AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.95 /5 (sur 293 notes)

Nationalité : France
Biographie :

À l'age de 18 ans, lycéenne, Laurène Reussard a édité son premier roman chez Hachette, "Dans la tête d'une garce" (2018).


Wattpad : https://www.wattpad.com/user/laurene_rsd

Ajouter des informations
Bibliographie de Laurène Reussard   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Toutes nos félicitations à Célia qui remporte notre grand concours d'écriture Nos Futurs ! La Rue qui nous sépare a séduit la majorité du jury, c'est un texte touchant, avec un thème trop peu abordé et tout de même une dose de romance. Un grand merci & bravo a celles et ceux qui ont participé en écrivant, votant ou relayant le concours. Un immense merci à Laurène Reussard et Misterkev qui ont été de formidables parrain marraine Et à nos partenaires Jam et Lecture Jeune !! Rendez-vous en janvier 2021 pour la parution de la Rue qui nous sépare https://www.concoursnosfuturs.hachetteromans.fr/

+ Lire la suite

Citations et extraits (85) Voir plus Ajouter une citation

- Mon coeur bat trop fort. Je crois qu'il va s'échapper de ma poitrine.

Evan sourit, faisant glisser mon pouce le long de sa douce lèvre.

- Ce serait regrettable. Mais dis-moi beauté, je croyais que tu n'avais plus de coeur ?

- Moi aussi, je le croyais.

Je prends une profonde inspiration. Je n'ai pas la moindre idée de ce que je raconte. J'ai juste besoin de tout laisser sortir.

- Et c'est quand la douleur du vide que tu as laissé dans mon coeur se fait ressentir que je me rappelle en avoir un.

Commenter  J’apprécie          70

- Tu n'est plus seule dans ton combat, Héloïse-avec-un-H.

C'est pile les mots dont j'avais besoin pour m'abandonner complètement. La tension entre nous atteignant son paroxysme, je referme ma bouche sur la sienne. Pendant un instant, nos lèvres ne bougent pas, comme pour prendre le temps de rencontrer. Puis c'est lui qui m'embrasse, vraiment cette fois-ci. Le mouvement rapide de ses lèvres et leur douceur créent un magnifique contraste qui me liquéfie sur-le-champ. Seule sa main qui a trouvé refuge dans le creux de ma taille m’empêche de m'effondrer. Quand ma langue est enfin prête à accueillir la sienne, il la caresse avec expertise, plongeant sa main libre dans mes cheveux. Il me semble tiraillé entre le désir de se laisser aller et le besoin de garder le contrôle. J'entoure son cou de mes bras, me pressant davantage contre lui. Il dois sentir les tremblements de mon corps, preuve que je tout suis aussi bouleversée que lui. C'est cette connexion nouvelle entre nous qui abat ses dernières résistances et nous plonge dans une vague de plénitude. Personne ne m'a jamais embrassée comme Roméo m'embrasse à l'instant. Avec autant de tendresse, d'affection... de respect. Et pour la première fois depuis longtemps, j'ai le sentiment de compter pour quelqu'un.

Commenter  J’apprécie          50

Parfois, quand on a mal, on oublie que les autres peuvent avoir des problèmes, eux aussi.

Commenter  J’apprécie          60

Si l'hypocrisie était un crime, je n'imagine pas la longueur de la liste des prisonniers.

Commenter  J’apprécie          50

H- Mais il faut que tu saches que si tu t'engages avec moi maintenant, tu vas être enchaîné et je ne te laisserai pas partir de sitôt.

R- Ça tombe bien, j'adore être enchaîné.

Commenter  J’apprécie          40

- Parfois je me dis que j'ai trop de cicatrices pour fonctionner normalement.

- Ces cicatrices, c'est la preuve que tu vis. Et tout le monde ne peut pas s'en vanter. À toi d'en tirer une force.

Commenter  J’apprécie          30

- Vanessa et toi êtes différentes. Toi, t'as un truc. Un vrai truc qui fait que quand tu souris, il y a tout qui déconne chez moi. Et que je deviens un pauvre c*n, aussi

Commenter  J’apprécie          30

Mais tous les coeurs n'ont pas la chance de battre. Et parfois, des battements de coeur ne suffisent pas à faire vivre, réellement vivre quelqu'un.

Commenter  J’apprécie          30

Toi, t’as un truc. Un vrai truc qui fait que quand tu souris, il y a tout qui déconne chez moi. Et que je deviens un pauvre con, aussi.

Commenter  J’apprécie          30

On ne peut pas oublier le passé. Même si on verrouille notre mémoire, le corps et le coeur s'en souviendront. Inconsciemment, chacune de nos expériences a un impact sur nos choix. Sur ce que l'on devient. Et quand on vit une lourde expérience - je ne parle pas d'un petit chagrin d'amour qui vous plombe pendant un mois, mais d'une véritable expérience douloureuse -, il est impossible de simplement l'oublier et de passer à autre chose. Quand la souffrance, le poids de la culpabilité et les remords vous rongent jour et nuit, il est impossible de les ignorer. Ces sentiments s'insinuent dans vos failles, vos certitudes, et abattent toutes vos forces. Ils vous changent tellement que vous ne retrouvez plus votre propre identité. Mais Gabin a raison sur un point: ceux qui se servent du passé pour justifier leur comportement sont faibles et lâches. On doit tirer des leçons des erreurs passées et s'en servir pour un présent meilleur. Ceux qui s'apitoient sur leur sort sont pitoyables.

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Au bonheur des Dames - Emile ZOLA

Denise, orpheline, débarque sur le pavé parisien avec ses deux frères...

Georges et Riri
Jean et Pépé
Jean et Rémi
Riri et Rémi

12 questions
1408 lecteurs ont répondu
Thème : Les Rougon-Macquart, tome 11 : Au bonheur des dames de Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur