AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 92 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Augsbourg , 1975
Biographie :

Kathrin Schrocke a étudié l'allemand et la psychologie à Bamberg.
Ensuite elle a pris des cours par correspondance pendant deux ans sur la littérature pour les jeunes. Elle a également travaillé comme attachée de presse chez un éditeur de livres pour grands enfants, elle a été critique littéraire.

K. Schrocke a reçu de nombreux prix et nominations pour son travail, y compris pour le livre de jeunesse avec le prix Nettetaler (2010) et le prix Hansjörg Martin du meilleur thriller pour la jeunesse (2010).

La nomination pour le Prix Jeunesse de Littérature allemande est réalisée avec "Freak City" en 2011.

Elle vit à Berlin et est l'auteur des nouvelles, de nombreuses histoires et des pièces de théâtre, ainsi que des romans pour les enfants et les jeunes adultes
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

MPAGE-20130429-1825_0.mp4 Payot - Marque Page - Kathrin Schrocke - Freak City.


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Villoteau   01 janvier 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
- C’est elle ? demanda-t-elle hors d’haleine. Léa qui n’entend rien du tout ? Et qui parle une langue secrète ?



Je fis signe que oui.



- Je suis la sœur de Mika ! dit Iris enthousiaste en se désignant du doigt.



Elle fit un sourire éblouissant à Léa.



- Moi aussi je sais déjà des tas de choses en langue qui dessine !

Commenter  J’apprécie          130
Villoteau   01 janvier 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
Je secouai lentement la tête. J’avais vaguement redouté cette réaction.



- Elle est vraiment … sourde ?



Calimero me dévisageait.



- Tu t’es entiché d’une handicapée ? Eh ! pote, c’est crade !

Commenter  J’apprécie          130
orbe   09 mars 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
Elle n'est pas sourde-muette, elle est sourde, traduisit Tommek. Elle peut aussi lire sur les lèvres, comme tu vois. De toute façon les sourds ne sont pratiquement jamais muets, ils n'ont simplement pas envie de parler.
Commenter  J’apprécie          120
Sio   27 octobre 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
- Du pain de seigle, dit-elle à voix haute en pointant son index.

La tentative était plutôt ratée, on ne comprenait même pas vraiment le mot "pain". Mais elle montrait clairement la miche qu'elle désirait et on pouvait saisir ce qu'elle voulait.

Une grosse femme à côté d'elle tourna vivement la tête et la fixa avec hostilité.

- Déjà soûle le matin ! C'est vraiment le comble !

- Je crois qu'elle est mentalement retardée, murmura l'homme qui se trouvait derrière Léa, d'un ton qui se voulait apaisant.

- Pain de seigle, répéta bravement Léa.

La jeune vendeuse la regarda, l'incompréhension peinte sur le visage. Puis, avec un bâillement, elle prit sur l'étagère un pain aux graines de tournesol et l'emballa.

Léa paya, fit demi-tour et resta figée devant moi. Impossible de dire si elle était contente ou fâchée de me voir. Elle restait là, sans rien exprimer, sinon la fatigue.

- Bonjour, dis-je en formant le signe. [...]

La grosse dame passa près de nous les bras chargés. Elle avait acheté trois sacs de petits pains sucrés. Quand elle nous vit parler par gestes, l'hostilité de son visage fit place à la fascination.

- Ah bon, la petite est sourde-muette, dit-elle.

- Pas vraiment muette, répondis-je pour Léa, comme vous avez pu le constater. Elle est sourde, c'est tout.

La femme dévisagea Léa avec pitié.

- Excusez-moi ! hurla-t-elle dans son oreille. Ce n'est pas ce que je voulais dire ! J'ai aussi une mère dure d'oreille !

Léa fit un signe de tête.

- Grosse vache, répondit-elle en signes, avec un gentil sourire.

Le visage de la dame s'éclaira.

- Fascinants, ces gestes. Et si poétiques !

Elle se poussa pour sortir.

Nous nous regardâmes, Léa et moi. Et nous éclatâmes de rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sylvicha   18 août 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
- Léa m'a envoyé un SMS pour me demander de venir traduire. Comme je l'ai dit, je n'ai qu'une demi-heure. En plus, ça m'énerve, il faut toujours que je sois là quand elle rencontre un mec. Elle est tout le temps amoureuse, comme ma sœur. Son dernier mec était un vrai plouc.

Kevin me regardait, comme pour déterminer si j'étais un plouc ou non.

Ce qu'il venait de me dire m'ébranla. J'étais venu à ce rendez-vous un peu en héros. Il ne m'était pas venu à l'idée que d'autres garçons puissent s'intéresser à Léa. J'avais tout faux.
Commenter  J’apprécie          70
BookShellFairy   14 octobre 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
Un homme intelligent a dit un jour qu'on pouvait bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui se trouvaient sur notre route.

Je peux vous dire que c'est vrai. Ça m'est arrivé.
Commenter  J’apprécie          80
Villoteau   01 janvier 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
Il sauta de sa table de travail et passa en revue ses étagères.



Il hocha la tête :

- Ça c’est pour toi, garanti.



Il me lança un DVD original .

- "Les enfants du Silence". Il a reçu l’Oscar en 1987.



Je le mis dans mon sac avec l’autre film. Le titre ne me disait rien.

- Comment ça avance ton cours des signes ?

Commenter  J’apprécie          60
chardonette   29 juillet 2013
Freak City de Kathrin Schrocke
Ma voix avait une pointe d'agressivité, inhabituelle. J'aurais voulu croire qu'elle avait passé ces sept semaine à pleurer toutes les nuits à cause de moi. J'aurais voulu croire que je lui manquais vraiment, qu'elle avait compris combien elle m'aimait. Mais tout au fond de moi, je pressentais qu'il ne s'agissait que de son ego blessé.
Commenter  J’apprécie          40
bouma   06 juillet 2014
Freak City de Kathrin Schrocke
… mais vous, les entendants, vous ne savez rien de notre vie. Nous aimons être sourds. Nous trouvons même que c’est mieux. Même si j’avais la possibilité d’entendre, je déciderais de rester sourde !
Commenter  J’apprécie          20
Eowyne   10 juillet 2016
Freak City de Kathrin Schrocke
Quand elle nous vit parler par gestes, l'hostilité de son visage fit place à la fascination.

- Ah bon, la petite est sourde-muette, dit- elle

- Pas vraiment muette, répondis-je pour Léa, comme vous avez pu le constater. Elle est sourde, c'est tout.

La femme dévisagea Léa avec pitié.

- Excusez-moi ! hurla-t-elle dans son oreille. Ce n'est pas ce que je voulais dire ! J'ai aussi une mère dure d'oreille !

Léa fit un signe de tête.

- Grosse vache, répondit-elle en signes, avec un gentil sourire.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Kathrin Schrocke(1)Voir plus