AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


La curiosité...Un vilain défaut bien sympathique... !

Liste créée par fanfanouche24 - 37 livres. Thèmes et genres :

Un qualificatif qui doit interpeller tous les babéliens... addicts aux livres , à la lecture et aux partages d'enthousiasmes avec les camarades...Nos boulimies respectives vont dans ce sens de curiosités insatiables... On dit de la curiosité qu'elle est un vilain défaut, alors qu'elle est le moteur de toute vie en mouvement...et en recherche... Du "défaut-qualité"... il est passionnant d'évoquer les "célèbres cabinets de curiosité", apparus à la Renaissance, dont nous rappelons rapidement l'historique et les raisons d'être: "Apparus à la Renaissance en Europe, les cabinets de curiosités (studiolo italien) sont l'ancêtre des musées et des muséums. Aussi bien privés (collections de particuliers) que publics (collections institutionnelles d'écoles de vétérinaire, de facultés de médecine), ils ont joué un rôle fondamental dans l'essor de la science moderne même s'ils gardaient les traces des croyances populaires de l'époque (il n'était pas rare d'y trouver du sang de dragon séché ou des squelettes d'animaux mythiques). L'édition de catalogues qui en faisaient l'inventaire souvent illustré, permettait d'en diffuser le contenu auprès des savants européens. Le principe du cabinet de curiosités a disparu durant le XIXe siècle, remplacé par des institutions officielles et les collections privées. Celles-ci ont joué encore un grand rôle dans certaines disciplines scientifiques comme l'entomologie ou la conchyliologie" (cf.Wikipédia). Ces fameux "cabinets de curiosités" qui réapparaissent, reviennent au goût du jour...mêlant les passions de tout collectionneur mais aussi se révélant le miroir d'un étonnant dynamisme, ralliant tous les goûts des sciences aux arts... "La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l'Amérique." José Maria Eça De Queiros------------------- "A l'origine de toute connaissance, nous rencontrons la curiosité ! Elle est une condition essentielle du progrès." Alexandra David-Néel ***le 14 décembre 2014- Ajouts le 30 juillet 2015
+ Lire la suite


1 La curiosité. Vertiges du savoir
Nicole Czechowski
"Si la quête de savoir est une disposition naturelle, tels la faim, la soif ou le sommeil, elle est comparable à tout besoin vital. En quoi peut-on alors la penser comme une vertu ? Cette pulsion si largement partagée est aussi paradoxalement le signe de ce qu'il y a de singulier en l'homme : faillible, dérisoire, périlleuse, jamais assouvie, limitée par le temps qui reste. Pour avoir été tant fustigée, en quoi la curiosité est-t-elle subversive, quel ordre trouble-t-elle ? Ni coupable ni innocente, elle n'est pas non plus au-dessus de tout soupçon. Si elle inquiète, c'est qu'elle s'affranchit elle-même de toute entrave au nom d'un savoir qui serait "bon en soi". Comme toute passion, la curiosité pose la question des limites, justement parce qu'elle est sans limite. Ailleurs, avant, autrement : le savoir se constitue, circule. Il arrive aussi qu'il se fige : capitalisé, honorifique, il tourne sur lui-même séquestré à son insu. S'il y a un élan, une ampleur dans le désir de savoir, celui-ci trouve écho dans le geste du passeur : faire savoir et laisser découvrir, découvrir et dépasser, acquérir et transgresser." Ajouter à mes livres
2 La Curiosité
Maria Tasinato
"La curiosité obsédait Augustin. Mais avant lui, Apulée avait déjà consacré à la curiosité le plus énigmatique et le plus amusant des romans de l'Antiquité : L'Ane d'or, généralement interprété comme châtiment et rédemption ultime du curieux. En s'écartant de cette lecture traditionnelle, Maria Tasinato prend d'abord la défense de la curiosité, en montrant que ceux qui ont pour but de la condamner finissent en réalité par se laisser prendre dans ses pièges. Cette défense, pourtant, ne passe pas par l'ennoblissement systématique de la curiosité, comme si elle n'était que soif de pure connaissance. Qui choisirait ce chemin finirait en effet par ôter à la curiosité sa légèreté et les divers aspects de sa malice, et trahirait de la sorte l'intelligence qui en fit et qui en fait encore tout le charme." Ajouter à mes livres
3 Paris : 300 façades pour les curieux
Hélène Hatte
Ajouter à mes livres
4 Monsieur Curieux
Roger Hargreaves
7 critiques 5 citations

Ajouter à mes livres
5 Curieux de nature : 30 Ans de passion pour la planète
Allain Bougrain-Dubourg
"A 18 ans, Allain Bougrain Dubourg part sur les routes de France avec des serpents qu'il veut réhabiliter en les présentant aux scolaires. Plus tard, il se fait déposer en hélicoptère sur la banquise pour défendre les bébés phoques. Dans le cratère du Ngorongoro, il profite du sentiment de confiance des animaux protégés pour les approcher au plus près. Et les photographier. En Malaisie, il accompagne sur leur radeau les rangers qui délocalisent un éléphant menaçant un village... Célèbre pour ses prises de position en faveur des oiseaux mazoutés, des migrateurs abattus illégalement ou des éléphants braconnés, Allain Bougrain Dubourg est aussi un inlassable arpenteur de la Planète. Curieux de nature, il nous invite à partager son admiration pour les chutes Victoria au Zimbabwe, les flamants roses du Kenya, les gorilles de Diane Fossey, les chercheurs en Antarctique, les cactus géants de l'Arizona, les papillons monarques du Mexique, la faune du désert, les Massaïs, les Pygmées, les Djaïns... Cette formidable série d'aventures et de découvertes est illustrée de plus de 400 photographies dont Allain Bougrain Dubourg est l'auteur, et qui permettent de le suivre pas à pas. Les émotions et les impressions qui en émanent nous invitent à réfléchir et à faire nôtres ses convictions pour la sauvegarde de la Planète." Ajouter à mes livres
6 Guide des curieux de nature... : En 150 scènes
Vincent Albouy
"Une chenille acrobate, un groupe d'insectes qui patinent sur l'eau, des tortillons de vase sur la grève, une bourse de soie dans un pin, un c?ur de libellules au, bord de l'étang, un nid douillet sous une vieille tôle, une feuille de graminées pliée en Z... qu'est-ce que tout cela peut bien signifier ? 150 scènes de la nature les plus remarquables, classées par saison, pour comprendre le langage parfois mystérieux de la nature. 150 illustrations en couleurs d'une grande précision naturaliste figurent les observations et fournissent les explications visuelles. Des photos indiquent de manière pratique les " trucs " à faire pour mieux observer la nature (technique de récolte, d'observations...). Des conseils pour approfondir vos connaissances naturalistes en faisant l'acquisition de matériel et d'une documentation spécialisés.Le Guide des curieux de nature se révèle essentiel pour s'émerveiller tout simplement en parcourant le bord des chemins. A consulter en famille, en groupe d'animation nature ou en solitaire." Ajouter à mes livres
7 Trois contes sur la curiosité : XVIIe-XIXe siécles
Nicolas Saulais
1 critique

"La curiosité est un vilain défaut, dit-on. C'est du moins le plus fascinant et le plus dangereux. Les personnages des contes en font souvent la cruelle expérience et se trouvent confrontés à de redoutables épreuves. Et si la curiosité leur permettait de progresser sur la voie de la connaissance?" Ajouter à mes livres
8 Lettre à un curieux : sur les joies de la philosophie
Père Jean-Dominique O.P
"Plus qu'une simple introduction à la philosophie, mais beaucoup moins qu'une étude de spécialiste, cet ouvrage voudrait répondre aux questions que tout esprit attentif se pose devant les choses et les hommes qui l'entourent. Il montre ainsi la grande actualité de la philosophie réaliste, celle du Grec Aristote et du saint dominicain Thomas d'Aquin. Cette "Lettre à un curieux" s'efforce de rendre accessibles et vivantes les réflexions parfois ardues de la philosophie, elle aidera son lecteur à acquérir les principes d'une pensée sûre et féconde. Voici le témoignage d'une lectrice âgée de vingt ans : "Je tiens, avant tout, à vous remercier pour ce travail et de l'occasion que vous m'avez ainsi donnée d'approfondir ces notions de philosophie, si nécessaires et si riches, comme vous ne cessez de le manifester. Vos explications permettent de les approfondir avec un regard renouvelé : c'est l'avantage de la philosophie qu'il y a toujours à mieux comprendre : Du coup, nous avons lu et discuté certains passages à plusieurs. " Ajouter à mes livres
9 L'enfer de la curiosité
Maurice Rheims
12 citations

"Ce livre, fruit d'une longue et passionnante quête à travers la littérature du siècle dernier, est sans doute une tentative unique en son genre. Il m'a permis de dresser une véritable carte de ces contrées souvent mal connues qui constituent le monde de la Grande Curiosité. Des contrées que, pendant près d'un demi-siècle, j'ai parcourues en tous sens ; d'abord, tandis que j'exerçais ce surprenant métier de commissaire priseur, ensuite lorsque je suis entré dans cet ordre délicieux et trouble qui est celui des Lettres ; toujours avide de mieux connaître ce que notre conscient révèle et ce que notre subconscient dissimule, dans le domaine de l'art. Le lecteur découvrira à son tour que Stendhal, Balzac, les Goncourt, Huysmans, Zola, Proust, ont si bien analysé le monde ' ou plutôt le demi-monde ' de l'art, qu'après eux il n'y a plus guère à ajouter. Nos écrivains ont tout passé à la moulinette de leur passion, qu'il s'agisse des peintres, des sculpteurs, des architectes, des collectionneurs, des esthètes, des marchands... Et cela d'autant mieux qu'eux-mêmes éprouvaient pour les choses de l'art un amour ardent. L'Enfer de la Curiosité, suite et peut-être fin" si tant est qu'on puisse jamais avoir le coeur d'écrire ces trois lettres détestables " de La Vie étrange des objets, Vie d'artistes, Haute Curiosité, n'est l'entreprise ni d'un esthète, ni d'un expert, ni d'un marchand. Ce ne sont pas là mes vrais emplois... Voici plutôt la cueillette d'un fieffé curieux pour qui, l'objet étant amour, rien n'est assez beau pour se substituer à l'émotion qu'il procure." Ajouter à mes livres
10 La Curiosité : Ethologie et psychologie
Stéphane Jacob
"La curiosité se traduit par un intérêt spontané pour ce qui n’est pas connu, elle constitue en ce sens un préalable à la découverte et à l’élargissement des savoirs. Cet attrait pour la nouveauté n’est pas caractéristique de l’homme,, d’autres espèces que la nôtre peuvent aussi faire preuve de curiosité. Dans une des rares synthèse disponible sur ce sujet, l’auteur confronte les données issues de l’éthologie et de la psychologie de manière à faire ressortir les bases communes et les distinctions nécessaires entre les formes naturelles et culturelles de la curiosité. La première partie de l’ouvrage est tout entière consacrée à l’histoire naturelle de la connaissance. L’apparition des comportements curieux y est mise en rapport avec le degré de complexité de l’organisation cérébrale et la souplesse d’adaptation à des milieux de vies variés. La seconde partie est centrée sur notre espèce. La curiosité accompagne et soutient les progrès de l’enfant, elle entretient aussi des liens étroits avec le jeu. Les conditions qui facilitent son expression et son épanouissement dans le contexte familial et scolaire sont présentés ainsi que des éléments qui éclairent la transition vers les formes plus complexes de la curiosité adulte, associées en particulier à la recherche scientifique. Rédigé dans un style clair, ne nécessitant pas de connaissances spécialisées, l’ouvrage conviendra aux étudiants comme aux curieux qui cherchent à mieux connaître ce trait qui les caractérise." Ajouter à mes livres
11 Haute Curiosité
Maurice Rheims
"imagine ce que représente pour l'auteur, la mise en vente d'environ 200 objets par jour. Trente-cinq années pendant lesquelles les objets les plus divers, ont défilé sous les yeux de Maurice Rheims : du planétarium du Palais de la Découverte au chapeau que l'Empereur portait à Wagram, du manuscrit du "Rouge et le Noir" à la pouliche qui gagna le Prix de Diane, du couperet qui trancha le cou de Louis XVI au testament de Louis XIV. Sans compter les Rembrandt, les Goya et les Renoir. Tant de choses dont l'auteur scella pour un instant le destin. Fort de son expérience, Maurice Rheims démontre combien sont ambigus et fascinants les rapports que l'homme entretient avec les objets d'art, rapports où l'on trouve, mêlés, passion pour la beauté et désir de briller, car pour un grand nombre, la possession de choses belles était devenue aujourd'hui l'équivalent d'un titre de noblesse. Posséder des objets, c'est un peu caresser la main de l'artiste qui les fabriqua, de Vinci, de Cellini, de Delacroix, c'est s'enorgueillir de partager les passions du Romain Verrès, de Mazarin, de Louis XIV ou de l'Empereur, c'est entrer en compétition avec les majors de la planète, les Getty, les Gulbenkian, les Niarchos, les Rothschild. " Ajouter à mes livres
12 Les Collectionneurs
Maurice Rheims
"De cet ancien commissaire-priseur, aujourd'hui académicien, on ne pouvait attendre moins qu'une chronique tendre et lucide sur le monde feutré des collectionneurs. En près de 360 pages, cet esthète à l'érudition sans faille nous entraîne à travers les âges et les pays pour nous raconter les us et coutumes de ces étranges personnes que sont les collectionneurs. Riche de mille anecdotes toutes plus édifiantes les unes que les autres, Maurice Rheims poursuit tout au long des quatorze chapitres son analyse de l'évolution de ce monde et de ses acteurs (riches mécènes, amateurs, artistes et faussaires?) Cet ouvrage prend pourtant sa véritable dimension dans sa seconde partie, où avec un brin d'amusement, l'auteur s'attache à dégager les grandes lois du marché de l'art avec sa spéculation, ses oublis, ses redécouvertes. La dernière partie du livre propose une série de notices instructives sur l'évolution des cotes des grands maîtres de la peinture mais aussi sur les différents types d'objets d'art (meubles, livres, timbres?) que l'on retrouve dans les ventes aux enchères. Malgré le plaisir évident que l'on prend à la lecture de cet ouvrage, on peut néanmoins regretter, outre l'absence de toute illustration, que l'auteur se refuse souvent à tirer les justes conclusions d'un monde où désormais tous les coups sont permis. --Damien Sausset " Ajouter à mes livres
13 Cabinets de curiosités
Patrick Mauriès
2 citations

"Étudier les cabinets de curiosité revient à entrer par effraction dans l'imaginaire européen du XVIe et XVIIe siècles. C'est justement ce que nous fait découvrir Patrick Mauriès grâce à un texte d'une grande pertinence. Les cabinets de curiosités apparaissent à la Renaissance et sontl'attribut naturel de tout roi, de tout prince et de tout homme de culture. Souvent cantonnés à une pièce plus ou moins secrète, ils rassemblaient dans un joyeux désordre mappemonde, objets d'ivoire, fragments d'antique, crânes de singe, dents de géant, cornes de licorne, poudre de momie,objets énigmatiques, aberrations de la nature? Ces rassemblements hétéroclites répondaient à la soif de connaissance et à l'extrême curiosité des hommes de la Renaissance. L'intrusion de la rationalité et le début des sciences au XVIIIe siècle allaient naturellement déconsidérerces musées extraordinaires. L'auteur raconte avec mille anecdotes cette évolution. Surtout, il agrémente son discours d'un ensemble de documents (gravures, peintures, croquis) qui montre ce qu'étaient effectivement ces étranges endroits. Dans la deuxième partie de son ouvrage, Patrick Mauriès démontre comment et pourquoi les cabinets de curiosité sont soudain revenus à la mode, notamment sous l'impulsion des surréalistes, hommes fascinés par les collages visuels et par toute évocation du merveilleux. Là encore, l'auteur réussit l'exploit de rassembler plusieurs photographies rares de ces mises en scène hétérogènes. La fin de ce livre permet aussi de saisir comment depuis quelques années, les cabinets de curiosités sont devenus la nouvelle grande tendance de la décoration internationale.--Damien Sausset" Ajouter à mes livres
14 Les nouveaux cabinets de curiosités
Emmanuel Pierrat
1 citation

"Très prisés au XVIIIe siècle, les cabinets de curiosités reviennent au goût du jour. Les contemporains reprennent les codes classiques du genre, tout en y adjoignant arts religieux, populaire, brut ou d'avant-garde, instruments scientifiques, vanités, écorchés ou objets érotiques. Le bizarre le dispute au sublime, le bibelot exotique au chef-d'oeuvre. Le cabinet d'aujourd'hui reconstitue des mondes lointains ou fantasmés mais, à la différence de ses prédécesseurs, exprime aussi une intimité ou une quête intérieure qui en fait l'originalité. Une vingtaine de propriétaires ont accepté, sous réserve de l'anonymat, de dévoiler leurs trésors et d'éclairer les raisons de cette forme de "collectionnite"." Ajouter à mes livres
15 Modernité du cabinet de curiosités
Christine Davenne
"Le cabinet de curiosités est dans l'aïr du temps. Des expositions récentes, des émissions radiophoniques le citent. L'ouvrage porte sur la réhabilitation de cette locution. Est-elle le signe d'une sortie des avant-gardes artistiques ou la recherche d'un paradis perdu mêlant les arts et les sciences ? Une histoire des collectionnismes de Verrès à Duchamp est dessinée ici pour comprendre l'outil de clarification, de passage d'un ordre à l'autre que représentent ces dispositifs apparemment désuets." Ajouter à mes livres
16 Collections et collectionneurs dans la France du XVIIe siècle, tome 1 : Le géant, la licorne et la tulipe : histoire et naturelle
Antoine Schnapper
1 critique

"Cette passionnante étude présente un panorama de la curiosité encyclopédique qui fonde la plupart des cabinets du XVIIe siècle. Les cabinets de curiosités sont un résumé du monde au moyen de ce qu'il offre de plus bizarre et de plus exotique. La prodigieuse hétérogénéité des collections - Crocodiles du Nil côtoyant les petites médailles d'or ou d'argent de l'antiquité, tulipes et hyacinthes discutant avec une tête de monstre et un canoë indien - n'est qu'une forme achevée d'un trait essentiel de la curiosité européenne du siècle des Lumières : son ouverture à l'ensemble des phénomènes visibles du monde, créés par Dieu ou par l'homme. Antoine Schnapper, en étudiant le cas français, passe en revue les acteurs variés de cette Comédie de la curiosité et montre combien de vieilles légendes restent néanmoins vivaces, ce qui expliquent l'attachement de ces collections pour des objets aussi étrange que la corne de licorne, la rose de Jéricho ou les dents de géants. Le Géant, la licorne et la tulipe est un livre essentiel sur l'étude des cabinets de curiosités en France, qui complète Curieux du Grand Siècle (Champs), ouvrage fondamental sur les collectionneurs au XVIIe siècle. " Ajouter à mes livres
17 Collections et collectionneurs dans la France du XVIIe siècle, tome 2 : Curieux du Grand Siècle : oeuvres d'art
Antoine Schnapper
"Cet ouvrage fondamental propose une étude générale sur les collectionneurs en France au XVIIe siècle et présente les ensembles d'œuvres d'art - tapisseries, porcelaines, sculptures antiques et surtout tableaux - réunis à cette époque. Le XVIIe siècle vit en effet le développement des collections artistiques, réapparues autour de Marie de Médicis dans les années 1620. Richelieu, Mazarin ou encore Jabach figuraient alors parmi les principaux acteurs du marché de l'art. Le goût français mit à l'honneur la peinture italienne des XVIe et XVIIe siècles, mais aussi les paysages, le plus souvent d'origine nordique, ou, dans la peinture française contemporaine, la figure de Poussin, dont les œuvres s'arrachèrent dans la seconde moitié du siècle. Une ère nouvelle s'ouvrit avec le règne personnel de Louis XIV. Si le monarque semble n'avoir manifesté pour sa collection, pourtant riche et diverse, qu'un intérêt assez fugace, ce ne fut pas le cas chez d'autres grands personnages du temps tels que son frère Monsieur-, son fils - le Grand Dauphin -, ou le marquis de Seignelay, fils de Colbert." Ajouter à mes livres
18 Cabinet de curiosités : Mes notes, collections et autres obsessions
Guillermo del Toro
4 critiques 12 citations

Suggestion de Patsales...--"Réalisateur, scénariste et producteur, Guillermo del Toro enchante le monde du cinéma: "L'’Échine du Diable", "Hellboy", "Pacific Rim", chacune de ses œoeuvres a nécessité un travail colossal contenu dans de petits carnets qu’il tient depuis des années à destination de ses filles. Pour la première fois, il nous dévoile ses secrets de création. Avec une préface de James Cameron, une postface de Tom Cruise et des témoignages inédits, voici l’'ouvrage indispensable pour tout fan de grand cinéma." Ajouter à mes livres
19 Barbe bleue
Charles Perrault
4 critiques 2 citations

Contribution de Patsales...Merci Ajouter à mes livres
20 Le Cabinet des Merveilles : éternuements de corneilles, pieds d'huître et oeufs de léopard
Dominique Serena-Allier
1 critique

"Cet ouvrage est publié à l'occasion de l'exposition «Cabinet des merveilles. Eternuements de corneilles, pieds d'huître et oe?ufs de léopard» à la Galerie d'Art du Conseil général des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, du 12 avril au 29 juin 2008 sur le thème du cabinet de curiosités et des mirabilia, objets de la nature ou ?uvres artistiques. On y retrouve notamment des oeuvres de Jan Fabre, Annette Messager ou Kiki Smith." Ajouter à mes livres
21 Histoires comme ça
Rudyard Kipling
32 critiques 58 citations

Contribution de Rhopsodine...avec l'histoire d'un éléphant particulièrement curieux ! Ajouter à mes livres
22 Contes curieux : Des quatre coins du monde
Praline Gay-Para
6 critiques 10 citations

Belle suggestion de petitsoleil... Merci Ajouter à mes livres
23 Naturalia et Mirabilia, 1998
Adalgisa Lugli
"cf. Journal des Arts « Réunir un bon échantillonnage du monde autour de soi », telle est l’utopie du cabinet de curiosités. Le propos clair et très informé d’Adalgisa Lugli, qui fut l’épouse de l’artiste Claudio Parmiggiani, a consisté à retracer l’émergence et les métamorphoses de ces collections à usage privé, dont le principe dominant est l’absence de hiérarchie entre tous les domaines du savoir humain. " Ajouter à mes livres
24 Sciences et curiosités à la cour de Versailles
Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles
1 critique

"La Cour de Versailles était un lieu d' échanges; bien des savants la fréquentaient de façon assidue, précepteurs des princes ou officiers de santé... D' autres y venaient pour une présentation au roi, consécration suprême et moyen d' obtenir des subsides pour poursuivre des travaux ou trouver des débouchés pour des inventions.La création de l' Académie des Sciences en 1666 instaura un contrat entre le pouvoir et les savants, et, jusqu 'à la Révolution, il n' y eut aucun hiatus entre milieux académiques et de Cour : statutairement l 'Académie des Sciences comptait dix «honoraires» choisis par le roi parmi les grands seigneurs éclairés qui raffolaient des « cabinets de curiosités ». Ajouter à mes livres
25 Oskar Kokoschka - Cabinet de curiosites
Regine Bonnefoit
"Tout au long de sa vie, Kokoschka fut un collectionneur passionné. Environ trois cents objets conservés à la Fondation Oskar Kokoschka en témoignent. L’exposition Oskar Kokoschka – Cabinet de curiosités et la publication du même nom en français et allemand ont présenté pour la première fois un choix d’objets de la collection provenant de la villa de Kokoschka à Villeneuve. Il s’agit d’objets antiques et de cultures étrangères, de diverses curiosités acquises par l’artiste au cours de ses nombreux voyages ou qui lui ont été offertes par ses amis. De précieux vases grecs, des fragments de sculptures antiques, des pièces précolombiennes, byzantines, extrême-orientales, indiennes, africaines et océaniennes se côtoyaient sans distinction avec des souvenirs de voyages et des babioles sans valeur dans ses vitrines et sur les étagères de sa bibliothèque. Tout comme dans les traditionnels cabinets de curiosités, Kokoschka collectionnait des minéraux, des fossiles, des plantes séchées, des coquillages, des bijoux, des monnaies anciennes, des gravures et des objets de dévotion. Sa passion de collectionneur se manifeste très tôt. Le 30 septembre 1920, la mère de Kokoschka écrivait à sa fille Berta que « Oki » voulait aménager dans une pièce de sa maison un « salon de curiosités » Ajouter à mes livres
26 Le Collectionneur de mondes
Ilija Trojanow
3 critiques

"Majestueuse invitation au voyage, Le Collectionneur de mondes est une ouverture à l'autre dans ce qu'il a de plus exotique, de plus dérangeant, de plus étranger. Quand il débarque en 1842 dans le Bombay des marchands d'opium et des courtisanes à la peau de cuivre et aux doigts agiles, Richard Francis Burton est un jeune officier anglais de vingt et un ans à peine... A sa mort en 1890 à Trieste, il est devenu l'aventurier le plus extravagant, le plus énigmatique et le plus captivant du XIXe siècle ; linguiste orientaliste maîtrisant vingt-neuf langues, grand amateur de perversions et de passions humaines, Burton est l'auteur de la traduction originelle (inégalée à ce jour) des Mille et Une Nuits. Espion et génie du déguisement, il est le premier voyageur occidental à être entré dans La Mecque et Médine. Explorateur téméraire, il remonte les sources du Nil au péril de sa vie... L'écriture sensuelle et poétique d'Ilija Trojanow nous convie à la découverte de l'existence inouïe de Richard Francis Burton ; il nous livre un formidable roman tout à la fois historique et d'aventures, librement inspiré de la vie de cet insatiable curieux." Ajouter à mes livres
27 Dictionnaire amoureux des explorateurs
Michel Le Bris
2 critiques 2 citations

"Que cherchaient-ils, ceux-là qui, au fil des siècles, se risquèrent par-delà l'horizon ? Face à l'inconnu, il est deux attitudes qui séparent ceux que l'on rassemble sous le seul nom d'explorateurs : ceux qui le traquent pour l'éradiquer, comme s'ils lui en voulaient, et devant l'obscur d'une foret calculent déjà les stères de bois qu'ils y débiteront, et puis ceux qui s'y enfoncent dans l'espoir de s'y perdre et que "l'ailleurs" promis ne se transforme pas en un nouvel ici. On aura compris vers lesquels vont mes préférences... Voici donc quelques-uns des songe-creux, forbans, risque-tout, rêveurs de royaume, escrocs chimériques qui m'ont accompagnés depuis l'enfance. porteurs d'histoires héroïques, bouleversantes, hilarantes - comme Rob Roy MacGregor qui réussit l'exploit de descendre le canal de Suez en canoë un an avant qu'il soit ouvert. Mary Kingsley, tenante du "christianisme athlétique" qui attaquait les crocodiles à coup d'ombrelle, James Holman et Jacques Arago, assurément les plus grands voyageurs aveugles, Percy Fawcett traquant le secret des Atlantes en pleine Amazonie, ou l'immense Richard Burton, dom le rire satanique nous fascine encore..." Ajouter à mes livres
28 Les cabinets de curiosité
Christine Davenne
" Apparus en Europe à la Renaissance, les cabinets de curiosités étaient des endroits insolites dans lesquels étaient amassés des objets hétéroclites et curieux. Regroupant dans la même pièce, du sol au plafond, crânes humains, animaux empaillés, chimères, globes, sirènes, coquillages, écorchés, cornes de licornes et autres bizarreries, ils fascinaient par leur caractère extravagant, fantastique et parfois effrayant. De nos jours, des passionnés continuent de collectionner, classer, répertorier ces objets remarquables et de nombreux artistes s'en inspirent pour créer leurs œuvres. En outre, l'esprit du cabinet de curiosités est devenu, en quelques années, la grande tendance dans le domaine de la décoration. Avec une approche ludique, ce livre richement illustré présente l'histoire du cabinet de curiosités, depuis sa création jusqu'à nos jours et reprend les différents thèmes auxquels appartiennent ces curiosités. Un livre passionnant et vivant, à la découverte de lieux extraordinaires, captés par l'oeil de la photographe Christine Fleurent." Ajouter à mes livres
29 Lire est le propre de l'homme
Yvan Pommaux
26 critiques 84 citations

Un clin d'oeil final...pour parachever cette sélection; il était incontournable de citer l'activité humaine, source de toutes les curiosités imaginables possibles et impossibles : La LECTURE ! Une petite publication qui est un vrai trésor ...de témoignages étonnants d'écrivains qui narrent leur addiction aux mots, aux textes, à l'imagination, à la lecture qui sauve de "presque tout" !! et sans omettre qu'elle est l'outil constant du savoir et de tant d'apprentissages, ainsi que de mondes nouveaux à aborder... ! Ajouter à mes livres
30 Les Complications
Allen Kurzweil
3 critiques

Ajout le 30 juillet 2015- "Alexander Short, bibliothécaire à New York, mène une double vie : le jour, il est plongé dans l'univers baroque et calfeutré de l'érudition et la nuit, dans la violence du quartier sensible où il habite avec sa femme. Sur son lieu de travail, il fait un jour une singulière rencontre. Henry James Jesson III, un bibliophile excentrique, amateur de calligraphie et de compartiments secrets, le charge d'une étrange mission : retrouver la pièce manquante d'un cabinet de curiosités retraçant la vie d'un mystérieux inventeur du XVIIIe siècle. Il s'agit d'une célèbre montre Breguet ayant appartenu à Marie-Antoinette, volée en 1983 au musée de Jérusalem et dont la disparition n'a jamais été élucidée. Alexander se voue corps et âme à la recherche de cet objet. D'abord fasciné par la personnalité de Jesson, il découvre peu à peu que ce dernier est en train de le manipuler et que l'esprit du vieil homme recèle davantage de tiroirs que le cabinet de curiosités qu'il cherche à compléter. " Ajouter à mes livres
31 Curiosité
Anne Terral
25 citations

Ajout le 30 juillet 2015- "Sur un paysage de neige indéfini se détache la forme sombre, presque abstraite, du manoir d'Überwintern. Manoir labyrinthique dans lequel la voix d'Ariane, l'intendante du comte de Furbach, nous conduit au plus près de ce qui ne se dit pas. Entre les fastes d'une soirée grandiose donnée par un maître inquiétant et les souvenirs d'une vie silencieuse marquée par la violence conjugale se dessine ainsi le portrait d'une femme singulière. Et tout au long de la nuit, Ariane n'aura de cesse de vouloir interrompre les agissements de celui dont elle pense connaître, mieux que quiconque, les secrètes motivations. Mais le comte, dont les nombreux mariages et les épouses successivement disparues alimentent les rumeurs et la fascination, ne choisira pas celle que l'on croit. L'élue cèdera-t-elle à la curiosité en ouvrant cette porte condamnée dont on lui a interdit l'accès ou parviendra-t-elle à briser le cycle de la violence au profit de la confiance et du respect ? Relecture du conte de Barbe-Bleue, mariant fable et réalité, féerie et cauchemar, ce récit envoûte par son atmosphère étrange et la musique lancinante de son écriture. C'est une belle réflexion sur l'asservissement aux désirs et l'affranchissement nécessaire." Ajouter à mes livres
32 Les musées sont des mondes
J. M. G. Le Clezio
Ajout le 30 juillet 2015 - "Reflet de la cartographie littéraire de Le Clézio, l'exposition « Le musée monde » propose une rencontre inédite entre des œuvres de cultures différentes. De même que pour Malraux, pour Le Clézio, il n'y a pas de « hiérarchie en art ». Ainsi, partant de ce postulat, l'exposition réunit un ensemble d'œuvres aussi diverses que des peintures historiques, des gravures révolutionnaires, des tableaux haïtiens, des nattes du Vanuatu, des objets vaudous, des ex-voto mexicains, des œuvres à caractère ethnographique venant de différentes civilisations et des œuvres contemporaines, transcendant ainsi les frontières temporelles et géographiques, pour présenter sur le même plan art et artisanat, art ancien et art vivant, art populaire et art savant. Ce « pas de côté » par rapport au périmètre traditionnel du musée, proposé par l'écrivain, puise ses origines dans l'histoire des collections du Louvre. L'occasion est ainsi donnée d'évoquer le premier Musée ethnographique et celui des Amériques, qui faisaient partie du musée de la Marine, et dont les collections appartiennent désormais au musée du quai Branly. Dirigé par Marie-Laure Bernadac, le catalogue de l'exposition présente un essai inédit de J.M.G. Le Clézio, grand invité du Louvre en novembre 2011 sur le thème : « Les musées sont des mondes », et se fait l'écho de cette narration insolite, à travers les contributions de spécialistes et d'historiens de l'art." Ajouter à mes livres
33 Le magasin pittoresque
Edouard Charton
Ajout le 30 juillet 2015- "Voyages, peuplades, zoologie et autres curiosités "On a calculé, qu'à lire quatorze heures par jour, il faudrait huit cents ans pour épuiser ce que la bibliothèque royale contient, sur l'histoire seulement ; cette disproportion désespérante de la durée de la vie avec la quantité de livres dont chacun peut avoir quelque chose d'intéressant, prouve la nécessité des extraits. Par ailleurs, un rapide examen des articles de ce "Magasin" suffira pour faire reconnaître que nous avons moins voulu faire preuve d'un talent ou d'une érudition qui cherchent l'éclat, que de variété de connaissances, de goût et de moralité". Voilà donc les rayonnages hétéroclites de ce "Magasin pittoresque" entièrement justifiés. Cette nouvelle édition, regroupant une sélection d'articles datés de 1833, fait la lumière sur l'esprit encyclopédique de toute une époque. Récréation savante et littéraire pour les uns, rigoureuse entreprise du savoir pour les autres, l'ouvrage reste une véritable invitation au voyage. Entre autres curiosités, le lecteur y apprendra qu'un club du suicide a existé à Paris, que l'on y comptait douze personnes, et que le règlement portait qu'on élirait tous les ans celui des membres qui se donnerait la mort ; que le bananier est l'une des plantes les plus utiles et les plus répandues sur la surface du globe ou que les sangsues furent excommuniées par l'évêque de Lauzanne, parce qu'elles détruisaient les poissons... (4ème de couverture)" Ajouter à mes livres
34 Curios
Richard Marsh
Contribution de XIX Ajouter à mes livres
35 Le miroir noir et autres curiosités
Francis Thievicz
4 critiques 1 citation

"Le club de curiosités est une fiction littéraire uchronique qui n'’est pas sans rappeler la belle époque. Au sein de ses expositions universelles, son explosion scientifique, son architecture si caractéristique et sa mode raffinée, naquit un club de gentlemen (et une lady!) qui se réunit tous les Jeudi afin de célébrer les sursauts bizarres de la nature. Dans une ambiance mêlant les vapeurs d'’absinthe et d'’opium à une humeur cynique, le club se veut investigateur du curieux, association d’'amateurs éclairés dans le domaine du plus improbable. L’'un d'’entre eux, un certain Henry, compulsa ses notes rédigées telles les mémoires du club. C’'est grâce à lui que désormais nous pouvons nous plonger dans cet océan d’'humour noir et de fascination décalée où voguent quelques spécimens bien surprenants de bicéphales, automates sanglants, hommes gluants, mais aussi quelques inventions étonnantes aux prémices de l’' électricité, des drogues insolites, sans oublier quelques belles découvertes macabres"- Merci à XIX, pour cette suggestion... Ajouter à mes livres
36 Curios (baskerville)
Richard Marsh
1 critique

""Tress, j'ai l'intime conviction que vous êtes un fieffé voleur. - Mon cher Pugh, il me semble évident que vous en êtes un autre." Bienvenue dans le monde subtil et sophistiqué des collectionneurs de curios ! De la main de gloire à la bague-poison, en passant par la pipe maudite et le phonographe hanté, rien n'échappe à leur rapacité. Tour à tour, Mr. Pugh et Mr. Tress vont déployer des trésors d'ingéniosité pour s'emparer de la pièce unique, celle qui deviendra le clou de leur collection et rendra leurs rivaux verts de jalousie. Quitte à faire quelques entorses à la loi..." Ajouter à mes livres
37 Le coin des fous : Histoires horribles
Jean Richepin
1 critique 1 citation

suggestion de XIX : " Le coin des fous est truffé de "curiosités" dans le sens "cabinet de curiosités", mais aussi la curiosité qui mène le personnage à s'intéresser à ce face à quoi il devrait passer son chemin..." Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          5129