AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.41/5 (sur 44 notes)

Nationalité : Norvège
Né(e) à : Oslo , le 06/03/1953
Biographie :

Jan Kjærstad est un écrivain norvégien.

Il étudie la théologie à l’Université d’Oslo pendant six ans. Là-bas, ses thèses lui valent la plus haute distinction du département de théologie : un laudabilis prae ceteris.

Au printemps 1978, âgé de 25 ans, Kjærstad ressent soudain l’envie irrépressible d’écrire de la fiction, c'est donc en 1980, que l’éditeur Aschehoug publie son premier livre. Un recueil de quatorze nouvelles intitulé "Kloden dreier stille rundt" (La planète tourne silencieusement).

La même année, Kjærstad s’installe avec sa future femme, Astrid Nøstvik, qui travaille au ministère des Affaires Étrangères de Norvège.

La véritable percée littéraire de Kjærstad a lieu en 1982 avec la sortie de son premier roman, "Speil: leseserie fra det 20. århundre" (Miroirs : une série de lectures du vingtième siècle).

Parallèlement, de 1985 à 1989, il endosse le rôle de rédacteur-en-chef du journal littéraire norvégien, "Vinduet" (La Fenêtre). En 1989, Kjærstad écrit son premier livre pour enfants.

Après avoir quitté "Vinduet", Kjærstad et sa famille partent pour le Zimbabwe. Son roman suivant, "Aléa" (Rand) est publié en 1990. C’est au cours de cette décennie qu’il publie sa trilogie épique sur une personnalité fictive de la télé norvégienne, Jonas Wergeland : "Forføreren" (Le Séducteur, 1993), "Erobreren" (Le Conquérant, 1996), et "Oppdageren" (L’Explorateur, 1999).

Il reçoit des critiques extatiques et de prestigieux prix littéraires dont le Grand prix de littérature du Conseil nordique en 2001.

En 2012, la Norsk Rikskringkastning (Société norvégienne de radiodiffusion) adapte la trilogie Jonas Wergeland en série télé dramatique "Erobreren".

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jan Kjærstad   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Jan Kjaerstad - le Séducteur


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Un air d'opéra emplit l'air. Une musique grandiose. Le plus étrange, songea Jonas, était que cette musique - majestueuse et, sous bien des aspects, sauvage - allait parfaitement avec le paysage, elle lui correspondait.[..]
À ce moment précis, le glacier d'en face se détacha. Un morceau colossal, d'une taille à peine croyable, se rompit et glissa dans la mer en faisant jaillir des gerbes d'eau. Tout se passa avec une indicible lenteur, leur donnant le temps d'intégrer le choc, de le comprendre et le mémoriser, et une fois seulement ce spectacle assimilé, pour ainsi dire, le bruit leur parvint, tel un coup de tonnerre au volume croissant derrière la voix de Kirsten Flagstad et la musique de Wagner, un rugissement violent dont l'écho retentit entre les montagnes. Et Jonas eut la nette impression, ou la conviction, plutôt, que c'était la voix de Flagstad - et non le soleil ou le mouvement ascensionnel de la mer - qui avait provoqué la chute de l'énorme bloc de glace : la voix de la Soprano l'avait fait frémir et rompre de plaisir.
Commenter  J’apprécie          282
Les raisons pour lesquelles une femme trouve un homme attirant sont beaucoup plus subtiles que dans le sens inverse.
Commenter  J’apprécie          305
Le premier trait de génie de Jonas Wergeland, sans qu'il en eût conscience, fut de se choisir une fille comme meilleure amie. C'était Nefertiti qui lui avait appris que les femmes étaient avant tout des initiatrices, avant d'être des maîtresses. Mais par-dessus tout, que la femme était un être tout à fait différent de l'homme et, plus primordial encore, infiniment plus intéressant.
Commenter  J’apprécie          280
Être soi-même, c'était justement accepter d'être multiple et que notre noyau soit constitué de cette somme d'identités.
La plus grande liberté, celle qui distingue l'être humain de toutes les autres espèces, c'est précisément de pouvoir à tout moment se réinventer en exploitant chaque possibilité qui nous est offerte.
Commenter  J’apprécie          280
-Chaque être est autant une somme d'histoires qu'un ensemble de molécules. Moi, par exemple, je suis en partie ce que j'ai lu au fil des ans. Mes lectures ne me quittent pas. Elles se déposent en moi comme...je ne sais pas...des sédiments.
-En définitive, tu penses que les histoires que tu as entendues sont aussi importantes que les gènes que tu as reçus. [..]
-Pourquoi pas ? dit-il
-Effectivement, pourquoi pas, renchérit Jonas. Donc, selon toi, le fait d'entendre une bonne histoire est susceptible de changer un être humain.
-Parfaitement. Peut-être est-ce ça la vie, au fond...Engranger des récits, se forger un arsenal de bons moments pour pouvoir ensuite les agencer de manière complexe, comme l'ADN.
Commenter  J’apprécie          260
À la fin de cette longue nuit, au point du jour, Jonas eut le droit de regarder le tableau. Il fut surpris car celui-ci ne montrait que son visage, cependant il s'en dégageait un rayonnement solaire qui le frappa, comme si pour la première fois il prenait conscience de son propre charisme. Ce visage ressemblait à une carte telle qu'on la trouve dans un atlas, avec ses chemins, ses grands axes, ses ornières, et il faisait apparaître l'écheveau complexe d'histoires qui constituait sa vie, ainsi que ses nombreux autres visages, ses couleurs superposées, ses strates secrètes, latentes, scintillantes, qu'il ne comprenait pas, qu'il ne faisait que pressentir.
"Pourquoi fallait-il que je pose nu ?
-Parce que le visage n'est qu'une partie du corps", répliqua-t-elle.
Commenter  J’apprécie          200
- Le réalisme devrait être défini comme l'antipode de l'art [...].
Commenter  J’apprécie          121
Que représentait l'imagination pour Jonas Wergeland ? Elle était le premier maillon de l'éthique. Pour lui, il était évident qu'une imagination en berne affaiblissait l'être humain. Après tout, à quoi servait-il de choisir la liberté et l'égalité quand on n'était pas en mesure d'imaginer où et comment les appliquer ?
Commenter  J’apprécie          51
"Les gens ne croient pas à l'improbable, poursuivit Gabriel en considérant Jonas de son regard légèrement fatigué, tandis que son œil avec une cicatrice sous le sourcil donnait l'impression d'être braqué sur un autre monde. Si, par exemple, je déclarais qu'une star déchue, un vieux héros de western, était susceptible de devenir président des États-Unis, les gens seraient hilares. Purée ! Alors que ce n'est qu'une question de temps. Tout dans la culture de ce pays nous y prépare. Nous voyons bien qu'autour de nous, tous les jours, les choses les plus improbables se réalisent, et malgré tout, nous refusons d'accepter que cela puisse se reproduire dans le futur."
Commenter  J’apprécie          20
"- Ce que j'essaie de dire, je crois, c'est que chaque être est autant une somme d'histoires qu'un ensemble de molécules. Moi, par exemple, je suis en partie ce que j'ai lu au fil des ans. Mes lectures ne me quittent pas. Elles se déposent en moi comme...je ne sais pas...des sédiments.
- En définitive, tu penses que les histoires que tu as entendues sont aussi importantes que les gènes que tu as reçus.
Axel prit soudain l'air songeur que l'on affiche souvent en entendant quelqu'un d'autre énoncer clairement ce que l'on a en tête.
- Pourquoi pas ? dit-il.
- Effectivement, pourquoi pas, renchérit Jonas. Donc, selon toi, le fait d'entendre une bonne histoire est susceptible de changer un humain.
- Parfaitement. Peut-être est-ce ça la vie, au fond...Engranger des récits, se forger un arsenal de bons moments pour pouvoir ensuite les agencer de manière complexe, comme l'ADN.
- Si tu as raison, ce qu'il faudrait, c'est manipuler les histoires et non les gènes.
- Exact. Ce n'est pas l'ordre des paires de bases que l'on devrait cartographier, mais celui des histoires qui constituent notre vie. Et qui sait ? En les agençant autrement, peut-être obtiendrions-nous une vie différente ? "
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jan Kjærstad (66)Voir plus

¤¤

{* *}