AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.68 /5 (sur 20 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Marie-Dominique Porée est agrégée de grammaire et spécialiste de littérature latine.

Elle est professeur de grec en classe préparatoire au lycée La Bruyère à Versailles (en 2008).


Source : www.editionsfirst.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Marie-Dominique Porée   (18)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
milamirage   06 juillet 2013
Avoir les yeux plus gros que le ventre et 50 autres expressions très imagées de Marie-Dominique Porée
Mettre les pieds dans le plat [page de gauche]

Origine : cette expression du XIX° siècle viendrait d'un jeu de mots : un plat était en effet une vaste étendue d'eaux basses. Celui qui met les pieds dans le plat ne serait pas celui qui piétine les assiettes sur la table, mais celui qui patauge dans une eau peu profonde.

Son sens : c'est aborder maladroitement un sujet délicat, " gaffer ". [page de droite]

Commenter  J’apprécie          240
milamirage   09 juillet 2013
Avoir les yeux plus gros que le ventre et 50 autres expressions très imagées de Marie-Dominique Porée
Prendre la mouche [page de gauche]

Origine : non, ce n'est pas attraper une mouche à la volée, comme celle de la célèbre fable de La Fontaine, qui vient agacer l'équipage d'un coche.

Au XVI° siècle, la "mouche" désignait une pensée brusque, un souci.

Son sens : c'est se mettre en colère tout d'un coup et surtout sans motif apparent, se vexer pour une raison futile. [page de droite]
Commenter  J’apprécie          150
milamirage   07 juillet 2013
Avoir les yeux plus gros que le ventre et 50 autres expressions très imagées de Marie-Dominique Porée
Casser du sucre sur le dos de quelqu'un [page de gauche]

Origine : jusqu'au XIX° siècle, le sucre se présentait en grands pains qu'il fallait découper en morceaux. Mettre quelque chose sur le dos de quelqu'un, c'est l'accuser injustement de quelque méfait. D'où l'expression.

Son sens : c'est dire du mal de quelqu'un par derrière, à son insu. [page de droite]
Commenter  J’apprécie          130
milamirage   10 juillet 2013
Avoir les yeux plus gros que le ventre et 50 autres expressions très imagées de Marie-Dominique Porée
Tomber dans le troisième dessous [page de gauche]

Origine : autrefois, l'opéra possédait trois étages de sous-sols appelés premier, deuxième et troisième dessous. Les comédiens s'y réfugiaient en cas d'échec de la pièce, au milieu des machines et accessoires.

Son sens : essuyer un grand échec ; tomber dans le malheur, et cela peut même aller jusqu'au trente-sixième dessous... [page de droite]
Commenter  J’apprécie          120
MahaDee   28 février 2017
Les expressions grecques et latines de Marie-Dominique Porée
Acta est Fabula : la pièce est finie (jouée).

Telles seraient, selon Suétone (Vie des douze Césars, Auguste, 99,1), les dernières paroles prononcées par l'empereur Auguste avant de mourir, semblant solliciter les applaudissements de son peuple après un long règne. La formule s'employait dans le théâtre antique, à la fin des représentations, pour en annoncer le terme.
Commenter  J’apprécie          70
milamirage   11 juillet 2013
Avoir les yeux plus gros que le ventre et 50 autres expressions très imagées de Marie-Dominique Porée
Être dans le rouge [page de gauche]

Origine : les anciennes caisses enregistreuses, ancêtres des calculettes, inscrivaient les nombres négatifs en rouge - cela explique peut-être pourquoi les banquiers, aujourd'hui, voient rouge quand leurs clients dépensent plus qu'ils ne gagnent...

Son sens : avoir des dettes, se mettre en danger. [page de droite]
Commenter  J’apprécie          60
LiliGalipette   22 avril 2012
Le petit livre des expressions idiomatiques de Marie-Dominique Porée
« C’est que nous ne tenions pas à pécher par excès de franco-centrisme. Pousser un retentissant cocorico, se dresser sur ses ergots hexagonaux (!), n’a guère de sens, en effet, si l’on songe que, cuisiné à la sauce allemande ou espagnole, l’arrogant gallinacé n’émet pas le même cri, et que le coq au vin n’y a pas tout à fait le même goût… » (p. 49)
Commenter  J’apprécie          60
Lanto_Onirina   06 septembre 2014
Le théâtre pour Les Nuls de Marie-Dominique Porée
Deus ex machina : qui est ce "dieu sorti d'une machine", comme descendu du haut du ciel, qui intervient de manière providentielle et vient heureusement hâter le dénouement ? Rien d'autre que la réponse dramatique pour dénouer toute situation critique, une résolution toute trouvée à un problème.
Commenter  J’apprécie          50
raynald66   08 octobre 2016
Les Expressions françaises pour Les Nuls de Marie-Dominique Porée
La fourchette du père Adam = les doigts



La douleureuse = la note du restaurant



Jouer la polka des mandibules = Manger



Le musée des refroidis = la morgue



L'abbaye de Monte-à-Regret = l'échafaud, la guillotine



L'oreille = l'entonnoir à musique
Commenter  J’apprécie          51
raynald66   31 mai 2015
Le théâtre pour Les Nuls de Marie-Dominique Porée
Pour imiter le tonnerre, les Romains eurent recours à des moyens encore

plus simples : ils versaient des cailloux et des clous dans un bassin de cuivre
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Carpe diem

Il n'y a plus rien à faire, les choses sont dites, faites, pliées, rangées......

Alea jacta est
Acta est fabula
Ad augusta per angusta
Veni Vidi Vici

10 questions
106 lecteurs ont répondu
Thème : Marie-Dominique PoréeCréer un quiz sur cet auteur