AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.63/5 (sur 142 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Originaire de Baie-Saint-Paul, Michel Langlois a fait carrière comme généalogiste aux Archives nationales du Québec. Sa précédente saga, La Force de vivre, a conquis plus de 100 000 lecteurs. Cette nouvelle fresque en quatre tomes nous transporte cette fois à une autre époque, celle des débuts de la colonie. Il a également entrepris la publication d’un récit, Un p’tit gars d’autrefois, qui, lui, se déroule dans la Beauce des années 1950. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages de généalogie, dont le Dictionnaire biographique des ancêtres québécois, il nous offre avec La Force de vivre une saga familiale en quatre tomes qui nous plonge dans la vie du XIXe siècle et nous transporte à Baie-Saint-Paul, Québec, Drummondville, au lac Saint- Jean et en Beauce.

Source : http://www.editionshurtubise.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Langlois   (39)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pour sa saga historique le temps de de le dire, l'auteur de bestsellers Michel Langlois s'est inspiré de l'endroit où il demeure, Drummondville au Centre-du-Québec. Nous l'avons visité pour qu'il nous parle plus de sa série, dont le cinquième et dernier tome sortira sous peu en librairie, et pour qu'il nous présente les lieux et événements réels qui se cachent derrière la fiction.


Citations et extraits (95) Voir plus Ajouter une citation
La vie, vous savez, est comme un arc-en-ciel. Ça prend de la pluie et du soleil pour nous permettre d'en apprécier les couleurs.
Commenter  J’apprécie          150
Quand j’ai quelque chose qui me tient à cœur, compte pas sur moi pour l’oublier. Si j’ai pas hérité de la force de mon père, j’ai au moins hérité de son caractère. On est tous un peu de même dans la famille, tu le sais, quand on a quelque chose dans tête, on l’a pas dans les pieds.
Commenter  J’apprécie          100
Michel Langlois
Si la vie allait moins vite, peut-être pourrions-nous- suivre.
Commenter  J’apprécie          80
Lorsque les deux ingénieurs furent repartis en compagnie de l’inspecteur, Laurent remonta dans la tour et examina tout minutieusement, comme celui qui vient de recevoir un cadeau. Il se frotta les mains, redescendit à la maison et, assis dans le bureau de la télégraphie, il ouvrit le journal du phare comme il le faisait tous les jours et inscrivit: Installation aujourd’hui du nouveau système d’éclairage. Il chercha sur le plan que les ingénieurs lui avaient laissé et ajouta: Il s’agit d’un système d’éclairage dioptrique.
Commenter  J’apprécie          50
Un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire. On est récompensé par un sourire. » Comme quand je rends un service à
quelqu’un et qu’il me sourit en retour. Il n’y a rien qui fait plus de bien. Je pense que je vais m’efforcer de sourire plus souvent, pas nécessairement parce que
quelqu’un m’aura rendu service, mais juste comme ça pour faire plaisir.
Commenter  J’apprécie          50
C’est le lot des vieux: ils ont plus facilement la larme à l’œil quand ils pensent à leur vie passée. Parfois c’est des regrets, quand c’est pas des remords.
Commenter  J’apprécie          50
Les pensées mauvaises choisissent le soir pour nous envahir, parce que les heures nocturnes sont propices à la fièvre de l’imagination et du corps. Une bonne manière de s’en rendre maître est de prendre sa couverture et de coucher tout bonnement à côté de son lit, sur le plancher. Notre frère l’âne, calmé, en demeure tout pantois et, dominées, les pensées mauvaises s’éloignent.
Commenter  J’apprécie          30
Pour pas que l’âne se fatigue en se rendant au marché, v’là-t-y pas que lui
et son fils décident de lui lier les pattes après une grosse branche et de le transporter tête en bas en posant la branche sur leurs épaules. Sur le chemin, ils se font traiter de nigauds. On dit au bonhomme : « Le plus âne des trois n’est pas celui qu’on pense. »
Commenter  J’apprécie          30
"- Deumerez-vous à Anticosti depuis longtemps?
- J'y suis né. Mon père a succédé à son père comme gardien. La tradition risque de se poursuivre encore longtemps dans la famille. Si les choses se passent comme prévu, dans une couple d'années d'ici, je serai comme lui gardien de la lumière.
- Gardien de la lumière? questionna-t-elle, d'un air étonné.
- Oui. C'est comme ça que les gens de par ici désignent les gardiens des phares. Ils ne disent jamais le phare, mais bien la lumière. Et la nôtre est celle de la Pointe-Ouest. "
Commenter  J’apprécie          20
On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. Quand on y pense, c’est très juste. Voir avec son cœur, d’après moi, ça veut dire voir au-delà des apparences. Ce n’est pas parce quelqu’un n’est pas
beau qu’il n’est pas gentil. Ça me fait penser aux agates de monsieur Cliche. Elles étaient laides à l’extérieur,mais si belles à l’intérieur ! Oui, plus j’y pense, plus je suis certain que voir avec son cœur c’est savoir découvrir la beauté derrière la surface des choses et des gens.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Michel Langlois (110)Voir plus

Quiz Voir plus

Quand les écrivains et les compositeurs se rencontrent pour le meilleur et pour le pire...

Marcel Proust a vécu une belle histoire d'amour avec...

Frédéric CHOPIN
Reynaldo HAHN
Gioachino ROSSINI
Richard STRAUSS
Jean-Baptiste LULLY

5 questions
126 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique classique , compositeur , écrivainCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..