AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.49 /5 (sur 50 notes)

Biographie :

En janvier 2021, à l'âge de 43 ans, j'écris un premier poème, puis un deuxième, un troisième et me voilà lancée. Je cherche un concours de nouvelles pour tester ma plume. J'en trouve un dont le thème est "d'ailes et de plumes". Je me sens inspirée. A mon plus grand étonnement, je gagne le concours et je suis même désignée coup de coeur d'un des membres du jury. Je partage cette nouvelle sur les réseaux sociaux tellement je suis contente. Immédiatement, je me fais emporter dans un tourbillon d'enthousiasme et mes lecteurs me demandent de l'adapter pour la jeunesse et en roman, en me disant que cette nouvelle a le pouvoir de réconforter les personnes qui ont perdu un bébé.

Je me mets donc à la tâche en avril et je travaille avec deux illustratrices pour les versions jeunesse. Aussitôt une maison d'édition me confirme qu'elle est intéressée par nos deux albums jeunesse.

Je m'attaque alors à l'écriture du roman en mai-juin en ayant pour but de réconforter toutes les personnes qui ont perdu un proche, pas seulement un bébé. Et comme le thème du harcèlement des enfants me tient particulièrement à coeur, mon roman aborde aussi ce sujet.

Je le partage immédiatement gratuitement sur les réseaux sociaux et les retours sont encore plus époustouflants que ceux que j'ai eus pour ma nouvelle. Mes lecteurs me disent qu'il faudrait l'adapter dans d'autres langues et même à l'écran, que ce roman devrait être remboursé par la sécurité sociale, partagé dans tous les JT, dans toutes les classes et même dans les transports en commun. Je crois rêver.

De nombreuses chroniques parlent de mon roman et en un mois, je réponds à 4 demandes d'interview filmées dont 2 sont disponibles sur ma chaine youtube.

Je reçois 6 propositions de petites maisons d'édition, mais je décide de m'auto-éditer en novembre 2021 pour rester libre en attendant éventuellement une meilleure proposition.

Confidences

1/ Cette nouvelle notoriété m'a fait très peur. En quelques semaines, je suis passée de l'ombre à la lumière et j'avais même envisagé de faire des séances de dédicaces masquées pour ne pas dévoiler mon visage....petit à petit, je me suis fait à cette idée et j'ai depuis accepté des interviews en live !!! Grâce à mes lecteurs, je prends confiance en moi et je m'épanouis.

2/ On me demande beaucoup de poèmes personnalisés, souvent pour des personnes qui ont rejoint les étoiles.

3/ Ce sont mes émotions qui me dictent mes mots. Je pleure, je souris et je ris en écrivant et j'
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Mélodie Ducoeur   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
« Je m'appelle Dimitri. J'ai dix ans. J'ai un ami un peu collant qui porte le nom de TDAH. Enfin, c'est pas vraiment un pote. J'aimerais bien qu'il me lâche les baskets, mais il fait partie de moi. »
Commenter  J’apprécie          40
Je savais qu'un jour, il pourrait passer à l'acte. Mais j'avais osé espérer que ça n'arriverait pas, que je serais capable de faire changer les mentalités autour de lui. La tâche était immense, sans doute pas à taille humaine. J'avais espéré le rendre assez fort pour encaisser toute cette violence gratuite.
Commenter  J’apprécie          30
Comme on dit : « après la pluie, le beau temps ». Au sens propre comme au figuré  ! Ces deux enfants ont retrouvé le sourire après une vie malheureuse sur Terre. Désormais, le soleil brille dans leur vie et dans leur cœur.
Commenter  J’apprécie          21
Je recommande vivement ce livre. Ayant lu celui pour adulte et étant au 2eme livre j'ai été transporté par l'auteur. Histoire vrai émouvante. Mon ado de1 3 ans qui n'aime pas lire à repris goût à la lecture et la lu assez rapidement et en à fait une présentation à l'école. Hâte de découvrir d'autres ouvrages de cette auteur
Commenter  J’apprécie          10
En « salle de confidences »… (Timéo, le chérubin, raconte :)
Cela fait maintenant quelques semaines que Sophie est arrivée. Bien qu’elle ait l’air plus heureuse désormais, notamment grâce aux blagues de Dimitri, elle reste terrorisée par les hommes. Il faut que je demande à une dame du royaume si elle peut m’en dire davantage sur elle. Martine m’accueille en salle de confidences. Ces pièces insonorisées sont équipées de fauteuils relaxants, propices à la détente. C’est là que les enfants font part de leurs angoisses à des mamans attentionnées. Il y en a toujours une de disponible, prête à les écouter. J’ai remarqué que Sophie y passait beaucoup de temps. Moi, je n’en ai jamais ressenti le besoin puisque je n’ai jamais vécu sur Terre.
Commenter  J’apprécie          00
Le deuil périnatal est quelque chose de très tabou.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Mélodie Ducoeur (48)Voir plus


{* *}