AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.28 /5 (sur 98 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) le : 21 juin 1969
Biographie :

Heidi W. Durrow est une écrivaine américaine, auteur du best-seller "La fille tombée du ciel" qui a reçu en 2008 le Prix Barbara Kingsolver pour une littérature du changement social.
Fille d'une immigrée danoise et d'un pilote afro-américain de l'Air Force, Durrow a grandi à l'étranger avant que sa famille ne s'installe à Portland dans l'Oregon.
Diplômée de l'Université de Stanford, de Columbia University Graduate School of Journalism et de Yale Law School, elle exerce en tant qu'avocate chez Cravath, Swaine & Moore à New York, qu'elle quitte en 1997 pour devenir consultant pour la NFL et la NBA.
Heidi W. Durrow est la co-fondatrice du podcast Mixed Chicks Chat et du festival Mixed Roots Film & Literary, manifestation annuelle gratuite et ouverte au public, qui met à l'honneur les récits qui traient de la mixité raciale et du multiculturalisme.
Elle contribue également occasionnellement sur la National Public Radio.
Les ouvrages d'Heidi W. Durrow ont été publié dans Alaska Quarterly Review, The Literary Review, Smokelong Quarterly, Callaloo, Poem/Memoir/Story, the Yale Journal of Law and Feminism, Essence magazine, et Newsday.
+ Voir plus
Source : Babelio
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Heidi W. Durrow, invitée à l'émission de Connie Martinson "Connie Martinson Talks Books" pour son livre "La fille tombée du ciel" (Part 2)


Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipette   20 mai 2013
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
« Ça me rappelle cette manie des autres filles noires de l’école, qui croient toutes que je veux absolument être blanche. Elle m’appelle l’Oreo, comme les biscuits. Je ne veux pas être blanche. Parfois, je veux redevenir ce que j’étais. Je veux n’être rien. » (p. 165)
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   22 avril 2020
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
Depuis ce jour, Brick avait passé toutes ses soirées et ses nuits chez Laronne. Ça n'avait pas l'air de déranger sa maman. Le matin, Laronne l'envoyait à l'école avec une boîte-repas identique à celle qu'elle préparait pour son fils. Et chaque jour, ils marchaient ensemble jusqu'à l'arrêt de bus.

Greg était bon, dans le rôle du grand frère. Pour commencer, il était plus grand que Brick. Ensuite, il connaissait tout un tas de blagues - dans lesquelles il était toujours question de crottes de nez - qu'il aimait partager avec Brick.

(p. 152-153)
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   19 avril 2020
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
[Elle] n'avait jamais été du genre à donner des conseils, mais Nella avait besoin de réponses, n'importe lesquelles. « Concentre-toi sur ce qui se passe là », avait-elle dit en décrivant un cercle au milieu de sa poitrine, de la main. 'Impossible de dire à une femme adulte quoi faire de sa vie, impossible', avait-elle pensé. « Et prends soin de toi, et des gosses. C'est tout ce que tu as à faire. »

(p. 36)
Commenter  J’apprécie          120
Ziliz   23 avril 2020
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
Quand on rentre à la maison, je remarque combien tout est différent, quand Drew est là. Sa couverture roulée en boule sur le canapé, et son sac à moitié caché sous la table basse. Et je note aussi une chose qui ne se voit pas, mais qui se sent. Un sentiment que [ma mère] appelait 'hyggeligt'. Ça signifie un mélange de réconfort, de foyer et d'amour.

(p. 184)
Commenter  J’apprécie          120
Ziliz   20 avril 2020
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
« C'est vrai. Je ne connais aucun de ces livres que tu lis, se justifie-t-elle. Mais j'aurais pu, si on m'avait laissée aller à l'école. Dans cette école privée. »

Derrière ces mots, il y a une histoire que grand-mère ne raconte pas. (...)

« Grand-mère, je pense que si je te lisais les histoires, tu pourrais avoir ces mêmes livres à l'intérieur de toi.

- Tu penses trop. » Voilà ce qu'elle me répond.

« Ne l'écoute pas. Continue à cultiver ton esprit. C'est important », rétorque tante Loretta.

(p. 48-49)
Commenter  J’apprécie          110
Ziliz   22 avril 2020
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
Ils étaient tous les deux assis depuis un moment lorsque Brick se risqua à demander : « Monsieur, qu'est-ce que vous faites, comme métier ?

- Je dessine des cartes.

- Oh.

- Des cartes des lieux où on pourra bombarder les cocos, quand l'heure sera venue.

- C'est vrai ? » Brick écarquille les yeux. « Qui ça ?

- Nos gars à nous. Ils s'envolent dans de gros avions et ils trouvent des cibles grâce à mes cartes.

- Mais comment ?

- Tu sais, je ne suis pas censé te raconter tout ça. C'est confidentiel. Tu sais ce que ça signifie ?

- Hum hum...

- Ça veut dire que c'est secret. Top secret. Les gens croient qu'on n'est pas en guerre - parce qu'on s'est sortis du Vietnam. Pourtant, on est toujours en guerre. Tant que ces foutus cocos seront là, on cherchera un moyen de les coincer. Quand l'heure sera venue, on les aura. »

(p. 97-98)
Commenter  J’apprécie          80
Ziliz   23 avril 2020
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
[ une ado et sa grand-mère paternelle ]

Je le [mon père] vois tel qu'il était : beau, souriant, posant dans son uniforme bleu, avec son écusson sur la manche, à cinq barrettes. Beau. Méritant un salut. (...)

- Pourquoi n'est-il pas revenu ?

- Il y a des choses qui n'ont pas d'explications, mon bébé. J'ai grandi sans papa. Et ton papa, pareil. Il n'y a pas de mystère.

Je dévisage grand-mère. J'essaie de deviner des pistes ou des preuves. Elle en sait plus qu'elle n'en dit.

(p. 202)
Commenter  J’apprécie          70
sylvy   01 mars 2013
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
Mes enfants sont à moitié noirs. Ils sont aussi à moitié moi. Je veux qu'ils puissent être ce qu'ils veulent. Ils ne sont pas une couleur que les gens regardent.
Commenter  J’apprécie          80
Marsup   15 avril 2012
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
Ce dernier jour, quand Mor nous avait emmenés sur le toit, elle avait calculé la différence entre ce qu’on ne pouvait pas avoir et sa capacité à supporter de nous voir manquer. Et elle avait décidé que la différence entre sa douleur et la nôtre mesurait neuf étages.
Commenter  J’apprécie          71
fabricel   24 juin 2013
La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow
Si seulement, en passant la porte, je pouvais trouver Mor dans la cuisine. Souriante, heureuse. Robbie serait assis à la table, en train de lire ses albums de Donald en danois, pour la troisième fois au moins.

Et moi, je m'assiérais près de lui, avec mon livre aussi. On attendrait Pop, et quand il rentrerait du travail, ce serait la fête. Ensuite, on dînerait.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Heidi W. Durrow (135)Voir plus


Quiz Voir plus

Adaptations avec Bourvil

En 1950, il incarne Isidore dans Le Rosier de madame Husson de Jean Boyer librement inspiré de la nouvelle de:

Guy de Maupassant
Prosper Mérimée
Marcel Pagnol

8 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : bourvil , adapté au cinéma , adaptation , cinema , acteur , littératureCréer un quiz sur cet auteur