AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4 /5 (sur 802 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Brody, Galicie , le 02/09/1894
Mort(e) à : Paris , le 27/05/1939
Biographie :

Moses Joseph Roth est un écrivain et journaliste autrichien.

Né dans une famille juive modeste de langue allemande, il poursuit des études littéraires. Âgé de 20 ans au début de la Première Guerre mondiale, il participe à l'effort de guerre dans des unités non combattantes comme le service de Presse des armées impériales.

Il devient après la guerre journaliste (de tendance socialiste jusqu'à un voyage en Union Soviétique en 1926) et chroniqueur à Vienne et à Berlin, écrivant de nombreux articles dans la presse berlinoise et correspondant de la très libérale "Frankfurter Zeitung".

Il écrit ses premiers textes publiés à partir de 1918 après la chute de la monarchie et le démembrement de l'Empire austro-hongrois, notamment "Hôtel Savoy" ("Hotel Savoy. Ein Roman", 1924), "Job, roman d'un homme simple" ("Hiob, Roman eines einfachen Mannes", 1930) et "La Crypte des capucins" ("Die Kapuzinergruft", 1938).

On retient l'élégance de l'écriture et l'humour qui l'illustrait, faisant de ses écrits un travail littéraire de grande qualité. Son œuvre porte un regard aigu sur les ultimes vestiges d'une Mitteleuropa qui ne survivra pas à l'avènement du XXe siècle, tels les villages du Yiddishland ou l'ordre ancien de la monarchie austro-hongroise.

Son roman le plus célèbre est "La marche de Radeztky" ("Radetzkymarsch", 1932), qui retrace la chute de l'Empire austro-hongrois et la désintégration de la société autrichienne à travers trois générations d'une famille.

Le 30 janvier 1933, jour de la nomination de Hitler comme chancelier du Reich, Roth quitte l’Allemagne. Bientôt, ses livres aussi sont brûlés. Roth choisit d’abord Paris comme lieu d'exil, mais au cours des années suivantes, il ne séjourne pas souvent en France. Il entreprend différents voyages, certains de plusieurs mois comme aux Pays-Bas, en Autriche et en Pologne.

Dans les dernières années, la situation des finances et de la santé de Roth se détériore rapidement. Sombrant dans la misère et l'alcoolisme, il meurt à l'âge de 44 ans.

"La légende du Saint buveur" ("Die Legende vom heiligen Trinker", 1939) est son dernier texte, publié à titre posthume.

+ Voir plus
Source : Amazon, Evene
Ajouter des informations
Bibliographie de Joseph Roth   (49)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Émission “Répliques” animée par Alain Finkielkraut. L'amitié de Stefan Zweig et Joseph Roth : diffusion sur France Culture le 08 février 2014. Invités : Pierre Deshusses, traducteur et écrivain Philippe Lançon, journaliste à Libération (critique littéraire) et écrivain Thème(s) : Idées| Littérature Etrangère| Stefan Zweig| Joseph Roth Source : France Culture

Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (273) Voir plus Ajouter une citation
Joseph Roth
nadejda   20 avril 2017
Joseph Roth
Inscrits sur la plaque commémorative posée au-dessus de la table qu'il avait l'habitude d'occuper au café "Le Tournon" à Paris, les mots suivants écrits à cet endroit :

