AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.41 /5 (sur 117 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Marbourg , 1959
Biographie :

Elisabeth Herrmann est une auteure allemande.

Elle a travaillé comme journaliste de radio et de télévision avant de se consacrer à l'écriture en 2007.

Elle a également réalisé des documentaires pour la télévision.

Elle a écrit plusieurs romans policiers qui ont reçu des prix et dont certains ont été adaptés à la télévision.

"La Nettoyeuse" ("Zeugin der Toten", 2011) est son premier livre traduit en français. Il a été couronné dans son pays par le prix du meilleur roman policier.

Elisabeth Herrmann vit à Berlin.

Ajouter des informations
Bibliographie de Elisabeth Herrmann   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Témoins des morts au Fleuve Editions Judith Kepler, 29 ans, est une jeune femme taciturne et solitaire. Après des années d'errance, elle a décidé de mettre son caractère bien trempé au profit d'un métier hors du commun : nettoyeuse de maison après un décès. Scènes de crime, morts accidentelles... elle a déjà tout vu. Mais un jour qu'elle est appelée au domicile d'une jeune femme assassinée, elle découvre son propre dossier d'admission dans un orphelinat de l'ancienne RDA. Que fait donc ici ce document qu'elle croyait disparu ? Est-il lié au meurtre ? Dévorée par la curiosité, Judith contacte un ancien agent des services secrets ouest-allemands, pour élucider avec lui le mystère de son histoire familiale. Elle comprend très vite que les blessures de la guerre froide sont loin d'être toutes refermées

+ Lire la suite
Podcast (1)


Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
Bazart   13 mai 2018
Jeu de massacre à Berlin de Elisabeth Herrmann
Tes élèves jouent à des GN. Cela signifie jeu de rôle grandeur nature. Un groupe de personnes plus ou moins cinglées se rencontre et joue à un jeu. Soit de manière purement virtuelle, sur le papier, soit dans le cadre d’une rencontre. La rencontre dure un ou plusieurs jours et répond à une thématique bien précise : science-fiction, genre fantastique, Moyen Âge et ainsi de suite. On enfile des fringues adaptées au scénario et on se glisse dans la peau d’un autre, le temps de la partie. On peut être humain ou loup-garou. Vampire ou elfe. Homme ou femme, bon ou méchant.
Commenter  J’apprécie          161
Spilett   02 mai 2014
Témoin des morts / La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann
Ce que vous révélez aujourd'hui sur vos amis via Facebook s'obtenait autrefois au prix de longues séances de torture.
Commenter  J’apprécie          72
Spilett   03 mai 2014
Témoin des morts / La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann
Saloperie de portable. Il avait été beaucoup trop négligent, l'avait trop souvent laissé traîner. Mais comment ne pas avoir un minimum de confiance en la personne avec qui l'on vivait depuis vingt ans ?
Commenter  J’apprécie          60
Ogrimoire   03 janvier 2018
Jeu de massacre à Berlin de Elisabeth Herrmann
Poussé par une impulsion inexplicable, je l’examinai plus attentivement. Et c’est alors que je le découvris : un symbole était dessiné sous le siège de la chaise. Je la retournai . C’était une couronne noire. Je regardai sous la chaise de Maximiliane : le même dessin, une couronne noire que quelqu’un avait gribouillée hâtivement avec un pastel noir.
Commenter  J’apprécie          30
cvd64   28 avril 2021
Témoin des morts / La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann
Moi, Judith Kepler.

J'avais une mère et un père. Et je pactise avec le Diable pour savoir qui les a tués.
Commenter  J’apprécie          40
collectifpolar   14 janvier 2021
Témoin des morts / La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann
Un rai de lumière entra par la fenêtre et glissa comme un spectre sur les murs presque nus. Martha hésita, puis finit par ôter les écouteurs. Elle les fourra, câble compris, dans l'armoire, qu'elle referma à clé, bien que cette précaution fût contraire aux règlements tacites. Elle s'approcha de la fenêtre et regarda avec dépit le ciel parsemé d'étoiles. Si près de la mer, elles étaient, avec la lune, plus claires qu'ailleurs. Le spectacle en devenait presque romantique. Sauf que Martha Jonas était tout sauf romantique. Du moins pas les dimanches soir entre 22 heures et minuit. Par temps couvert, ça captait mieux. Pourquoi ? Elle n'en savait strictement rien. Sans doute parce que les nuages conduisaient mieux les ondes courtes. On était en août, et tout ce qu'elle souhaitait, c'était un ciel gris et de la pluie. Elle retenterait le coup dans une heure.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   14 janvier 2021
Témoin des morts / La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann
Martha traversa sa chambre à pas de loup et entrebâilla la porte. Devant elle, le majestueux couloir était plongé dans l'obscurité. Par une fenêtre de la façade principale, le pâle clair de lune effleurait le linoléum, sur lequel l'ombre de la croisée s'allongeait démesurément. Deux grands dortoirs bordaient le couloir des deux côtés ; de longs bancs en bois étaient disposés devant les entrées. Rien n'indiquait que cette nuit serait différente des autres. Extinction des feux à 19 heures, dernier rappel à l'ordre à 20, silence complet à 21. Celle qui se risquait à enfreindre le couvre-feu devait avoir une bonne raison, ou alors très envie de prendre une douche glacée à la cave. Tout était calme. Mais bientôt Martha entendit des pas feutrés et vit Trenkner monter l'escalier.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   14 janvier 2021
Témoin des morts / La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann
C'était donc ça. Une nouvelle recrue. Elle ferma la porte avec précaution et regagna son lit. Elle s'assit sur le bord et réfléchit : devait-elle se manifester ou non ? Sans doute une admission en urgence. Ça arrivait de temps en temps, quand la police était forcée d'intervenir au sein de familles dont les mœurs n'avaient pas leur place dans l'ordre socialiste. Les cas de négligence ou d'abandon étaient passés sous silence, et l'on faisait disparaître les preuves vivantes dans des foyers spécialisés comme celui-ci, où tout était mis en œuvre pour remettre ces rejetons dans le droit chemin, y compris, s'il n'y avait pas d'autre choix, en employant la manière forte. Un détail pourtant la chiffonnait : la voiture garée devant l'établissement n'était pas un véhicule de police.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   14 janvier 2021
Témoin des morts / La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann
C'était Hilde Trenkner, la sous-directrice du foyer. Une femme proche de la soixantaine qui, avec le temps, avait acquis plus de pouvoir et d'influence que la plupart de ses supérieurs. Trenkner entretenait des relations étroites avec les membres du conseil régional ainsi qu'avec certains messieurs mystérieux et sans noms. Comme celui qui, à cet instant, démarrait sa Wartburg noire et franchissait lentement le portail. La femme le referma derrière lui, aussi précautionneusement qu'elle l'avait ouvert. La voiture s'arrêta entre le terrain de jeux et le perron. Un homme vêtu d'un cache-poussière clair par-dessus son costume descendit, ouvrit la portière côté passager et en sortit ton paquet volumineux enveloppé dans des couvertures. Il suivit Trenkner à l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   23 août 2016
Tant que hurlent les chiens de Elisabeth Herrmann
Elle s’enroula une écharpe autour du visage. Peut-être pour se dissimuler et tromper son monde. Avec le chien ça ne prenait pas. Il se souvenait de son odeur, il courait souvent à sa rencontre en frétillant de la queue. Mais cette fois, il sentait quelque chose qui le retenait de faire de même. Quelque chose qui, d’un côté, le rendait fou de curiosité et, de l’autre, lui collait une peur bleue. Une odeur qui l’attirait comme un aimant – cette odeur qu’il flairait quand il passait à pas de loup devant les fenêtres du boucher, qu’il flairait quand il trouvait la carcasse déchiquetée d’un oiseau ou les restes écrasés d’un renard sur la départementale déserte. Mais cette silhouette devant lui n’avait pas été abattue, ni chassée ou renversée – elle vivait.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Connaissances en littérature classique

Parmi ces livres, lequel n'a pas été écrit par François Rabelais ?

Gargantua
Le Tiers Livre
Le Roman de Renart
Pantagruel

20 questions
495 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique français , classique anglais , classique americainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..