AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 40 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Munich , le 09/08/1905
Mort(e) à : Zurich , le 27/08/1969
Biographie :

Erika Mann, est la fille de Thomas Mann, et la soeur de Klaus Mann
Elle est née à Munich en 1905. En 1933 quand Hitler arrive au pouvoir elle quitte l'Allemagne pour la Suisse d'abord puis pour les Etats Unis
Elle sera correspondante de guerre pendant la guerre civile espagnole et pendant la seconde guerre mondiale elle travaille pour la BBC
Elle couvrit le procès de Nuremberg seule femme journaliste dans ce cas.
Le suicide de son frère et les attaques dont elle est l'objet lors de l'épisode du maccarthysme la poussent à revenir en Europe. Elle se chargera de la publication de l'oeuvre de son père après la mort de celui-ci
Elle meurt en 1969


Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
OmbreetPoussiere   08 décembre 2019
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Dans le bureau de la police secrète, on remit au jeune homme un document qu’il dut signer. Il était ainsi formulé : “J’ avoue, par la présente, avoir, consciemment et délibérément, violé la loi en donnant de l’orge à mes poules. J’ avoue, de plus, avoir agi, consciemment et délibérément, contre les intérêts de toute la nation et le programme de reconstruction national-socialiste.”

Le jeune campagnard était devenu très pâle. Son teint avait viré au jaune. Ses yeux n’étaient plus que deux fentes, de telle sorte que l’on ne pouvait déceler la colère qui bouillait en lui. Il signa.

“C’ est vrai, murmura-t-il. Consciemment et délibérément contre toute la nation - et maintenant, vous pouvez faire de moi ce que vous voulez.”



Un paysan fuit en ville - Chapitre 6
Commenter  J’apprécie          130
OmbreetPoussiere   08 décembre 2019
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Si Scherbach s’était un tant soit peu tenu au courant de la presse quotidienne, il aurait su qu’ un étudiant dont les résultats scolaires lui auraient d’ habitude valu la simple mention “satisfaisant”, obtenait la mention “bien” s’il avait de bons résultats en sport. La presse souleva ce problème dans de nombreux articles: comment était-il possible que des cancres paresseux mais bons en gymnastique soient lâchés dans le monde avec un excellent bulletin ?

Les étudiants qui s’inscrivaient en faculté de médecine étaient en majorité ignares.



Sur ordre du médecin - Chapitre 9
Commenter  J’apprécie          120
Erika Mann
Caliban   04 juin 2018
Erika Mann
Qui une fois ment, n'est pas cru.

Qui toujours ment,sera cru .



["Le moulin à poivre . 1933 ]
Commenter  J’apprécie          130
OmbreetPoussiere   08 décembre 2019
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Lorsque le professeur Scherbach fut appelé au poste de chirurgien-chef de l’hôpital, il ignorait les vraies raisons de sa nomination. On l’avait informé que son prédécesseur était entré-temps trop âgé pour cet emploi, et notre ville, qui était si fière du célèbre enfant du pays, voulait son retour. Aussi quelle ne fut pas sa consternation, lorsqu’au lieu des sœurs catholiques qu’il connaissait comme “matériau de premier ordre” et respectait, il ne trouva que des membres de la “corporation des infirmières brunes”, corporation national-socialiste dans laquelle la fidélité au nazisme avait plus de valeur que la compétence professionnelle.



Sur ordre du médecin - Chapitre 9
Commenter  J’apprécie          70
clb38   21 avril 2014
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Plus inquiétant peut-être que la réduction drastique du temps de formation pour les médecins était le nouveau statut juridique des charlatans et des guérisseurs, qui les mettait sur un pied d'égalité avec les médecins qualifiés. La loi stipulait que "ceux qui se sentaient une vocation particulière pour la médecine naturelle, pouvaient renoncer à la formation universitaire ou à toute forme d'examen".

[...]

Comme s'il ne suffisait pas de transformer la pratique médicale en Allemagne en une sinistre escroquerie, un nouveau décret venait d'interdire aux patients affiliés à une caisse d'assurance-maladie de changer de médecin de famille plus d'une fois par an. Même si le médecin de famille - ou le guérisseur - s'était révélé un raté absolu -, s'il avait diagnostiqué un cancer pour une grippe ou la grippe pour le typhus, le patient n'avait pas le droit d'aller voir un autre médecin, moins dangereux.
Commenter  J’apprécie          50
kathel   09 décembre 2012
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Je ne suis pas juif, murmura-t-il et il sursauta lorsque ses lèvres effleurèrent son poignet, et je ne suis pas non plus communiste, ni traître à ma patrie, et pourtant on veut m’anéantir. Pourquoi ?

Ce n’est pas lui qui répondit, mais sa raison, au travail derrière son front : parce que la rationalisation de l’industrie allemande, conduite sur le schéma du réarmement national n’évalue les branches de l’industrie que selon leur valeur militaire, et parce que toutes ces branches de l’industrie, qui ne servent ni la militarisation du pays, ni l’entière autarcie économique, doivent être éliminées sans pitié.
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivres   26 février 2012
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
a vie dans notre ville suivait son cours. La vieille place du marché aux maisons colorées encerclant la statue équestre,n’avait pas changé au cours des siècles. Au visiteur de passage s’offrait un tableau paisible et envoûtant.
Commenter  J’apprécie          40
art-bsurde   19 décembre 2013
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Ses rêves, confus et entremêlés, se succédaient : un chien indigné aboyait des chiffres ; une femme, fabuleusement vielle et de taille gigantesque, tenait une lance d'incendie ; une homme, en uniforme de chauffeur, était enfoncé jusqu'au menton dans une tranchée, tandis que les balles sifflaient à ses oreilles. Un charmant village de montagne, de la taille d'un jouet, s'offrait à la vue de l'étranger lorsqu'une main immense s'éleva et le recouvrit. De l'étoffe rouge que la main avait étendue sur le village s'éleva une croix gammée, noire, épaisse, volumineuse, gigantesque, qui se transforma en un point d'interrogation. Et de nouveau le chien aboya des chiffres...

L'étranger enfouit son visage dans l'oreiller. Il gémit dans son sommeil.





" Notre ville "
Commenter  J’apprécie          20
Flodopas78   12 janvier 2013
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Jusqu'à ces jours de novembre de l'année 1938, il ne s'était, hormis pour quelques conflits intérieurs occasionnels, jamais senti en contradiction avec les ordres du gouvernement. Il savait, bien sûr, que certaines de ses actions s'éloignaient de l'esprit du gouvernement, mais il s'était toujours tenu avec rigueur aux prescriptions. Ses supérieurs le soutenaient ; ils l'avaient promu ; ils lui avaient conféré du pouvoir. Mais il n'avait pas réalisé quel pouvoir il avait de faire le Bien et le Mal. Jusqu'à ce qu'il lise les ordres qui, le 10 novembre, lançaient l'"action contre les Juifs".
Commenter  J’apprécie          10
bibliobleue   25 novembre 2012
Quand les lumières s'éteignent de Erika Mann
Les autres étaient comme lui : déprimés et désorientés, «victimes des circonstances extérieures». C'est le destin, pensaient-ils, notre destin, le destin de l'Allemagne. Ce n'est qu'en de rares moments de lucidité effrayante qu'ils se posaient des questions, et de leurs réponses, tout dépendait.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-47927

Quelle était la profession d'André-Charles Boulle (1642-1732) à la cour du roi Louis XIV?

jardinier
ébéniste
médecin

7 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms propres , guerre mondiale , littérature française , sport , artisanatCréer un quiz sur cet auteur
.. ..