Une heure c'est un lac

Une journée c'est une mer

La nuit une éternité

Le réveil l'horreur de l'enfer

Le lever un combat pour la clarté
Commenter  J’apprécie          391
jeunejane   12 juillet 2018
La Légende du saint buveur de Joseph Roth
Ils ne savaient plus quoi faire, maintenant qu'ils avaient étourdiment épuisé les ressources de l'expérience essentielle qu'ont en partage l'homme et la femme. Alors ils décidèrent de faire ce que font les gens de notre époque, quand ils ne savent plus quoi faire : ils allèrent au cinéma.
Commenter  J’apprécie          330
Erik35   16 novembre 2018
La crypte des Capucins de Joseph Roth
Oui, c'était bien là ma mère. Tout se déroulait comme si rien ne s'était passé, comme si je ne rentrais pas tout juste de la guerre, comme si le monde n'était pas en ruine, la monarchie détruite, comme si notre vieille patrie continuait d'exister avec ses lois multiples incompréhensibles, mais immuables, ses us et coutumes, ses tendances, ses habitudes, ses vertus et ses vices. Dans la maison maternelle, on se levait à sept heures même après quatre nuits blanches. J'étais arrivé aux environs de minuit, la pendule de la cheminée, avec son visage de jeune fille las et délicat, frappa trois coups. Trois heures de tendre épanchements suffisaient à ma mère. Lui suffisaient-elles ? En tout cas, elle ne s'accorda pas un quart d'heure de plus. Elle avait raison. Je m'endormis bientôt, dans la pensée consolante de me trouver chez nous. Au milieu d'une patrie détruite, je m'endormais dans une forteresse inexpugnable. De sa vieille canne noire, ma veille maman écartait de moi tout ce qui aurait pu me troubler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
kielosa   03 mai 2018
Une heure avant la fin du monde de Joseph Roth
" De toute façon, je suis incapable de garder un job, à moins qu'ils me payent pour être fâché avec le monde. "
Commenter  J’apprécie          334
Erveine   28 février 2018
Le marchand de corail de Joseph Roth
Au premier tournant de la rue, Käthe ouvrait sa fenêtre et regardait la ville. Je saluais Käthe à chaque fois. Je ne lui avais encore jamais parlé, je n’avais rien à lui dire, je ne la saluais que parce qu’elle regardait par sa fenêtre et que le monde, d’aussi bonne heure le matin, n’était pas encore un monde de conventions, mais un monde simple, comme aux premiers jours de son enfance, quelques années après la Création, alors qu’il n’était peuplé que d’une vingtaine d’hommes dont les relations étaient faites d’amitié et de bonté. Plus tard, lorsque je revenais, il était déjà midi, le monde avait vieilli de milliers d’années, et je ne saluais plus personne, parce qu’il était inconvenant, dans un monde parvenu à un stade aussi avancé, de saluer une jeune fille à qui l’on n’avait jamais parlé. (p.45)
Commenter  J’apprécie          300
kielosa   18 juillet 2018
Fraises : Suivi de deux Fragments de Joseph Roth
" Lorsque j'étais jeune j'étais en bons termes avec les autorités. Plus tard cela a changé. Les temps changeaient, et aussi les autorités. "



(page 13)
Commenter  J’apprécie          273
Erik35   30 novembre 2017
Le Poids de la grâce de Joseph Roth
Toutes les fêtes s'étaient transformées en torture, les jours de joie en jours de deuil. Il n'y avait plus pour elle de printemps ni d'été ; à chaque saison, c'était l'hiver pour elle. Le soleil se levait, mais ne la réchauffait pas. Seul l'espoir persistait, indéracinable.
Commenter  J’apprécie          240
Erik35   13 septembre 2018
Confession d'un assassin racontée en une nuit de Joseph Roth
Nous [les russes] avons parfois l'impression que Dieu a comblé de faveurs les Européens, alors qu'ils ne croient pas en lui, tout simplement parce qu'il leur a beaucoup donné. Ils deviennent alors arrogants et s'imaginent avoir eux-mêmes créé le monde et n'en sont en plus pas satisfaits, alors que, de leur propre avis, ils en portent la responsabilité.
Commenter  J’apprécie          230
kielosa   06 mars 2020
La crypte des Capucins de Joseph Roth
" Il n'y a pas de noblesse sans générosité, tout comme il n'y a pas de désir de vengeance sans vulgarité. "



(page 33).
Commenter  J’apprécie          240
kielosa   25 septembre 2020
Charleston op de vulkaan : Reportages uit Albanië en Italië de Joseph Roth
"Une bonne police vaut mieux que l'hospitalité".



Traduction du titre en Français 'Charleston sur le volcan : reportages d'Albanie et d'Italie'



Joseph Roth, 1937 (page 7).
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le mystère Henri Pick

Qui a fondé la bibliothèque des refusés à Crozon, en Bretagne ?

Jean-Jacques Gourvec
Jean-Luc Gourvec
Jean-Marie Gourvec
Jean-Paul Gourvec
Jean-Pierre Gourvec

16 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Le mystère Henri Pick de David FoenkinosCréer un quiz sur cet auteur