AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.1 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 03/12/1953
Biographie :

Robert Guédiguian est un réalisateur, acteur, producteur et scénariste de cinéma français né le 3 décembre 1953 à Marseille (France).
Il est né d'une mère allemande, dont il maîtrise la langue, et d'un père arménien. Il évoque ses racines paternelles dans Le Voyage en Arménie (2006). Robert Guédiguian est issu d’un milieu ouvrier (son père travaillait sur les docks de Marseille).
Robert Guédiguian entame des études de sociologie à la faculté d’Aix-en-Provence.
Il s’intéresse très tôt aux questions politiques et sera un temps militant au Parti Communiste.

Comme Marcel Pagnol, René Allio ou René Féret avant lui, il ancre profondément ses films dans une réalité sociale flirtant avec le militantisme.
Ses œuvres sont marquées par l'environnement local et régional, en l'occurrence la ville de Marseille et en particulier le quartier de L'Estaque. Comme ses prédécesseurs, il s'entoure d'une équipe fidèle qu'il met à contribution dans quasiment tous ses films. Au premier rang de cette troupe figure son épouse Ariane Ascaride qu'il rencontre à la faculté d'Aix-en-Provence et qu'il suit à Paris lors de son entrée au Conservatoire. Puis après avoir fini une thèse, il travaille sur la demande de René Féret au scénario de Fernand (1980). Déçu par la politique, il trouve dans le cinéma un nouveau moyen de parler de ce qui lui tient à cœur, le monde ouvrier. Il permet à Ariane Ascaride d'obtenir un César en 1998 pour Marius et Jeannette.

L’immigration et le quartier de L’Estaque sont les deux autres thèmes de prédilection du réalisateur. Se qualifiant lui-même de « cinéaste de quartier », ses films restent confidentiels jusqu’à À la vie, à la mort ! (1995) qui le fait sortir de l’ombre. Mais c’est en 1997 que le grand public le découvre avec le succès surprise de Marius et Jeannette (1997) nommé entre autres aux Césars du meilleur réalisateur et du meilleur film. Son film suivant À la place du cœur (1998) attendu après la réussite de Marius et Jeannette, est pourtant un échec. En 2000, il réalise La ville est tranquille puis Marie-Jo et ses deux amours (2001).

Robert Guédiguian est l’un des producteurs associés fondateurs d’Agat Films & Cie et d’Ex-Nihilo.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les Matins de France Culture - Faut --il revoir le système de financement du cinéma français ?


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Robert Guédiguian
ileana   22 novembre 2019
Robert Guédiguian
Beaucoup disent que je suis un cinéaste réaliste, mais en vérité je suis théâtral, ou, plus précisément, brechtien. Je ne cherche pas l’immersion, mais la juste distanciation. [ ] C’est plutôt une affaire de dosage. Il s’agit d’être à la fois assez près pour que le spectateur puisse avoir une réaction émotionnelle face à ce qu’on lui montre et assez loin pour lui permettre de problématiser cette émotion. L’essentiel n’est pas d’émouvoir, mais de faire réfléchir à la raison pour laquelle on a été ému. [Oui, c’est ce que j’aime bien avec mes lectures : comment fait l’auteur pour m’émouvoir ? L’histoire, l’intrigue … ? ....Source de l’extrait : le mensuel gratuit des cinémas MK2]
Commenter  J’apprécie          70
deuxquatredeux   04 septembre 2017
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
Marseille est une femme de mauvaise réputation, de mauvaise vie. Marseille la cosmopolite, Marseille la miséreuse, Marseille la dangereuse. Autant d'attributs féminins que lui prêtent ses détracteurs sous leurs plumes acérées : d'André Suarez à Albert Londres en passant par Louis Bertrand. Mais lorsque l'on pense aux Marseillaises, inévitablement on panses s’imagine de belles femmes plantureuses et typées, hâlées par le soleil, marquées par les aléas de la vie : Lole la gitane, de Jean-Claude Izzo, le caractère bien trempé, le verbe haut.
Commenter  J’apprécie          50
Robert Guédiguian
Carosand   30 juillet 2018
Robert Guédiguian
Un film populaire révèle à chacun la grandeur qui est en lui.
Commenter  J’apprécie          70
nadiouchka   25 décembre 2016
Marseille, port d'attaches de Robert Guédiguian
AVANT-PROPOS

On ne comprend pas Marseille,

On l’ignore ou on l’aime.

Et si on l’aime, on est perdu…

Perdu pour tout ce qui est rigueur,

Froideur, raison cruelle et détachement.

Alexandre Toursky
Commenter  J’apprécie          40
Marti94   03 novembre 2020
Marius et Jeannette : Un conte de l'Estaque de Robert Guédiguian
Hé!, attention! La vraie recette de l'aïoli, c'est haricots verts, carottes, choux fleurs, œufs durs, baccala et basta !
Commenter  J’apprécie          40
Marti94   13 décembre 2020
La Ville Est Tranquille de Robert Guédiguian
René

Je t'ai aidé une fois, pour ton père. En souvenir de la Résistance, de ces moments vécus ensemble, des moments où il n'y avait plus de frontières entre les gens. C'est des choses fortes qui restent, toute une vie.
Commenter  J’apprécie          30
Hardiviller   04 janvier 2018
La Ville Est Tranquille de Robert Guédiguian
Bientôt , c'est tout de suite .... ou trop tard !
Commenter  J’apprécie          40
Marti94   24 janvier 2021
L'argent fait le bonheur : Un conte de l'Estaque de Robert Guédiguian
Réveillez-vous! N'imitez personne. Vous existez comme vous êtes. Soyez ce que vous êtes, et soyez le volontiers ! Reprenez les choses en main. N'abandonnez pas vos enfants !
Commenter  J’apprécie          20
Marti94   11 octobre 2020
A l'attaque : Un conte de l'Estaque de Robert Guédiguian
Tu sais, mon Giuseppe, des fois on perd, des fois on gagne. Ton père l'avait bien compris lui, mais il ne faut jamais se laisser faire. L'essentiel c'est de se battre, et de se battre jusqu'au bout. Ah ton père, il savait se battre..!

Si on se ne se bat pas, on est sûr de perdre.

Mais surtout, surtout...

Surtout on s'emmerde !
Commenter  J’apprécie          10
ellessahaha   06 septembre 2014
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Ma fille, mon enfant de David Ratte

Commment s'appelle le copain de Chloé ?

Abdel
Abdelaziz
Abdou

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , racisme , familleCréer un quiz sur cet auteur