AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.03/5 (sur 108 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Mélodie Smacs est romancière et nouvelliste.

Après avoir dévoré la bibliothèque familiale, Mélodie s’est rendue à l’évidence : notre monde est bien plus vaste qu’il n’y paraît ! Alors, dès son plus jeune âge, elle a couché sur papier ce qu’elle voyait dans ses rêves. Des créatures merveilleuses, des univers incroyables, des personnages fantastiques aux caractères variés et aux histoires passionnantes se mêlèrent peu à peu à son quotidien.

Un pied sur Terre et la tête dans la Lune, elle jongle entre imaginaire et vie réelle, et profite de toutes les expériences de la vie, ainsi que de ses nombreuses lectures, pour façonner ses écrits.
Ses premières publications en romance contemporaine ou imaginaire la rendent déjà extrêmement heureuse, mais elle ne compte pas s’arrêter là !


page Facebook : https://www.facebook.com/MelodieSmacs/
Instagram : https://www.instagram.com/melodie_smacs/
Site : www.melodie-smacs.com
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Mélodie Smacs   (28)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Passant la tête dans l’entrebâillement, Lou dut se baisser pour éviter de recevoir un sachet plastique en pleine figure.

– Oh pardon ! s’exclama un homme vêtu d’un jeans et d’un tee-shirt de Diablo III. Je ne vous avais pas entendue arriver, vous allez bien ?

– Ca va, oui. Je cherche Paul Sarde.

