AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352990253
Éditeur : L'écailler du sud (26/06/2008)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La ville est tranquille. Scénario et dialogues du film par R. Guédiguian et Jean-Louis Milesi. Commentaires et interviews par André Not.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Hardiviller
  04 janvier 2018
Probablement , à ce jour , le meilleur titre de Robert Guédiguian qu'il a aussi mis en scène avec ses acteurs fétiches ( toujours les mêmes ) . Cette fois sa conception " sectaire " du monde évolue : les bons , représentés par les humbles et les méchants ( les exploiteurs et leurs complices ) est un peu bousculée . Ne loupez pas le film si il repasse car le livre est dit épuisé . R . G imagine la réalisation de ses espoirs pour bientôt mais ..... " bientôt c'est tout de suite ou c'est trop tard ! "
Commenter  J’apprécie          213
Marti94
  13 décembre 2020
"La ville est tranquille" mais seulement en apparence lorsque la caméra de Robert Guediguian filme les mouettes sur le port de Marseille.
Ce livre est le texte du scénario et des dialogues de Robert Guediguian et Jean-Louis Milesi. Il me rappelle ce film sombre et émouvant. C'est un récit polyphonique autour d'une femme ouvrière qui veut sauver sa fille de la drogue et sa petite fille. La jeune fille est junkie et n'arrive pas à prendre en charge son bébé. Sa mère, aimante, va s'en occuper.
Elle va aussi croiser d'autres destins individuels. Il y a Paul qui a trahit ses camarade dockers pour s'acheter un taxi, Gérard, son ancien amant cafetier taciturne ruminant son désarroi, Yves un homme de pouvoir cynique et d'autres encore.
Ces portraits de personnages désemparés illustrent la confusion d'une fin de siècle puisque le film est sorti en l'an 2000 mais il traite surtout de la disparition d'un monde où les gens vivaient avec des valeurs communes, où les luttes étaient collectives.
Si Marseille, la ville de Guediguian, est ensoleillée son film est noir et son chant désespéré.
Lu en décembre 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Marti94Marti94   13 décembre 2020
René
Je t'ai aidé une fois, pour ton père. En souvenir de la Résistance, de ces moments vécus ensemble, des moments où il n'y avait plus de frontières entre les gens. C'est des choses fortes qui restent, toute une vie.
Commenter  J’apprécie          30
HardivillerHardiviller   04 janvier 2018
Bientôt , c'est tout de suite .... ou trop tard !
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   13 décembre 2020
On était sur le chantier, je me suis revu il y a quelques années, plein de fougue, pendant quelques minutes j'ai cru que j'y croyais à nouveau, peut-être par dégoût de ces gens qui croient que l'extrême droite peut-être une réponse.
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   13 décembre 2020
Si vous voulez changer la société, commencez par apprendre à lire, bande d'imbéciles !...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robert Guédiguian (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Guédiguian
Les Matins de France Culture - Faut --il revoir le système de financement du cinéma français ?
autres livres classés : classe ouvrièreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5947 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre