AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.18 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Alissa Wenz est musicienne, chanteuse, auteure et scénariste.

Elle a suivi une formation de piano et de chant lyrique en conservatoire (Saint-Malo, 1992-2003), des études de lettres à l’École normale supérieure (Paris, 2006-2012), ainsi qu’une formation théâtrale dispensée par Lionel Parlier et Brigitte Jaques (École normale supérieure, 2007-2010).

Après ses études, elle s’oriente vers la chanson. Elle a également suivi une formation en scénario à la Fémis (Paris, 2009-2013) et mène parallèlement à son travail de chanteuse des activités de scénariste et réalisatrice.

Elle décide d’écrire et d’interpréter ses propres chansons en s’accompagnant au piano, et se produit dans de nombreuses salles : Les Trois Baudets, l’Entrepôt, le Théâtre de la vieille grille, le Forum Léo Ferré, le Théâtre du Châtelet (grand foyer), le Réservoir...

Elle compose aussi des chansons pour d’autres réalisateurs, on a pu entendre ses compositions dans "Tenir la nuit" d’Alice Douard (2012), "Du blanc à l'âme" d’Aude Thuries (2016) ou" Jeune femme" de Léonor Serraille, Caméra d'or au Festival de Cannes (2017). Elle travaille aussi comme scénariste et réalise elle-même plusieurs courts métrages.

Originaire de Bretagne, elle vit et travaille à Paris.

son site : https://www.alissawenz.com/
+ Voir plus
Source : www.lesdechargeurs.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Alissa Wenz   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alissa Wenz retrace l'histoire de sa grand-mère Lucienne, fille de marin et femme d'aviateur, née en 1928 à Plouër-sur-Rance, entre Dinan et Saint-Malo. À travers les souvenirs de celle que l'on surnomme « Lulu », elle nous plonge dans la vie d'un village de Bretagne au 20e siècle. La trajectoire de Lulu se fait le miroir des préoccupations rurales des années 1930, de la vie des femmes et filles de Terre-Neuvas, des inquiétudes de la Seconde Guerre mondiale en zone occupée, de l'après-guerre et de ses difficultés économiques. Le récit nous invite à suivre un parcours profondément ancré dans son époque, cette époque qui destinait les jeunes filles à devenir des épouses et des mères. Un parcours modeste, mais emblématique d'une génération de femmes. Un parcours ordinaire et extraordinaire à la fois. Pour en savoir plus : http://ateliershenrydougier.com/lulu_fille_de_marin.html
+ Lire la suite

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Alissa Wenz
Herve-Lionel   27 octobre 2019
Alissa Wenz
Je sais de ma grand-mère que sa vie est ordinaire et extraordinaire à la fois.
Commenter  J’apprécie          50
Herve-Lionel   26 octobre 2019
Lulu, fille de marin de Alissa Wenz
Un silence qui est comme un gouffre, un mystère, ces fils si infimes auxquels sont soumises nos existences, ces décisions en apparences anodines qui peuvent faire basculer toute une vie. Et si? Et si...
Commenter  J’apprécie          30
DeboDebby   18 octobre 2020
À trop aimer de Alissa Wenz
Notre intimité était devenue le miroir d’un monde en folie, les douleurs les plus collectives venaient s’ancrer dans nos corps comme ces insectes qui pondent sous la peau des hommes.
Commenter  J’apprécie          30
Herve-Lionel   27 octobre 2019
Lulu, fille de marin de Alissa Wenz
Oui, moi aussi, je me demande ce qu'il y avait sur ce petit papier-là - peut-être de ce mots d'amour que l'on n'arrive jamais à dire, qui se terrent dans la gorge, y grossissent et y forment d' inextricables nœuds qui transforment presque malgré nous les pulsions d'amour en pulsion de colère.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   04 octobre 2020
À trop aimer de Alissa Wenz
La communication est un art ; l’image de soi aussi. Tristan y excelle. Il demande en amis des centaines de gens, tous ceux qu’il a croisés au cours de sa vie. Puis il se tourne vers ceux qu’il ne connaît pas mais avec lesquels il a plus de trente ou quarante amis en commun. Les amitiés foisonnent, explosent. À leur tour, des inconnus le sollicitent. Il atteint rapidement le nombre de deux, trois mille amis. Il se crée également un compte Instagram et se met à diffuser régulièrement les images qui tissent son quotidien.
Commenter  J’apprécie          10
brinvilliers   19 avril 2021
À trop aimer de Alissa Wenz
J'appelle ma mère. Parler à ma mère. De n'importe quoi. Etendre une voix amie, aimante. On discute deux minutes. J'entends la clé dans la serrure. Je raccroche, "Tristan arrive, je vais te laisser". Je ne cherche pas à camoufler, je sais qu'il ne sera pas content si je suis au téléphone quand il arrive, et je veux m'épargner une crise. Pas la peine de m'exposer à çà. Je raccroche, "je te rappellerai plus tard, maman." Pas de crise ce soir?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   03 octobre 2020
À trop aimer de Alissa Wenz
Ses résultats étaient brillants mais son comportement, disaient les bulletins scolaires, « inquiétant ». Un adolescent futé, conscient de tout, boulimique de lecture et de savoir, capable de lire Nietzsche avant l’entrée en troisième, mais tourmenté, tumultueux – si l’intelligence rendait heureux, cela se saurait. À quatorze ans, au hasard de fréquentations douteuses et de soirées interminables, il avait plongé dans des drogues dures, happé par l’envie de sortir du cadre, de sortir tout court. Il s’en était tiré par sa seule volonté, n’avait plus jamais touché à la moindre substance, et ses parents n’avaient rien su de cet épisode. Du reste, il passait sa vie à les éviter, de même qu’il évitait la police, les professeurs, les vigiles, les administrations en tout genre et, de façon générale, les donneurs de conseils.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   03 octobre 2020
À trop aimer de Alissa Wenz
Il me faisait l’effet d’un grand enfant tendre et moelleux, intelligent mais naïf, aux pitreries involontaires, à la douceur imperturbable. Bientôt il ouvrit un paquet de biscuits, les rocks indémodables de Chuck Berry résonnaient dans l’appartement, je montai le son, grisée, Tristan me tendit un biscuit en me proposant un cookie-woogie, j’aimais son extravagance un brin désenchantée, son humour candide et dénué de prétention, qui lui donnaient un air de Pierrot lunaire ; il me prit alors par la main et m’entraîna dans une danse grotesque, désarticulée, un cookie-woogie consistant essentiellement à manger des gâteaux en se déhanchant n’importe comment, une danse du rire et de la joie, dont la folie par bonheur échappa à tout le monde, tant nous étions désormais seuls sur terre. On dansait. On riait. On volait.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   03 octobre 2020
À trop aimer de Alissa Wenz
"  Tu as toujours eu des bonnes notes, et moi je t’ai toujours dit que les bonnes notes ça ne servait à rien dans la vie. Eh ben, j’avais raison, tu vois. "Il ne lâche pas Tristan. Ni du regard, ni de la voix. Et tout donne le sentiment qu’il est le seul à s’exprimer ici. Il parle fort, fort, tellement fort. Les autres baissent la tête. Ils n’osent pas. C’est de pire en pire. Tout au long du repas. « De toute façon, tes bonnes notes, tu les avais sûrement en trichant. » De pire en pire. À aucun moment le père ne m’a regardée, mais je sens bien que ma présence le gêne. Que ma présence lui donne envie d’humilier son fils devant moi.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   04 octobre 2020
À trop aimer de Alissa Wenz
Notre intimité était devenue le miroir d’un monde en folie, les douleurs les plus collectives venaient s’ancrer dans nos corps comme ces insectes qui pondent sous la peau des hommes. Dans notre lit, quand nous pleurions, c’était toute notre époque qui venait faire naufrage. Tristan fut mon blessé de guerre, mon orphelin, mon insomnie – un obus invisible lui avait fendu le crâne, il portait en lui toute la violence de ce début de siècle où l’on pouvait mourir à la terrasse d’un café. Cette violence l’habitait, le mangeait. C’était un monde d’une dureté absolue, sans pitié. Et il le savait. Son corps le disait, tous les jours.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Il est l'OR, MonquizOR ... 🥇 💛

Je contemple le paysage, bien installée derrière mon or...?

maie
iel
seille
onge

8 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , Devinettes et énigmes , historiettes , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..