Il la dévisagea avec intérêt, un sourcil arqué.
Commenter  J’apprécie          30
Les femmes, toutes apprêtées avec raffinement, ne l’avaient pas non plus laissé indifférent. Certaines s’amusaient à le frôler de leurs étoles ou à lui offrir de radieux sourires. Des parures chatoyantes ornaient les oreilles et les cous, les décolletés pigeonnants ainsi mis en valeur. Les cheveux relevés dans des chignons plus extravagants les uns que les autres, les dames riaient derrière leur masque. Plumes, dentelles, sculptures délicates, l’accessoire indispensable de la soirée revêtait des aspects différents. Originalité, sobriété, romantisme ou fierté mis en avant. Chaque invité s’amusait d’ignorer l’identité de son voisin.
Commenter  J’apprécie          10
Je le sens s’approcher dans mon dos. La chaleur qu’il dégage me brûle la peau, ou peut-être s’agit-il d’autre chose que je préfère mettre de côté pour l’instant. Il s’apprête à me toucher lorsque je me retourne d’un geste vif et trace des symboles dans l’air. Aussitôt, un faible souffle soulève une mèche de ses cheveux qui lui tombait sur le nez.
Surprise d’avoir été entendue par l’élément invoqué, j’écarquille les yeux et ouvre la bouche. C’est le moment que choisit le propriétaire pour déposer sans discrétion un paquet derrière moi, ce qui me fait reprendre mes esprits. Je me saisis du colis et quitte les lieux en toute hâte, bousculant au passage le démon.
Je viens de faire de la magie… Mon corps a enfin répondu à l’appel de sa nature profonde, un courant chaud l’a parcouru, un délicieux frisson l’accompagnant. Ce picotement, cet afflux de puissance, tout m’a paru si grisant l’espace d’une seconde, et ce sentiment s’intensifie depuis que j’ai compris ce que tout cela signifie. Le cœur battant la chamade, la tête dans un nuage de coton, les mains moites et les jambes brûlantes d’excitation, je cours à travers les rues, gonflée d’une énergie nouvelle, d’un espoir enfin réalisé.
Après tout ce temps, j’ai réussi à lancer un sort. Il faut que je le dise à mère Anastasia.
Commenter  J’apprécie          00
À force de s’enfermer dans des salles obscures et sans vie, affairée à des lectures sombres, elle considérait les êtres humains comme inintéressants. L’avis non objectif d’un collègue ne valait rien en comparaison des faits détaillés dans ces documents, étayés par des photographies morbides. Les réflexions sans fondement de policiers désireux de faire leurs preuves l’épuisaient. Elle préférait s’isoler, le nez plongé dans les écrits.
Commenter  J’apprécie          10
Mon objectif reste de faire en sorte que mes parents se rendent compte qu’une sans pouvoir a vent de notre existence, sans pour autant qu’ils puissent penser que j’ai fait exprès.
Simple. Enfin, en théorie tout du moins. Cette fille ne semble pas disposée à me faciliter la tâche. D’un autre côté, je n’ai que très peu approché les humains, j’ignore comment faire. En les observant davantage, peut-être trouverai-je des idées intéressantes.
J’ouvre la baie vitrée de ma chambre pour m’aérer un peu. En temps normal, Père s’en rendrait compte, mais dans l’immédiat, je ne risque rien, Mère le distrait.
Le chant des vagues sur le rebord du ponton s’associe au murmure du vent dans une douce mélodie. Le ressac fait se cogner la coque du petit bateau de plaisance contre la plate-forme et la complainte de son amarre ajoute une note aiguë à la musique environnante. Je m’avance et m’installe en tailleur sur les planches de bois grinçantes. Cette berceuse m’aide à me vider un peu la tête.
Commenter  J’apprécie          00
S’il s’imagine que son attitude étrange va me faire penser que j’ai rêvé ce qui s’est passé sur la plage, il n’a rien compris. Au contraire, je repasse les événements de la veille dans mon esprit et cherche à déceler le vrai du faux. J’y consacre d’ailleurs la dernière heure, sans me soucier des dates énoncées lors du cours d’histoire sur la Grèce antique. Tess me donnera ses notes plus tard.
Lorsque la sonnerie de fin de journée retentit, je regroupe mes affaires et sors de la pièce, seule. Avant de passer la porte d’entrée, une voix envoûtante m’interpelle.
— Renata.
Je n’ai pas besoin de me retourner pour savoir à qui elle appartient. J’hésite un instant d’ailleurs avant de le faire, mais la curiosité l’emporte. À une distance raisonnable, Daniel s’est arrêté et me regarde. Je n’arrive pas à deviner ce qu’il y a derrière cet air calme et renfrogné.
Commenter  J’apprécie          00
Certes, il ne pensait que la moitié – et encore – de ce qu’il lui disait, mais la gent féminine lui offrait un tout autre genre de réponse en général. Il s’était habitué à ses refus constants, cela l’amusait même. Pourtant, si elle daignait tomber un jour sous son charme, il en profiterait volontiers. Loin des gravures de mode, Megane dissimulait néanmoins sous ses tenues strictes des atours visibles pour l’œil avisé de Tom. Une poitrine voluptueuse, un fessier galbé et un ventre à l’adorable léger rebond. Malgré tous les sports de combat qu’elle pratiquait, elle ne parvenait pas à s’en débarrasser. Son appétit devait être vorace ! Un trait qui la faisait d’autant plus émerger du lot. Si seulement son joli minois se parait d’un air différent de son sérieux habituel, elle serait resplendissante !
Commenter  J’apprécie          00
Le choc me fait délirer, c’est sûr. Pourtant… tout paraît si réel, si évident… Je sens la panique me gagner, en même temps que la conscience me quitter. Non ! Si mes yeux se ferment, je ne les rouvrirai plus, j’en suis certaine. Le monstre se jettera sur moi pour m’achever ou bien un traumatisme crânien m’emportera hors du monde des vivants.
Ces dents, ces crocs… Je les vois déjà se planter dans ma carotide. Je ressens déjà la peur et la douleur qui en découleront. Prendra-t-il son temps ou me dévorera-t-il avec avidité ? J’ai envie de lui crier que je ne suis sans doute pas bonne, trop quelconque pour avoir le moindre intérêt, même gustatif. Pourtant, ma gorge se serre, m’en empêchant.
Commenter  J’apprécie          00
De surcroît, il est difficile de rester discrète au lycée quand le type le plus étrange du monde ne semble s’intéresser qu’à vous ! Mais comme je suis toujours avec Tess et ses amis, la majeure partie des élèves connaît, de toute façon, déjà mon nom. Damien s’amuse beaucoup de cette situation, même s’il répète souvent qu’il me jalouse. Étant donné les événements de la dernière fois sur la plage, je lui cèderais volontiers ma place ! J’ignore toujours ce que cet étrange échange signifiait. Ai-je vraiment vu une boule de feu partir d’une main ? Impossible de l’affirmer, pourtant ces images me hantent encore…
Commenter  J’apprécie          00
Bien sûr, les apprentis criminels prenaient souvent exemple sur des mentors, rien d’inhabituel à ce que des homicides similaires se retrouvent sur plusieurs années. Après tout, l’imagination avait ses limites, et les meurtriers préféraient se baser sur des actes déjà commis au lieu de chercher à innover. Un phénomène aisé à constater grâce aux archives. Raison pour laquelle ses supérieurs l’empêchaient de faire des liens hâtifs, plus enclins à croire qu’il s’agissait d’un assassin inspiré par l’œuvre d’un prédécesseur plutôt qu’un tueur en série.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Mélodie Smacs (96)Voir plus

Quiz Voir plus

Quizz sur Carole & Tuesday

Comment s’appellent les 2 personnage

Höffner et Gus
Carole et Sunday
Carole et Tuesday

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Carole & Tuesday, tome 1 de Morito YamatakaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}