AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.68 /5 (sur 95 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Foggia, Les Pouilles , 1978
Biographie :

Mirko Sabatino est un auteur italien.

Né en 1978, il n'a pas connu ces années 1960 où se situe son roman, "L'été meurt jeune", il les décrit avec un grand réalisme, un néoréalisme même, en référence au cinéma de ces années-là, qui dépeignait volontiers une Italie pauvre, modeste, surtout le Mezzogiorno.

Ajouter des informations
Bibliographie de Mirko Sabatino   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Feedback, Mirko Sabatino, Gli insaziabili alla Ubik di Foggia

Podcasts (1)


Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
marina53   07 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Les yeux ne se commandent pas. On n’y pense jamais au fait que les yeux ne se commandent pas, on n’y pense jamais jusqu'au moment où ils se ferment. Quelquefois pour dormir, une fois pour tuer, la dernière pour mourir.
Commenter  J’apprécie          221
marina53   11 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
J'avais douze ans et demi quand j'ai commencé à être seul, et depuis je n'ai jamais cessé de l'être.
Commenter  J’apprécie          220
marina53   11 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Cette année-là, les Beatles franchirent le seuil des studios Abbey Road et treize heures après offrirent au monde leur premier 33 tours, le pape Jean XXIII mourut au bout de presque cinq années de pontificat et trois jours d'agonie, Martin Luther King annonça à l'Amérique qu'il avait un rêve, John Fitzgerald Kennedy perdit son poste de président et la vie au bord d'une limousine, un éboulement provoqua une inondation qui effaça de la carte d'Italie Longarone et ses habitants. Mais tout cela existait dans les journaux, à la radio et, pour les rares qui l'avaient, à la télévision : ce qui existait vraiment dans le monde, pour nous, c'était les ruelles de notre village.
Commenter  J’apprécie          202
diablotin0   02 novembre 2019
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Ses mains étaient rêches et sentaient la javel. Elles sentaient souvent la javel, les mains de ma grand-mère. Je n'ai jamais oublié cette odeur. Pour moi, c'est l'odeur de la douceur.
Commenter  J’apprécie          212
marina53   06 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Rêve, Primo, toujours. Mais plante tes rêves dans la terre : ils pousseront vigoureux et ne s'envoleront pas.
Commenter  J’apprécie          210
marina53   07 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Quand tu auras l’impression que les autres sont plus doués que toi, n’oublie pas que l’indépendance n’est pas toujours synonyme d’autonomie. Et quand tu auras l’impression que la vie est peu généreuse à ton égard, dis-toi que chacun vit comme il peut. Dans les moments difficiles, rappelle-toi simplement ces deux choses. Tu te sentiras mieux.
Commenter  J’apprécie          170
marina53   07 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Quand on est seul, les choses nous arrivent tout entières.

En théorie, cette règle devrait valoir aussi pour le bonheur, mais elle n'y parvient pas à cause de ce seul mot - seul - autour duquel le bonheur, qu'on a beau arranger, étirer, border, achoppe toujours.
Commenter  J’apprécie          170
marina53   09 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Le dialogue est vie. Le dialogue est création. Deux êtres humains qui parlent la même langue – et par langue je n’entends pas simplement le langage, mais quelque chose de plus profond, une communication qui va au-delà de la parole en soi –, deux êtres humains qui parlent la même langue peuvent créer un monde, avec leur dialogue. Ainsi ne croyez jamais ceux qui affirment être bien seuls. Et méfiez-vous des ermites, qui se suffisent à eux-mêmes. On a besoin de parler avec d’autres, sinon comment peut-on avoir la certitude d’être vivants ?
Commenter  J’apprécie          160
marina53   06 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
La jeunesse est tout ce qui compte dans la vie d'un homme. (..) Le reste, pff. (...) Ne la sous-estimez pas, soyez-en conscients. Et soyez-le maintenant.
Commenter  J’apprécie          170
marina53   06 janvier 2020
L’été meurt jeune de Mirko Sabatino
Nous oublions les personnes, complètement, implacablement, après les avoir entendues au téléphone, rencontrées lors d'une visite ou d'une sortie, après y avoir pensé. Nous sommes avec les personnes seulement quand nous nous trouvons avec elles dans la même pièce, ou quand nous pensons à elles. Ensuite, elles disparaissent, même celles que nous aimons le plus, et durant le temps long de l'absence elles n'existent pas.
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Possible, ou impossible ?

L’impératrice Victoria, qui a vécu de 1840 à 1901, a-t-elle eu la possibilité d’utiliser un téléphone ?

oui
non

12 questions
37 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..