AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.96/5 (sur 94 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Alissa Wenz est musicienne, chanteuse, auteure et scénariste.

Elle a suivi une formation de piano et de chant lyrique en conservatoire (Saint-Malo, 1992-2003), des études de lettres à l’École normale supérieure (Paris, 2006-2012), ainsi qu’une formation théâtrale dispensée par Lionel Parlier et Brigitte Jaques (École normale supérieure, 2007-2010).

Après ses études, elle s’oriente vers la chanson. Elle a également suivi une formation en scénario à la Fémis (Paris, 2009-2013) et mène parallèlement à son travail de chanteuse des activités de scénariste et réalisatrice.

Elle décide d’écrire et d’interpréter ses propres chansons en s’accompagnant au piano, et se produit dans de nombreuses salles : Les Trois Baudets, l’Entrepôt, le Théâtre de la vieille grille, le Forum Léo Ferré, le Théâtre du Châtelet (grand foyer), le Réservoir...

Elle compose aussi des chansons pour d’autres réalisateurs, on a pu entendre ses compositions dans "Tenir la nuit" d’Alice Douard (2012), "Du blanc à l'âme" d’Aude Thuries (2016) ou" Jeune femme" de Léonor Serraille, Caméra d'or au Festival de Cannes (2017). Elle travaille aussi comme scénariste et réalise elle-même plusieurs courts métrages.

Originaire de Bretagne, elle vit et travaille à Paris.

son site : https://www.alissawenz.com/
+ Voir plus
Source : www.lesdechargeurs.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Alissa Wenz   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Salomé Baudino, romancière et membre du jury, nous présente "L'homme sans fil" d'Alissa Wenz (Editions Denoël), l'un des 5 romans finalistes du Prix Orange du Livre 2022. Le vote est ouvert jusqu'au 2 juin 2022, le nom du lauréat ou de la lauréate de cette 14e édition du Prix Orange du Livre sera annoncé le 9 juin. Romans, polars, bandes dessinées, jeunesse… Tous les jours, de nouveaux conseils de lecture à découvrir sur Lecteurs.com, la communauté des passionné.e.e.s du livre ! Pour en savoir plus, visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez Lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/c/Lecteurs
+ Lire la suite

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
Alissa Wenz
Je sais de ma grand-mère que sa vie est ordinaire et extraordinaire à la fois.
Commenter  J’apprécie          60
Carmichael est ce que l'on appelle une banlieue résidentielle. Cela veut dire que les gens y résident, pense-t-il. Quelle drôle d'idée, pense-t-il encore, quelle drôle d'idée que de vouloir poser ses bagages de façon définitive dans un lieu dont le seul intérêt est d'être rempli de gens qui ont voulu poser leurs bagages de façon définitive.
Commenter  J’apprécie          30
Oui, moi aussi, je me demande ce qu'il y avait sur ce petit papier-là - peut-être de ce mots d'amour que l'on n'arrive jamais à dire, qui se terrent dans la gorge, y grossissent et y forment d' inextricables nœuds qui transforment presque malgré nous les pulsions d'amour en pulsion de colère.
Commenter  J’apprécie          30
Un silence qui est comme un gouffre, un mystère, ces fils si infimes auxquels sont soumises nos existences, ces décisions en apparences anodines qui peuvent faire basculer toute une vie. Et si? Et si...
Commenter  J’apprécie          30
Notre intimité était devenue le miroir d’un monde en folie, les douleurs les plus collectives venaient s’ancrer dans nos corps comme ces insectes qui pondent sous la peau des hommes.
Commenter  J’apprécie          30
J'appelle ma mère. Parler à ma mère. De n'importe quoi. Etendre une voix amie, aimante. On discute deux minutes. J'entends la clé dans la serrure. Je raccroche, "Tristan arrive, je vais te laisser". Je ne cherche pas à camoufler, je sais qu'il ne sera pas content si je suis au téléphone quand il arrive, et je veux m'épargner une crise. Pas la peine de m'exposer à çà. Je raccroche, "je te rappellerai plus tard, maman." Pas de crise ce soir?
Commenter  J’apprécie          20
Je suis avec quelqu'un. Il m'accompagne délicatement, nous marchons côte à côte, dans l'équilibre et la confiance, la curiosité des autres, le gout de la découverte et de la douceur. La sensualité partagée. Il me fait croire au bonheur, peut être justement parce qu'il n'en fait pas une obsession, ni même un objectif. Je suis bien avec lui.
Commenter  J’apprécie          20
Il ne supporte pas. L'assignation à résidence. La privation de liberté. Il ne supporte pas. Il espérait, il croyait que. Mais non. Il ingère des pilules pour regagner son innocence, sa blancheur de gosse, pour endormir la souffrance, endormir le bracelet électronique. Oublier. Expier. Les neurones s'assagissent.
Commenter  J’apprécie          20
Je sais de ma grand-mère que c’est une femme du XXe siècle. Qu’elle a traversé des événements, des coutumes, des relations, des chemins profondément ancrés dans leur époque. Qu’elle a vécu une féminité qui était la féminité de celles de sa génération, celles que l’on destinait d’abord à devenir des épouses et des mères, celles qui ont construit leur mariage, leur foyer, alors qu’elles n’étaient encore que des jeunes filles rêveuses, à peine sorties de l’enfance. Celles qui ne divorçaient pas, ou si peu. Celles dont les enfants ont eu vingt ans en mai 1968, celles qui approchaient déjà de la cinquantaine au moment de la loi Veil, qui leur semblait évoquer des pratiques d’un autre monde, d’une autre vie. Celles qui ont tout donné à leur famille. Je sais de ma grand-mère que sa vie ordinaire est ordinaire et extraordinaire à la fois.
Commenter  J’apprécie          10
1932. La tempête. La nuit. Un village en Bretagne, Ploüer-sur-Rance, entre Dinan et Saint-Malo. Une petite maison, au port. Une chambre. Une femme et sa fille pleurent, serrées l’une contre l’autre. La pluie tambourine aux fenêtres, le vent s’époumone, les bourrasques sont terribles. La femme a vingt-neuf ans, sa fille six ans et demi. Elles pleurent, encore et encore, les larmes ne s’arrêtent pas plus que l’eau du ciel. C’est qu’elles pensent à l’absent, le père, le marin, le capitaine, qui part pêcher la morue à Terre-Neuve et s’éloigne six ou sept mois par an. Ce soir, il est en mer, il revient de Bordeaux à Saint-Malo. Par un temps pareil, on sait qu’il risque le pire. La tempête est affolante, un bateau n’y résisterait pas.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Alissa Wenz (115)Voir plus

Quiz Voir plus

Naruto quiz difficile

Qui n'est pas dans l'akatsuki ?

Obito
Nagato
Madara
Orichimaru

7 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Naruto, tome 1 : Naruto Uzumaki de Masashi KishimotoCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..