AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.93 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 03/12/1953
Biographie :

Robert Guédiguian est un réalisateur, acteur, producteur et scénariste de cinéma français né le 3 décembre 1953 à Marseille (France).
Il est né d'une mère allemande, dont il maîtrise la langue, et d'un père arménien. Il évoque ses racines paternelles dans Le Voyage en Arménie (2006). Robert Guédiguian est issu d’un milieu ouvrier (son père travaillait sur les docks de Marseille).
Robert Guédiguian entame des études de sociologie à la faculté d’Aix-en-Provence.
Il s’intéresse très tôt aux questions politiques et sera un temps militant au Parti Communiste.

Comme Marcel Pagnol, René Allio ou René Féret avant lui, il ancre profondément ses films dans une réalité sociale flirtant avec le militantisme.
Ses œuvres sont marquées par l'environnement local et régional, en l'occurrence la ville de Marseille et en particulier le quartier de L'Estaque. Comme ses prédécesseurs, il s'entoure d'une équipe fidèle qu'il met à contribution dans quasiment tous ses films. Au premier rang de cette troupe figure son épouse Ariane Ascaride qu'il rencontre à la faculté d'Aix-en-Provence et qu'il suit à Paris lors de son entrée au Conservatoire. Puis après avoir fini une thèse, il travaille sur la demande de René Féret au scénario de Fernand (1980). Déçu par la politique, il trouve dans le cinéma un nouveau moyen de parler de ce qui lui tient à cœur, le monde ouvrier. Il permet à Ariane Ascaride d'obtenir un César en 1998 pour Marius et Jeannette.

L’immigration et le quartier de L’Estaque sont les deux autres thèmes de prédilection du réalisateur. Se qualifiant lui-même de « cinéaste de quartier », ses films restent confidentiels jusqu’à À la vie, à la mort ! (1995) qui le fait sortir de l’ombre. Mais c’est en 1997 que le grand public le découvre avec le succès surprise de Marius et Jeannette (1997) nommé entre autres aux Césars du meilleur réalisateur et du meilleur film. Son film suivant À la place du cœur (1998) attendu après la réussite de Marius et Jeannette, est pourtant un échec. En 2000, il réalise La ville est tranquille puis Marie-Jo et ses deux amours (2001).

Robert Guédiguian est l’un des producteurs associés fondateurs d’Agat Films & Cie et d’Ex-Nihilo.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Robert Guédiguian   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les Matins de France Culture - Faut --il revoir le système de financement du cinéma français ?


Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
MELANYA   21 février 2022
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
MARSEILLE MES AMOURS

Sublime décor, la mer est aussi un pont entre Marseille et le reste du monde, tant et si bien que les amours qui naissent ont parfois leur source dans un pays lointain. En Russie, par exemple : Mon père s’est évadé à la nage d’un bateau qui transportait quelques restes égarés de l’armée blanche.
Commenter  J’apprécie          100
Robert Guédiguian
ileana   22 novembre 2019
Robert Guédiguian
Beaucoup disent que je suis un cinéaste réaliste, mais en vérité je suis théâtral, ou, plus précisément, brechtien. Je ne cherche pas l’immersion, mais la juste distanciation. [ ] C’est plutôt une affaire de dosage. Il s’agit d’être à la fois assez près pour que le spectateur puisse avoir une réaction émotionnelle face à ce qu’on lui montre et assez loin pour lui permettre de problématiser cette émotion. L’essentiel n’est pas d’émouvoir, mais de faire réfléchir à la raison pour laquelle on a été ému. [Oui, c’est ce que j’aime bien avec mes lectures : comment fait l’auteur pour m’émouvoir ? L’histoire, l’intrigue … ? ....Source de l’extrait : le mensuel gratuit des cinémas MK2]
Commenter  J’apprécie          70
deuxquatredeux   04 septembre 2017
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
Marseille est une femme de mauvaise réputation, de mauvaise vie. Marseille la cosmopolite, Marseille la miséreuse, Marseille la dangereuse. Autant d'attributs féminins que lui prêtent ses détracteurs sous leurs plumes acérées : d'André Suarez à Albert Londres en passant par Louis Bertrand. Mais lorsque l'on pense aux Marseillaises, inévitablement on panses s’imagine de belles femmes plantureuses et typées, hâlées par le soleil, marquées par les aléas de la vie : Lole la gitane, de Jean-Claude Izzo, le caractère bien trempé, le verbe haut.
Commenter  J’apprécie          50
Robert Guédiguian
Carosand   30 juillet 2018
Robert Guédiguian
Un film populaire révèle à chacun la grandeur qui est en lui.
Commenter  J’apprécie          70
MELANYA   21 février 2022
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
MINOTS

Enfance, enfances… Plurielles et singulières tout à la fois ; collectives et solitaires aussi. (…) Enfances plébéiennes ou bourgeoises, spécifiques à leur milieu et leurs cultures, mais enfance universelle aussi : Fils de bourgeois ou fils d’apôtres / Tous les enfants sont comme les vôtres / Fils de César ou fils de rien / Tous les enfants sont comme le tien..., chantait déjà Jacques Brel en 1967.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94   03 novembre 2020
Marius et Jeannette : Un conte de l'Estaque de Robert Guédiguian
Hé!, attention! La vraie recette de l'aïoli, c'est haricots verts, carottes, choux fleurs, œufs durs, baccala et basta !
Commenter  J’apprécie          40
MELANYA   21 février 2022
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
MARSEILLE A LA CAMPAGNE

Dans la seconde moitié du XIXème siècle naissent, à Marseille comme dans toutes les villes, ce qu’on a appelé les beaux quartiers, avec de riches demeures et de larges avenues. Beaucoup de vieux quartiers sont rasés au nom de la salubrité, et les habitants en sont chassés. Les nouvelles constructions sont hors de portée des couches populaires qui n’ont d’autre choix de de rejoindre les faubourgs d’assez mauvaise réputation – on parlera de zone – ou de s’éloigner de l’agglomération, vers ce qu’on appelle le terroir marseillais. Le terroir, c’est le vaste espace agricole, parsemé de villages, qui entoure les villes et les nourrit.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94   13 décembre 2020
La Ville Est Tranquille de Robert Guédiguian
René

Je t'ai aidé une fois, pour ton père. En souvenir de la Résistance, de ces moments vécus ensemble, des moments où il n'y avait plus de frontières entre les gens. C'est des choses fortes qui restent, toute une vie.
Commenter  J’apprécie          30
MELANYA   21 février 2022
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
MARSEILLAISES…

Marseille est une femme de mauvaise réputation, de mauvaise vie. Marseille la cosmopolite, Marseille la miséreuse, Marseille la dangereuse. Autant d’attributs féminins que lui prêtent ses détracteurs sous leurs plumes acérées : d’André Suarez à Albert Londres en passant par Louis Bertrand. Mais lorsque l’on pense aux Marseillaises, inévitablement on s’imagine de belles femmes plantureuses et typées, hâlées par le soleil, marquées par les aléas de la vie : Lole la gitane, de Jean-Claude Izzo, le caractère bien trempé, le verbe haut.
Commenter  J’apprécie          20
MELANYA   21 février 2022
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
PASSIONS SPORTIVES

L’Olympique de Marseille ne résume pas à lui seul , malgré les ardentes passions engendrées depuis plusieurs décennies par l’Ohème, l’engouement populaire marseillais pour le sport
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Robert Guédiguian (30)Voir plus


Quiz Voir plus

Alouette, gentille alouette ! (en fait, non) 🦘 🐨

La peau ?

plumage
écailles
fourrure
la peau est nue

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : énigmes , animaux étranges , curiosités , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur