AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.98 /5 (sur 20 notes)

Nationalité : Chine
Né(e) à : Shanghai , le 08/02/1937
Mort(e) à : Honduras , le 26 avril 2016
Biographie :

Harry Wu (de son nom chinois Wu Hongda), né le 8 février 1937 à Shanghai, a été envoyé le 27 avril 1960 dans un camp du laogai comme prisonnier, pour avoir critiqué l’invasion de la Hongrie par l’Union soviétique.

Harry Wu a reçu le "Prix Liberté" de la "Fédération Hongroise Activistes pour la Liberté" en 1991. En 1994, il a reçu le "Prix Martin Ennals pour les Droits Humains" de la "Fondation Suisse Martin Ennals". En 1996, il a reçu la "Médaille de la Liberté" de la "Fondation Allemande pour la Résistance de la Seconde Guerre Mondiale". Il a aussi été fait docteur honoris causa de l'Université de St. Louis et de l'Université Américaine de Paris en 1996.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Harry_Wu
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mariecesttout   07 février 2014
Vents amers de Harry Hongda Wu
Tôt dans l'après-midi, nous grimpâmes tous les cinq dans un char à boeufs. Un policier nous escortait à bicyclette. Il nous indiqua que nous roulions à destination de la 584ème section de la ferme de Qinghe. J'étais résigné à mon sort, passif, vidé. Mon esprit était devenu de pierre. Je n'éprouvai aucune peur car je n'avais pas d'espoir.

A l'intérieur de la 584ème section, il régnait une atmosphère dynamique, légère presque. Des prisonniers se saluaient et transportaient leur literie dans leurs nouvelles baraques. Ils paraissaient beaucoup plus robustes que nous qui venions de la 585. Quelqu'un m'apprit que ces hommes étaient tous des droitiers. Ainsi, songeais-je, sous leurs vêtements loqueteux et décolorés, tous ces gens sont des intellectuels, comme moi.
Commenter  J’apprécie          60
mariecesttout   01 février 2014
Vents amers de Harry Hongda Wu
Lang fut la deuxième victime de notre brigade. Le premier à partir fut Ma, paysan illettré , arrêté pour avoir volé à son unité de production un sac de semences de maïs de dix kilos pour nourrir sa famille affamée. J'avais observé le gonflement remonter le long du corps de Ma. Sa peau était tellement tendue qu'elle devint lisse et luisante comme du verre. Dans les derniers jours, il parut de plus en plus gai et énergique. Son visage pâle et émacié se teinta d'une légère coloration rose. Par la suite, je sus reconnaître ces changements, caractéristiques des derniers stades de l'oedème, " ultimes rougeoiements du soleil couchant", comme nous disions alors.

...

Encore quelques pelletées et je butai sur la cachette du rat. Elle contenait toutes ses provisions pour l'hiver, presqu'un kilo de maïs et de soja ainsi que cinq cent grammes de riz..J'enveloppai ma fortune dans mon manteau. et tous les jours, cette semaine-là, j'allumai un feu dans les toilettes pour faire cuire ma pitance dans mon écuelle. p 156

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-36263: vocabulaire - les mots du chinois en français

aïnou (n.m)

peuple et langue de ce peuple du nord du Japon
sorte d'antilope à longues cornes
type de végétation proche du lichen

14 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : chineCréer un quiz sur cet auteur