AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.88 /5 (sur 46 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lille , le 13 oct. 1935
Biographie :

Poète.
Né le 13 octobre 1935, à Lille, dans le Nord, fils d’instituteurs, il passe toute son enfance et son adolescence dans la ville ouvrière d’Armentières. Entourés par une certaine grisaille, il trouve des refuges : le jardin, les Ardennes de ses vacances, un peu de campagne nordiste…

En 1946, il découvre Dunkerque et la mer. En classe de cinquième, son professeur de français lui fait connaître Victor Hugo et la poésie. Double révélation.

En 1956, il rencontre Jacqueline, qu’il épouse en juillet 1957 : l’amour qui ouvre à l’Autre. Ils s’installent près de Dunkerque. Ils déménageront plusieurs fois, mais demeureront près du rivage dunkerquois.

1959 : ce sont les débuts surréalistes et la rencontre d’André Breton. En 1960-1961, il est professeur au lycée de Dunkerque. Il entretient de nombreux contacts avec des poètes surréalistes. L’hésitation va progressivement s’accuser entre le surréalisme et une autre voie, indiquée par Jean Malrieu, dont l’influence sera capitale.

1971 : autre rencontre décisive : Bernard Noël. L’écriture est constamment interrogée. La violence de la quête culmine entre 1970 et 1977. Il finira par tourner le dos au surréalisme. La crise se dénoue. Parallèlement s'opère la recherche d’un sacré sans théologie, qui s’accompagne d’un intérêt croissant pour l’histoire des religions et spiritualités - en particulier le bouddhisme zen et la mentalité des Dogons. Le poète fréquente aussi des peintres. Il écrit de nombreux articles critiques, parallèlement à son activité poétique. Il collabore avec des peintres ou des graveurs, dans des recueils à tirage limité.
1974 : Pierre Dhainaut avec "haleine hélianthe" inaugure les publications des éditions Le dé bleu, dirigées par Louis Dubost. Une réédition à l'identique sera réalisée avec les médiathèques de La Roche-sur-Yon le 26 mars 2004.
Pierre Dhainaut publie le 03/05/2018 " Et même le versant nord ", aux éditions Arfuyen 2018.
Le 1er octobre 2019, Pierre Dhainaut fait paraître " Transferts de souffles " aux éditions L’herbe qui tremble.


+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Pierre Dhainaut   (34)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Poésie et spiritualité, lectures par Pierre Dhainaut


Citations et extraits (103) Voir plus Ajouter une citation
Pierre Dhainaut
sabine59   31 août 2018
Pierre Dhainaut
Offrir et ne jamais finir( extrait)



...offrir un caillou

que tu ne prends que pour le reposer

dans le lit du torrent. Tu saurais bien

quelle est ta place à genoux sur la rive,

la sienne aussi entre tant d'autres

au milieu des remous, toi silencieux,

lui lumineux, ensemble.



...offrir dans le sable

ces empreintes d'oiseaux

que la brise interprète en effaçant .

Tu ne pèserais plus

sans savoir où, te saisirait

le claquement d'une aile,

tu ruissellerais sous la vague...
Commenter  J’apprécie          260
Pierre Dhainaut
Piatka   17 novembre 2013
Pierre Dhainaut
La chance du poème : commencer, ne jamais épuiser le commencement.
Commenter  J’apprécie          220
Pierre Dhainaut
sabine59   22 mars 2016
Pierre Dhainaut
Il vient de l'urgence, c'est toujours la nuit

tant que l'on ajoute à la mort

des supplices,des massacres,



il n'oublie rien, ni les cris ni les plaintes

ni le silence qui étouffe,

en écoutant ici, en lui plus loin que lui,



il élargit le poing jusqu'à la paume,

il n'a pas froid contre les murs,

pour les traverser il leur parle,



avec un peu d'air sous les portes,

il a ce regard d'un enfant

face aux vents du rivage,



l'essor de l'arbre et l'envol des oiseaux

ensemble; il fend les pierres,

jamais il ne meurtrit l'espace:



confiance, dit le poème, dans chaque poème,

dans le matin libre, le souffle imprévoyant,

il a besoin seulement de vos lèvres.
Commenter  J’apprécie          190
Pierre Dhainaut
sabine59   13 décembre 2017
Pierre Dhainaut
Ces bouts de phrases que nous emmenons dans le sommeil,

qui semblent gratuits, incompréhensibles,

souvent le poème du matin en découle, presque sans heurts,

Il ne les explique pas, il les éclaire.
Commenter  J’apprécie          201
Piatka   09 février 2019
Voix entre voix de Pierre Dhainaut
TOUJOURS JEUNES, LES PARFUMS



Avril en fleurs, tu ne courais si vite

à l’extrémité du jardin que pour reprendre

haleine, tu ne savais alors aucun nom d’arbre

sauf celui de lilas, et comme dans les contes

tu te retrouvais sur leurs cimes

à la hauteur d’un mur, mais au-delà

tu n’avais nul besoin de voir : le monde

sans fin oscillait, respirait

en la couleur de son parfum, qu’elle soit

blanche ou mauve, tu y restais des heures,

le laissant t’imprégner, dire à ta place

le mot qui recueille autant qu’il dilate.
Commenter  J’apprécie          170
Pierre Dhainaut
sabine59   21 mars 2016
Pierre Dhainaut
Neige

à travers

la face,



étoiles

au bout

des doigts,



silence

heureux

ici ou là,



l'heure

est patiente

à la fenêtre,



notre coeur

sans frontière
Commenter  J’apprécie          170
Pierre Dhainaut
sabine59   20 mars 2016
Pierre Dhainaut
Une parole indispensable

ne voile rien de ses balbutiements ne se tourmente pas

de nous survivre, exalte l'ombre,y trouve

un second souffle et collabore à l'invisible

avec le bruit véhément du feuillage.
Commenter  J’apprécie          170
Pierre Dhainaut
sabine59   13 février 2017
Pierre Dhainaut
Un art des passages



Quel sera ce poème ,

grâce à lui tu l'ignores,

tu pars à sa rencontre.



A la nuit il emprunte

sa source, son souffle,

le poème limpide.



La mer en cette chambre,

tu la vois, tu l'écoutes

avec l'oreille des poèmes.



Les enfants le savent,

les poèmes, aucune vitre

n'arrête la buée.



Trois vers suffisent

à l'essor des poèmes

ils sont tous au long cours.(...)





("Dans la lumière inachevée "), publié dans la revue de poésie ARPA , merci, Sauveterre!
Commenter  J’apprécie          150
Pierre Dhainaut
sabine59   20 mars 2016
Pierre Dhainaut
Mise en arbres d'échos



Ne cherche

aucune issue

contente-toi de respirer.



Etre présent,

rendre présent le seuil

ou le bord des falaises.



Un jour entier

sur la terrasse,

transmettre,

agrandir le matin.



Il n'y a de secret

que l'origine,

l'offrande, la frondaison.
Commenter  J’apprécie          122
Pierre Dhainaut
coco4649   02 janvier 2018
Pierre Dhainaut
PASSERELLES





D’un souffle sur les vitres

qui se ramifie,

se dissipe, la nuit entière,

tu recrées la confiance.



Si tendre, la paume,

les yeux grands ouverts

aucun mur ne s’oppose

à l'aube, à l'odeur du large.



Ces fleurs qui tressaillent

entre des pierres :

qu'un mot te franchisse,

toi aussi tu es libre.



Plein été, tu dis « neige »,

ce sera « fruit », l’hiver,

le plaisir est le même

d’aller plus loin.



Le front toujours nu,

le vent des falaises,

peu importe où l’on va,

une enfance nous devance.



Pierre Dhainaut, Poésies de langue française, anthologie présentée par Stéphane Bataillon, Sylvestre Clancier et Bruno Doucey, Éditions Seghers, 2008

Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'affaire blaireau

Jules Fléchard exerce la profession de

Professeur de piano
Professeur de gymnastique
Directeur de prison
Juge d'instruction

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur