AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 2496 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 24/08/1964
Biographie :

Valérie Tong Cuong est une écrivain française.

Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans dans la communication puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios).

Elle a publié une dizaine de romans dont:
"Big" (1997, Nil Editions, 1999 J’ai Lu), récompensé au festival du Premier roman de Chambéry, "Gabriel" (Nil Editions 1999, J’ai Lu 2001), "Où je suis" (Grasset, 2001, J’ai Lu 2003), "Ferdinand et les Iconoclastes" (Grasset, 2003, J’ai Lu 2006), "Noir dehors" (Grasset, 2006, Le livre de Poche 2006), "Providence" (Stock, 2008, J’ai Lu 2010, Prix Version Femina-Virgin Megastore du Roman 2008), "L’Ardoise magique" (Stock 2010, J'ai Lu 2013, Prix Dynamique au Fémin’Ain 2010), "La Battle" (Les Editions du Moteur, 2011), "L'atelier des miracles" (JC Lattès, 2013, Prix de l'Optimisme, Prix Nice Baie des Anges, Prix Ronsard des lycéens de Vendôme), "Pardonnable, impardonnable" (Éditions JC Lattès), "Par amour" (Prix du Salon du Livre du Mans 2017, prix de l’Académie des Sciences, des Arts et des Belles-Lettres de Caen, Prix Bonheurs magazine 2017, Grand Prix des lecteurs de Seine-Maritime 2018, Prix des Lecteurs du Livre de Poche...) et, tout récemment, "Les guerres intérieures".

Elle est traduite dans 18 langues.

En tant que scénariste, elle a travaillé sur différents sujets télévision (sitcom, téléfilm) ou cinéma.

Elle a également chanté et écrit pour Quark, un groupe de pop-rock indépendant dont le quatrième album, ECHO, est sorti en 2011.

Mariée, elle est mère de trois enfants.
+ Voir plus
Ajouter des informations

L`entretien de Valérie Tong Cuong avec Babelio : "L`atelier des miracles"


« L`atelier des miracles » qui donne son nom au roman, est une association qui vient en aide aux personnes les plus affaiblies par la vie. Qu`est-ce qui différencie cette association des autres associations caritatives ?

Elle fonctionne avec ses propres règles, sa propre morale. Des règles qui reposent entre autres sur une notion d`échange de bons procédés qui se révélera à double tranchant.


Quel est le point commun entre Monsieur Mike, Millie et Mariette, les trois personnages principaux du roman ? Qu`est-ce qui les amène à cet atelier ?

Ces trois personnages ont tous du mal à composer avec leur existence. Ils sont au pied d`un mur qui leur semble infranchissable. Mariette a toujours subi plutôt que choisi et vit dans le harcèlement permanent, qu`il s`agisse de son mari ou de ses élèves. Mike n`a pratiquement jamais été aimé pour lui-même, mais pour ce qu`il représentait de force, de puissance – il doute profondément de lui. Millie quant à elle lutte contre la culpabilité – et ne s`accorde pas le droit de vivre.
Ce ne sont pas eux qui vont vers l`atelier, mais l`atelier qui vient à eux en la personne de Jean, qui le dirige. Mais Jean a ses propres plans les concernant.


L`histoire est vue à travers les yeux et le ressenti de chacun de ces trois protagonistes. Pourquoi avoir choisi cette forme du roman choral ?

Elle s`est imposée. Comme si ces trois personnages m`avaient sommée de raconter leur histoire. En me situant tour à tour dans leur peau, j`ai pu ressentir leurs émotions dans toute leur intensité – et j`espère, les retranscrire.


L`association est dirigée par un personnage énigmatique, un certain Jean Hart. Pouvez-vous nous présenter ce personnage ?

C`est un homme ambigu, intelligent, stratège. Il se fixe des objectifs, et définit des moyens pour y parvenir coûte que coûte. Il est à la fois manipulateur et sincère dans sa volonté de faire avancer autrui. Mais son altruisme a des limites, et son obsession à sauver les autres cache une fracture ouverte. Il est plus vulnérable qu`il n`y paraît, mais aussi plus dangereux.


Ce roman aborde le thème de la seconde chance et des bienfaits de l`entraide. Pensez-vous que les réseaux sociaux puissent resserrer les liens entre les individus ou au contraire les isoler plus profondément ?

Je pense qu`ils peuvent créer des liens, j`en ai fait l`expérience. Ils permettent à certains de rompre l`isolement, à d`autres de s`exprimer et de partager des émotions sans doute plus librement qu`ils ne l`auraient fait autrement. C`est un espace précieux, même s`il comporte des risques de dérapage, et nécessite donc d`être vigilant.


Êtes-vous impliquée dans le milieu associatif ? Quel regard portez-vous sur les motivations et les moyens mis en œuvres par « L`atelier des miracles » pour réussir ses objectifs ?

Je suis impliquée depuis vingt ans derrière Jacqueline Bonheur au travers des différentes associations qu`elle a animée, et notamment Enfants Bonheur, qui se bat pour que les enfants défavorisés d`Haïti puissent être scolarisés. (http://enfantbonheur.fr).
Les méthodes très particulières de L`atelier des miracles sont l`occasion pour moi de poser question : a-t-on le droit de décider du bonheur des autres ? La fin peut-elle justifier les moyens lorsqu`il s`agit de sauver la vie d`autrui ? Que cherche-t-on pour soi-même en aidant son prochain ? Peut-on aider l`autre sans s`aider soi-même ? Et bien d`autres encore…



Découvrez "L`atelier des miracles" de Valérie Tong Cuong aux éditions J.C. Lattès :


étiquettes
Videos et interviews (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Valérie Tong Cuong - Les Guerres intérieures


Citations et extraits (654) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosse   12 juin 2017
L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong
Tu es mon cancer, ai-je pensé. Tu as semé tes métastases avec adresse, tu m'as affaiblie d'année en année, mais Dieu sait comment, j'ai réchappé de tes attaques insidieuses, répétées, et aujourd'hui, quelque chose d'inespéré se produit, tu ne m'atteins plus, comme le prévoyait Jean, j'ai ôté ces lunettes que tu m'avais imposées, je vois le monde par moi-même, je te vois tel que tu es, un homme sans compassion, un type dévoré par l'ambition personnelle, un sale con qui m'a utilisée de toutes les manières possibles, mais qui n'a jamais aimé personne d'autre que lui-même.



p134
Commenter  J’apprécie          774
ninosairosse   09 juin 2017
L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong
Je me suis caché la tête dans les mains parce que l'humidité me grimpait dans les orbites à cause de ces foutues pensées, et ça, j'aurais préféré crever plutôt que de le montrer.



P24
Commenter  J’apprécie          730
ninosairosse   11 juin 2017
L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong
Dans l'ascenseur, j'ai fermé les yeux pour éviter le miroir et la violence des néons, je me sentais comme un détenu qui rentre de permission, un vieux cheval de trait qui sent l'abattoir et ralentit à chaque pas sans oser se cabrer.



p128
Commenter  J’apprécie          690
marina53   15 mai 2017
Par amour de Valérie Tong Cuong
J'ignorais qu'il faut traverser ce genre d'événements tragiques – la perte de ce que l'on a de plus précieux au monde -, pour mesurer ce que le corps et l'âme ressentent, ce trou indescriptible au milieu de soi-même.

J'ignorais que lorsque cela arrive, il ne reste plus qu'à constater combien les efforts pour s'y préparer ont été inutiles.
Commenter  J’apprécie          433
marina53   01 juin 2015
L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong
Mais nous avons tous besoin d'un cercle, même restreint, c'est humain. Savez-vous que les gens seuls meurent plus tôt ? Ils meurent de ne pas avoir d'échange. Ils meurent de ne rien dire. Ils ne demandent rien, on ne leur donne rien, alors ils meurent - et on est impuissant. (...) C'est ainsi (...) ils meurent mais il n'y a ni procès, ni poursuite, puisque le coupable n'est autre que le silence.
Commenter  J’apprécie          412
marina53   15 mai 2017
Par amour de Valérie Tong Cuong
Le temps et l'absence n'ont rien à voir avec l'amour, Muguette, ce qui compte, c'est ce qui le fonde. Parfois il se fonde sur une erreur d'appréciation, on croit aimer une personne, mais on aime un rêve, un désir, un idéal, quelque chose que l'on porte en soi depuis toujours et on affuble l'autre qui, souvent, s'y prête volontiers. C'est si flatteur ! Seulement à la première occasion, au premier effort, lorsque les masques tombent, l'autre apparaît tel qu'en lui-même, et rarement celui que l'on croyait aimer, l'amour devient alors sans objet, l'amour devient désillusion.
Commenter  J’apprécie          400
ninosairosse   18 novembre 2017
Ferdinand et les iconoclastes de Valérie Tong Cuong
"Ne fais pas comme moi, ma fille, n'épouse pas un perdant, la passion est brève et l'existence est longue."

p37
Commenter  J’apprécie          412
marina53   29 septembre 2016
Pardonnable, impardonnable de Valérie Tong Cuong
Je ne suis qu'une mise en scène, chaque jour retravaillée. Je déguise mes plaies comme un artiste masque ces cicatrices.
Commenter  J’apprécie          350
migdal   18 septembre 2019
Les guerres intérieures de Valérie Tong Cuong
Incipit :

« Ma vie est la vôtre, votre vie est la mienne, vous vivez ce que je vis ; la destinée est une. Prenez donc ce miroir, et regardez-vous-y. »

Victor HUGO, Les Contemplations, préface.
Commenter  J’apprécie          340
marina53   01 juin 2015
L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong
La beauté se nourrit du temps qui passe. 
Commenter  J’apprécie          340

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'Atelier des Miracles

Où commence le livre ?

Dans un immeuble en flamme.
Dans la rue.
Sous un porche.
Dans un collége.

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : L'atelier des miracles de Valérie Tong CuongCréer un quiz sur cet auteur