AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 16 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Mayenne , 1961
Biographie :

Pierrick Bourgault est auteur, journaliste, photographe, enseignant.

Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur en agriculture de l'Institut Polytechnique LaSalle Beauvais (1985) et d'un DEA d’anthropologie visuelle de l'Université Paris-Sorbonne (1987).

Il a réalisé des reportages pour la presse grand public (Amnesty international, Avantages, Ça m’intéresse, L’Express, Femme actuelle, Marie-France…), agricole (La Revue laitière française, Le Nouvel Olivier, Réussir vigne, La France agricole, …), institutionnelle (Ligue contre le Cancer, SNCF, Vivactis…) et internationale (Rebe & Wein, Italia !, Travel & Lifestyle Magazine, Salzburger Nachrichten…).

Photographe, il a participé à plus d'une centaine d'expositions dans des galeries, cafés, gares, lieux publics...

Parallèlement, il anime des ateliers: ateliers de scénario (1998-2002), ateliers de journalisme à l’Université Paris XI (2002-2009), ateliers d’écriture créative à l'Université Paris XI (depuis 2010), à l’École Centrale Paris (2008-2016).

Il a publié une vingtaine d’ouvrages de cuisine, sur l’art de filmer ou de photographier, ainsi que des carnets de voyage et des guides dans les bars du monde, les bistrots à vin de France ou les bars-concerts parisiens.

Il a été nominé en 2008 et en 2012 au grand prix du journalisme agricole de l’Association Française des Journalistes Agricoles (AFJA); il en a été le lauréat en 2013.

son site : http://monbar.net/
page Facebook : https://www.facebook.com/pierrick.bourgault
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
montmartin   24 février 2020
La Mère Lapipe dans son bistrot de Pierrick Bourgault
Lorsqu'un bistrot ferme un groupe humain se disloque.
Commenter  J’apprécie          101
montmartin   22 février 2020
La Mère Lapipe dans son bistrot de Pierrick Bourgault
Au café du coin, certains thèmes ne doivent pas être abordés. Jeannine apprécie peu que l'on parle du travail. "Qu'est-ce-que tu fais dans la vie ?" n'est pas une question taboue ni déplacée, mais la patronne rembarre volontiers celui qui étale son statut social. A hauteur de comptoir, tout le monde se retrouve au même niveau et occupe la même place, celle d'un tabouret.
Commenter  J’apprécie          70
julienraynaud   25 mars 2017
100 réflexes pour manger bio et pas cher de Pierrick Bourgault
Vous achetez 10 euros une bouteille de vin pour un soir et vous hésitez devant une huile à ce prix, qui va durer un mois !
Commenter  J’apprécie          61
Herve-Lionel   16 janvier 2020
La Mère Lapipe dans son bistrot de Pierrick Bourgault
Plus de guichets en gare, plus personne à qui parler, d'ailleurs on ne parle plus, le monde extérieur n'a plus d'intérêt puisqu'il suffit de caresser son écran de poche. Le mot "écran" désignait à l'origine un paravent pour protéger du feu de bois, un objet qui dissimule; il est paradoxalement devenu ce qui permet de voir.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   02 juin 2018
100 défis photo de Pierrick Bourgault
L’obstacle naît de contraintes extérieures, c’est-à-dire de tout ce qui ne dépend pas de vous : la météo, la lumière de l’instant, la nuit, le jour, la saison, les passants trop nombreux ou absents, les contraintes et possibilités de votre matériel. Bref, « le reste du monde ». Prenez conscience de ces limites extérieures et tirez-en parti, selon vos souhaits esthétiques et narratifs. Comme dans un atelier d’écriture, appuyez-vous sur ces contraintes, car elles proposent une direction, un axe de recherche. Si vous ne pouvez changer le monde, faites-en votre allié ou attendez qu’il change, ou déplacez-vous afin de modifier votre point de vue, ou encore choisissez l’opposition créative.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   02 juin 2018
100 défis photo de Pierrick Bourgault
La météo constitue un déterminisme majeur. Chaque jour d’un tournage, le ciel défie le cinéaste qui prévoit un repli pluie et filme d’abord les scènes d’extérieur. Grisaille ou canicule n’inspirent pas la même ambiance et ne raccorderont pas au montage.

Le photographe jouit d’une liberté plus grande. Le ciel gris adoucit la lumière, évite surexposition et ombres bouchées. Andreas Gursky a réalisé Rhein – le tirage le plus cher au monde – par temps maussade. Les pavés brillent sous la pluie, les flaques multiplient les reflets photogéniques. La brume modifie l’échelle des plans, le volume. Profitons-en pour cacher, estomper, rendre énigmatique, angoissant, irréel un paysage urbain ou rural. Dramatiser, au sens de « provoquer l’émotion ». Une fumée sombre inquiétera, car elle semble toxique. Hitchcock affirmait : « Plus réussi est le méchant, meilleur sera le film. » La neige résume les formes et apaise les paysages. Givre et neige donnent des vues pittoresques. COMMENT ? Couvrez-vous bien, ainsi que votre appareil, le froid épuise les batteries. Attention en entrant dans une pièce chauffée, l’objectif se tapisse de buée – David Hamilton réalisait certaines de ses photos floues en soufflant sur l’optique, mais la vaseline sur un filtre Clear (une simple vitre) est plus pratique. Choisissez l’instant : à Giverny, Claude Monet peignait plusieurs tableaux simultanément. Il y consacrait quelques minutes par jour quand les conditions étaient réunies.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   02 juin 2018
100 défis photo de Pierrick Bourgault
Un jour, en évoquant les tags de la rue Desnoyers, le chanteur à textes Frédéric Fromet lance : « Ils sont fous, à la Mairie de Paris, ils ont construit une piscine ! » Pour m’aider à comprendre, il reprit en articulant : « Ben oui, une piscine, rue-des-noyés ! » L’un des talents de l’humoriste : entendre au-delà des mots. Cet exemple sonore m’a révélé une qualité du vrai photographe : plus loin que la lecture normale de son environnement, il sait voir des formes, des liens, des histoires. Tel un enfant, il apercevra deux yeux, un nez et un sourire benêt à la place des deux bouteilles de gaz d’un chariot élévateur. Face aux pelleteuses, il redoutera des insectes géants et menaçants. COMMENT ? Le photographe ne crée pas une idée, ni un concept, mais une image, qui naît de la rencontre avec un objet, d’une situation visuelle. Dans la rue, le passant trouve ce qui lui est utile : une boulangerie s’il a faim, une pharmacie s’il est grippé. Les yeux d’enfant ou de flâneur d’un vrai photographe verront bien davantage, et l’appareil sert à fixer cette image mentale afin de la transmettre avec justesse. D’où l’intérêt d’une bonne technique, mais ce n’est pas l’essentiel. Photographier, c’est voir – le plus important de tous les défis. Voir, comme on tendrait l’oreille.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
julienraynaud   09 août 2015
100 réflexes pour manger bio et pas cher de Pierrick Bourgault
La limo de Manu, dans son café de la Lavande à Lardiers (04)

Ingrédients

2 litres d'eau

200 g de sucre

4 citrons bio
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   02 juin 2018
100 défis photo de Pierrick Bourgault
Ce livre vous invite à relever des défis, à repousser les frontières de la technique, les lois de l’optique et les possibilités de votre appareil. Mais surtout, à explorer et nourrir votre imagination, afin de réaliser les images dont vous rêviez et celles auxquelles vous n’avez pas encore songé. Chaque jour, chaque nuit offrent de nouvelles chances aux photographes.

Amateurs et professionnels y trouveront des idées pour renouveler leur approche et leur regard. Le photographe expert possède une formation et un matériel haut de gamme, mais dont il ne profite pas toujours pleinement car il est contraint à une certaine rentabilité et aux désirs de son client. Heureusement, il conduit aussi des projets personnels. Ne pas chercher à vivre de la photographie donne à l’amateur une liberté supplémentaire. Prendre son temps, flâner est un gage de qualité.

Commenter  J’apprécie          10
Marti94   11 novembre 2018
Paris, 200 bars-concerts : Guide des bons plans de Pierrick Bourgault
Accueillir des concerts est un véritable engagement artistique. Ils soutiennent la création et la liberté d'expression, la chanson francophone et ses métissages. Grâce à eux, Paris n'est pas une ville-musée, mais un bouillon de cultures avec près d'un millier de concerts par semaine.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
138 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur