AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Patrick Mauriès (20)


cicou45   25 mai 2021
Les fruits du hasard de Patrick Mauriès
"Partir à la recherche de reliques, de restes sensibles n'est sans doute que le meilleur moyen d'en toucher du doigt la désespérante vacuité."
Commenter  J’apprécie          190
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   22 juin 2015
Fornasetti, designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
Souverain, bien droit, le chapeau vissé sur la tête, la moustache lisse et blanche, un je ne sais quoi (mais évident, têtu) de suranné, relevé parfois d'accords bizarres - une chemise parsemée de caractères d'imprimerie vert acide, assortie à la stricte flanelle grise et au gilet rouge -, Piero Fornasetti ouvrait la porte carillonnante de sa boutique (musée ? cabinet ? bazar ?) de Via Brera.
Rien de moins compatible a priori que le petit monsieur strict, à touche de fantaisie, et cette étrange constellation de porcelaines et de plastiques, de paravents et de plateaux, presse-papiers, serre-livres, boutons de manchette, gilets de soie, sections de visages, pupilles exorbitées, obélisques mappemondes, lampadaires cendriers et pancartes...
Commenter  J’apprécie          140
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   21 juillet 2015
Fornasetti : Designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
Souverain, bien droit, le chapeau vissé sur la tête, la moustache lisse et blanche, un je ne sais quoi (mais évident, têtu) de suranné, relevé parfois d'accords bizarres - une chemise parsemée de caractères d'imprimerie vert acide, assortie à la stricte flanelle grise et au gilet rouge -, Piero Fornasetti ouvrait la porte carillonnante de sa boutique (musée ? cabinet ? bazar ?) de Via Brera.
Rien de moins compatible a priori que le petit monsieur strict, à touche de fantaisie, et cette étrange constellation de porcelaines et de plastiques, de paravents et de plateaux, presse-papiers, serre-livres, boutons de manchette, gilets de soie, sections de visages, pupilles exorbitées, obélisques mappemondes, lampadaires cendriers et pancartes...
Commenter  J’apprécie          120
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   21 juillet 2015
Fornasetti : Designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
L'imaginaire architectural occupe, dès ses débuts, une place de choix dans l’univers de Fornasetti ; si l'on excepte même les fresques de jeunesse, plans et élévations de villes ou bâtiments donnent leurs motifs aux nappes de dentelles ou aux verres gravés. C'est que le thème de l'architecture rassemble plusieurs des valeurs essentielles au designer : mathématique, abstrait, épuré, le rendu architectural suppose déjà, a priori, la réduction au jeu du plan et de la ligne, du vide et du plein, la transformation de la masse en aplats et des contours en un réseau de lignes qui se prêtent d'elles-mêmes à l'intervention du graphiste.

Chapitre 3, "Architectures qui chantent"
Commenter  J’apprécie          110
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   21 juillet 2015
Fornasetti : Designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
L'invention débridée de Fornasetti, son refus des contraintes, qui pouvaient se traduire par un chaos apparent, se fondaient en fait sur une passion de l'ordre et de la méthode. Jusqu'à la fin de sa vie, il pouvait ainsi désigner sans erreur la place du moindre de ses treize mille projets, dûment étiquetés et catalogués.

Chapitre 1, "Du disegno au design"
Commenter  J’apprécie          110
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   20 juillet 2015
Fornasetti, designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
L'imaginaire architectural occupe, dès ses débuts, une place de choix dans l’univers de Fornasetti ; si l'on excepte même les fresques de jeunesse, plans et élévations de villes ou bâtiments donnent leurs motifs aux nappes de dentelles ou aux verres gravés. C'est que le thème de l'architecture rassemble plusieurs des valeurs essentielles au designer : mathématique, abstrait, épuré, le rendu architectural suppose déjà, a priori, la réduction au jeu du plan et de la ligne, du vide et du plein, la transformation de la masse en aplats et des contours en un réseau de lignes qui se prêtent d'elles-mêmes à l'intervention du graphiste.

Chapitre 3, "Architectures qui chantent"
Commenter  J’apprécie          100
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   21 juin 2015
Fornasetti : Designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
Peut-être d'ailleurs Fornassetti a-t-il d'abord été positivement substantiellement, un collectionneur. Sa maison milanaise - constellée de séries d'assiettes anglaises, proclamait avec force cette passion : le mur de la façade en avait été percé pour installer une collection de verres et cristal taillé et coloré. L'espace des pièces était dévoré par le témoignage d'une autre obsession : celle de l'imprimé, sous toutes ses formes, aberration ravageuse - et assez répandue - dont Fornasertti ne manquait jamais de se moquer ironiquement.
Commenter  J’apprécie          100
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   22 juin 2015
Fornasetti, designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
L'invention débridée de Fornasetti, son refus des contraintes, qui pouvaient se traduire par un chaos apparent, se fondaient en fait sur une passion de l'ordre et de la méthode. Jusqu'à la fin de sa vie, il pouvait ainsi désigner sans erreur la place du moindre de ses treize mille projets, dûment étiquetés et catalogués.

Chapitre 1, "Du disegno au design"
Commenter  J’apprécie          90
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   27 mai 2015
Fornasetti, designer de la fantaisie de Patrick Mauriès
Peut-être d'ailleurs Fornassetti a-t-il d'abord été positivement substantiellement, un collectionneur. Sa maison milanaise - constellée de séries d'assiettes anglaises, proclamait avec force cette passion : le mur de la façade en avait été percé pour installer une collection de verres et cristal taillé et coloré. L'espace des pièces était dévoré par le témoignage d'une autre obsession : celle de l'imprimé, sous toutes ses formes, aberration ravageuse - et assez répandue - dont Fornasertti ne manquait jamais de se moquer ironiquement.
Commenter  J’apprécie          90
cicou45   26 mai 2021
Les fruits du hasard de Patrick Mauriès
"Burton ne l'avait pas attendu ; il pose en pétition de principe, quelque part dans "l’Anatomie" : "Je n'ai que ceci, de Macrobe, à dire pour moi-même : onne meum, nihil meum, "tout est moi, et rien n'est à moi", "ou, plus lapidairement encore, affirmation qui ne serait pas étrangère : "sumpsi, non surripui". Emprunt n'est pas larcin. Découpage vaut création."
Commenter  J’apprécie          60
Rustyheart   19 septembre 2017
Soirs de Paris de Patrick Mauriès
Peut-être était-ce cela, vieillir : être frappé d'incrédulité face à une réalité toujours plus déconcertante, le sentiment, la conviction plutôt, que, non, vous n'avez pas changé, subissant certes les attaques du temps, mais que c'est le monde alentour qui s'éloigne inéluctablement, comme une langue de terre qui se détacherait du rivage où vous vous tenez, pour se fondre peu à peu dans la brume.
Commenter  J’apprécie          30
vllc   04 avril 2011
Cabinets de curiosités de Patrick Mauriès
La recherche anxieuse d'une continuité entre l'art et la nature, principe suprême d'unité, est l'une des véritables raisons d'être du cabinet de curiosités (ou chambre des merveilles).
Commenter  J’apprécie          20
lehibook   17 février 2020
Quelques cafés italiens de Patrick Mauriès
Aimer le sucre ,c'est ne pas savoir résister à la tentation, risquer avec légèreté sa silhouette .
Commenter  J’apprécie          10
vllc   04 avril 2011
Cabinets de curiosités de Patrick Mauriès
On considère que les cabinets de curiosité ont relayé, à l'extrême fin du Moyen-Âge, la fonction représentative des trésors ecclésiastiques et princiers. Que les œuvres, les reliques et autres dépouilles parfois laïques abritées par les églises et les sanctuaires annoncent les collections d'art et de merveilles formées par les humanistes.
Les premiers cabinets d'étude et de curiosités apparaissent à la fin du XVe siècle en Italie du Nord.
Commenter  J’apprécie          10
Partemps   06 novembre 2020
Nietzsche à Nice de Patrick Mauriès
« Je veux fonder une nouvelle classe : un ordre d’êtres supérieurs auprès desquels les esprits et les consciences en détresse puissent venir prendre conseil ; des êtres qui, comme moi, sachent non seulement vivre par-delà les dogmes politiques et religieux, mais qui aient également dépassé la morale ».
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   06 novembre 2020
Nietzsche à Nice de Patrick Mauriès
« L’hiver suivant, sous le ciel alcyonien de Nice qui, pour la première fois rayonna alors dans ma vie, j’ai trouvé le troisième Zarathoustra – et j’avais ainsi terminé. (…) Cette partie décisive qui porte le titre : « Des vieilles et des nouvelles Tables » fut composée pendant une montée des plus pénibles de la gare au merveilleux village maure Eza, bâti au milieu des rochers. »
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   06 novembre 2020
Nietzsche à Nice de Patrick Mauriès
« L’agilité des muscles fut toujours la plus grande chez moi lorsque la puissance créatrice était la plus forte. Le corps est enthousiasmé … Je pouvais alors, sans avoir la notion de fatigue, être en route dans les montagnes pendant sept ou huit heures de suite. Je dormais bien, je riais beaucoup. J’étais dans un parfait état de vigueur et de patience. ».
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   06 novembre 2020
Nietzsche à Nice de Patrick Mauriès
« Et ces couleurs de Nice ! C’est dommage que je ne puisse les détacher et te les envoyer […]. »
Nietzsche à sa soeur.
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   06 novembre 2020
Nietzsche à Nice de Patrick Mauriès
« […] cette magnifique plénitude de lumière a sur moi, mortel très supplicié (et si souvent désireux de mourir) une action quasi miraculeuse. […] La partie française de Nice m’est insupportable et forme presque une tache dans cette splendeur méridionale ; mais il y, en outre, une ville italienne - c’est là, dans les quartiers les plus anciens, que j’ai loué, et lorsqu’on est obligé de parler, c’est en italien : on y est comme dans une banlieue de Gênes. »
Lettre à Peter Gast, 4 décembre 1883.
Commenter  J’apprécie          00
montmeyran   03 février 2020
Quelques cafés italiens de Patrick Mauriès
Aimer le sucre, c'est ne pas savoir résister à la tentation, risquer avec légèreté sa silhouette. Si l'on peut trouver un certain charme ( fût-il funeste ) à la gourmandise chez les jeunes femmes, elle signe immédiatement chez un homme un manque de contrôle de soi, une absence de virilité, l'engorgement castrateur ( mythe du Levantin, un infantilisme répulsif, le goût inconscient du suicide, intolérable au moment où notre sens de la vie se réduit à l'économiser, à la ménager et l'épargner pour en allonger la durée.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le dormeur du val 🌳 🏞️

C'est un ...... de verdure où chante ...... , / Accrochant follement aux ...... des haillons

trou - un ruisseau - herbes
pan - une rivière - branches
trou - une rivière - herbes
pan - un cours d'eau - branches

8 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur cet auteur