AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.5 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : Singapour
Né(e) à : Singapour , le 24/10/1948
Biographie :

Docteur en philosophie de l'Université nationale de Singapour. Il a occupé divers postes diplomatiques . Il assuré la représentation permanente de Singapour auprès des Nations Unies et a présidé le Conseil de sécurité des Nations Unies de janvier 2001 à mai 2002.

Ajouter des informations
Bibliographie de Kishore Mahbubani   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
lrntv   24 juillet 2020
L'occident s'est-il perdu ? de Kishore Mahbubani
La deuxième erreur stratégique majeure de l'Occident a été d'humilier davantage une Russie déjà à terre. La dissolution unilatérale de l'empire soviétique par Gorbatchev était un incroyable cadeau géopolitique à l'Occident, en particulier aux États-Unis. La Russie n'était plus que l'ombre de l'empire soviétique. Après avoir gagné la guerre froide sans tirer un seul coup de feu, l'Occident aurait dû avoir la sagesse d'écouter le conseil de Churchill : "Dans la victoire : magnanimité." Or il a fait tout l'inverse. Contrairement aux assurances implicites données à Gorbatchev et aux dirigeants soviétiques en 1990, l'Occident a étendu l'OTAN aux pays de l'ancien pacte de Varsovie, dont la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie et la Slovaquie. Tom Friedman avait parfaitement raison de dire : "J'étais opposé à l'extension de l'OTAN vers la Russie après la guerre froide, au moment où ce pays était le plus démocratique et le moins menaçant. Cela reste l'une des choses les plus stupides que nous ayons faites et cela a, bien sûr, favorisé l'ascension de Poutine." L'humiliation de la Russie ne pouvait qu'engendrer une riposte. Le peuple russe a élu un dirigeant autoritaire, Vladimir Poutine, pour défendre vigoureusement ses intérêts nationaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lrntv   24 juillet 2020
L'occident s'est-il perdu ? de Kishore Mahbubani
Les générations futures noteront aussi que notre époque a connu un autre tournant historique majeur : la révolution de l'information. Pendant la plus grande partie de l'histoire de l'humanité, l'accès à l'éducation et à l'information était réservé à de petites élites. Il s'est presque universalité maintenant que l'éducation primaire touche chaque enfant. Tout cela contribue aussi à propager la culture du raisonnement moderne apportée par l'Occident. Par cela, et par une gouvernance fonctionnelle permettant aux populations de devenir plus éduquées et de vivre mieux, les guerres vont continuer à diminuer, la violence se réduire et la croissance économique se poursuivra. On construira toujours plus de clinique et d'écoles, les enfants auront accès aux smartphones et nous verrons émerger la génération la mieux éduquée de l'histoire. L'humanité sera mieux connectée et plus intégrée que jamais. Les historiens remercieront notre génération d'avoir propulsé l'humanité vers l'ère la plus prometteuse de l'histoire , et, bien sûr, ils se demanderont pourquoi nous ne l'avions pas vue venir et pourquoi nous n'avons pas ajusté nos politiques en conséquence. Cela vaut particulièrement pour l'Occident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lrntv   24 juillet 2020
L'occident s'est-il perdu ? de Kishore Mahbubani
Les États-Unis ont envahi l'Irak pour se venger de l'attaque d'un militant islamiste, Oussama Ben Laden. Mais, ce faisant, ils ont renversé un dirigeant laïc qui s'opposait à lui : Saddam Hussein. Les États-Unis ont aussi déclaré que le pouvoir iranien les inquiétait. Or, en détruisant Saddam et les talibans, ils lui ont donné un grand coup de pouce. Selon George W. Bush, l'invasion de l'Irak visait à y créer une démocratie forte et stable. En réalité, avec le soutien des meilleurs experts du monde, il y introduisit un désordre magistral. L'Irak est aujourd'hui un parfait exemple de ce qu'il ne faut pas faire. [...] L'Irak fut un désastre. Le pire fut qu'il renforça la conviction de 1,5 milliard de musulmans que leurs vies n'avaient aucune valeur pour l'Occident. On peut légitimement se demander, comme le feront probablement les historiens du futur, si la vague d'incidents terroristes ayant frappé les capitales occidentales était une conséquence indirecte de cette campagne irréfléchie de bombardements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lrntv   24 juillet 2020
L'occident s'est-il perdu ? de Kishore Mahbubani
Durant l'été 2017, Poutine fut diabolisé par les médias américains pour avoir interféré dans les élections américaines. Il ne fait pas de doute qu'il s'agissait d'une mauvaise action. Pourtant, aucun dirigeant américain n'a posé la question qui allait de soi dans ce débat de 2017 : les États-Unis ont-ils eux-mêmes influencé les élections d'autres pays ? Dov Levin, de l'Institute of Politics and Strategy à l’université Carnegie Mellon, a compilé une base de données prouvant qu'ils l'ont fait - plus de quatre-vingt fois entre 1946 et 2000. L'Occident n'est pas un saint lui non plus, même s'il a souvent tendance à le croire.
Commenter  J’apprécie          00
lrntv   24 juillet 2020
L'occident s'est-il perdu ? de Kishore Mahbubani
En 1950, il y avait 25,3 millions de touristes internationaux. En 2015, leur nombre était de 1,16 milliard, il avait donc été multiplié par 45. D'après la projection actuelle, en 2030, c'est-à-dire dans onze ans, leur nombre pourrait atteindre 1,8 milliard.
Commenter  J’apprécie          00
lrntv   24 juillet 2020
L'occident s'est-il perdu ? de Kishore Mahbubani
Le plus grand don que l'Occident ait fait au reste du monde est le pouvoir du raisonnement.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox