AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.7 /5 (sur 13880 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 28/09/1961
Biographie :

Tatiana de Rosnay est journaliste, écrivain et scénariste.

Née de mère britannique, Stella Jebb, fille de Lord Gladwyn Jebb, ancien secrétaire général de l'ONU par intérim et ambassadeur britannique à Paris de 1954 à 1960, et de père français d'origine russe, Joël de Rosnay, Tatiana de Rosnay est mariée à Nicolas Jolly et a deux enfants.

Elle a vécu à Paris, où elle étudie à l'École active bilingue Jeannine-Manuel, Boston et enfin en Angleterre. Elle a fait ses études à l'Université d'East Anglia. De retour à Paris en 1984, elle est attachée de presse, puis journaliste pour Elle et critique littéraire pour Psychologies magazine.

Depuis 1992, Tatiana de Rosnay publie des romans en français et en anglais. Elle a aussi collaboré à la série "Affaires familiales" pour laquelle elle a écrit deux épisodes avec le scénariste Pierre­-Yves Lebert. Cette série fut diffusée sur TF1 pendant l'été 2000.

Son premier succès vient avec son roman de 2006, "Elle s'appelait Sarah" (Prix Chronos, Prix des lecteurs de Corse et Prix des lecteurs-choix des libraires du Livre de Poche). Les droits de ce roman ont été vendus pour vingt pays. L'adaptation du livre au cinéma, sous le même titre, "Elle s'appelait Sarah", avec Kristin Scott Thomas, écrite par Serge Joncour, est réalisée par Gilles Paquet-Brenner, et sort le 13 octobre 2010.

En 2009, Tatiana de Rosnay publie son neuvième roman, le deuxième écrit en anglais, "Boomerang".

En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines consacrés à l'édition, dont Livres-Hebdo en France et The Bookseller en Grande-Bretagne, place Tatiana de Rosnay à la huitième place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009.

En janvier 2011, un classement des 10 auteurs français les plus lus est publié dans le Figaro. Ce classement place Tatiana de Rosnay à la 5e place.

Elle publie la biographie de Daphné du Maurier, "Manderley for ever", en 2015.

Invitée en juin 2018 pour présenter son nouveau roman Sentinelle de la pluie sur Canal+, Tatiana de Rosnay évoque ses inquiétudes quant à la précarité galopante des auteurs français en raison de la hausse des cotisations sociales. Elle invite le président de la République à se pencher sur la question du statut des écrivains français.

son site : http://www.tatianaderosnay.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/tatianaderosnay/
Twitter : https://twitter.com/tatianaderosnay

POCKET :
– FLEURS DE L OMBRE
-TAMARA PAR TATIANA
-ENVERS DU DECOR ET
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Tatiana de Rosnay   (41)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

À l'occasion de la sortie de son podcast "Territoires intimes" (Kobo Originals), Tatiana de Rosnay est l'invitée du Salon Fnac Livres pour une rencontre en livestream sur LaClaqueFnac.com. Influencée par Émile Zola, Virginia Woolf et Daphnée du Maurier, l'auteure franco-anglaise nous embarque dans les livres audios qu'elle leur a consacrés. Elle nous partage cette expérience mêlant littérature et création audio, et propose une lecture en direct de ce nouveau format. Toute la programmation et les infos pratiques du Salon Fnac Livres sur La Claque Fnac : https://www.laclaquefnac.com#bl=YTFnac Retrouvez-nous sur Facebook @Fnac : https://facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac #SalonFnacLivres #TatianaDeRosnay #TerritoiresIntimes #Kobo #Podcast

+ Lire la suite

Citations et extraits (1418) Voir plus Ajouter une citation
Patsy_Stone   21 novembre 2010
Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
Michel.

Dans mes rêves, tu viens me chercher.

Tu me prends par la main et tu m'emportes.

Cette vie est trop dure à supporter.

Je regarde la clef et je voudrais remonter le temps et que tu sois là.

Je voudrais que reviennent ces jours d'innocence et d'insouciance d'avant la guerre.

Je sais que mes blessures ne se refermeront jamais.

J'espère que mon fils me pardonnera.

Il ne saura jamais.

Personne ne saura jamais.

Zakhor, Al Tichkah. Souviens-toi. N'oublie jamais.
Commenter  J’apprécie          810
Tatiana de Rosnay
Kittiwake   26 mars 2015
Tatiana de Rosnay
La magie des livres est une drogue, un sortilège, une échappatoire, aussi puissante, aussi envoûtante que le Pays imaginaire de Peter Pan.
Commenter  J’apprécie          570
missmolko1   31 octobre 2010
Boomerang de Tatiana de Rosnay
Ma mère n'a pas connu et ne connaitra jamais mes enfants. Ma mère ne saura jamais quel homme je suis devenu. Moi, son fils. Un homme qui mène sa vie comme il peut, un homme qui tente de faire de son mieux. Quelque chose est libéré en moi et s'échappe. La douleur s'en va. Demeure a sa place une tristesse qui, je le sais, m'habitera toujours.
Commenter  J’apprécie          540
ChloeB   14 avril 2010
Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
Zakhor, Al Tich kah. (Souviens-toi. N'oublie jamais.)
Commenter  J’apprécie          440
albisia   15 mars 2011
Boomerang de Tatiana de Rosnay
(une vieille lady anglaise dans le train qui l'amène aux funérailles de son amie choisit un poème à lire à cette occasion)

Quand je serai morte, mon amour,

Ne chante pas pour moi de chansons tristes

Ne plante pas de roses sur ma tombe

Ne la mets pas à l'ombre d'un cyprès

Ne laisse au dessus de moi que l'herbe verte

Mouillée de pluie et de rosée

Et si tu veux, souviens toi

Et si tu veux, oublie.



de Christina ROSSETI

Commenter  J’apprécie          390
araucaria   13 décembre 2012
La Mémoire des Murs de Tatiana de Rosnay
Rue Nélaton. Il ne subsiste rien du Vél d'Hiv. C'est une annexe du ministère de l'Intérieur qui le remplace, une sombre bâtisse moderne qui mange tout un côté de la rue. En face, des immeubles anciens, datant de 1890, de 1910. Des immeubles qui ont tout vu de la rafle. Des immeubles qui devaient se souvenir. Il m'a semblé que les bâtisses dans mon dos exsudaient une tristesse indicible, et qu'il n'y avait que moi pour capter leurs stigmates. Il n'y avait que moi pour écouter et comprendre la mémoire des murs.
Commenter  J’apprécie          380
jeunejane   26 mars 2018
Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay
J'ai confié ma terreur à l'arbre. Il m'en a délesté et m'a fait sien. L'arbre m'a maintenu debout. Il m'a enfermé en lui. Jamais je ne m'étais senti aussi protégé. Jamais rien ni personne n'avait veillé à ma sauvegarde de cette façon-là.

...

Et là, au cœur du tilleul, je savais qu'aucun monstre, aucune horreur, jamais ne me trouverait.
Commenter  J’apprécie          350
manU17   25 mars 2015
Manderley for ever de Tatiana de Rosnay
Daphné regarde les vagues se briser sur la falaise. Elle ouvre la fenêtre, respire l'air salé de la mer. Cela lui fait du bien, quelques instants. Mais la douleur revient, lancinante. Un romancier qui n'écrit plus est une entité sans vie. Un mort vivant.
Commenter  J’apprécie          350
le_Bison   17 janvier 2013
Le coeur d'une autre de Tatiana de Rosnay
Mon ennui s'épanouissait jour après jour comme le postérieur d'une boulimique.
Commenter  J’apprécie          360
PiertyM   14 juillet 2015
Le Voisin de Tatiana de Rosnay
Peut-être que c'est ça, le mariage, finalement. Devenir un meuble, un meuble qu'on voit tous les jours. Un meuble qu'on ne voit plus.
Commenter  J’apprécie          350

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Elle s'appelait Sarah

Chez quelle maison d'édition ce livre a-t-il été d'abord publié ?

Phébus
Plon
Héloïse d'Ormesson

13 questions
370 lecteurs ont répondu
Thème : Elle s'appelait Sarah de Tatiana de RosnayCréer un quiz sur cet auteur

.._..