l'air aussi malheureux que nous, las, blottis dans des manteaux et des couvertures trempés, essayant d'ignorer les horreurs que nous hurlent les gens de la ville.
Commenter  J’apprécie          20
david19721976   21 juin 2018
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
Papa pensait que les Juifs devaient être meilleurs que les autres. Il exigeait que nos livrets scolaires soient les meilleurs, que notre conscience sociale soit plus développée que celles des autres. Il voulait que nous ayons des manières plus distinguées, des vêtements plus propres et des principes moraux irréprochables.
Commenter  J’apprécie          10
Eleonore   09 mai 2016
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
Je craignais d'être bientôt incapable de me reconnaître dans un miroir. "Qui sait qui je suis, maintenant? Qui me connait?
Commenter  J’apprécie          00
barbarab   11 novembre 2011
La Femme de l'officier nazi de Edith Hahn Beer
Livre poignant mais qui ne tombe pas dans les clichés de cette période ...

A recommander d'urgence .
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

QUIZZ SUR NO ET MOI

Qui est le personnage principal?

No
Lucas
Lou
Loïc

21 questions
1452 lecteurs ont répondu
Thème : No et moi de Delphine de ViganCréer un quiz sur cet auteur