AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sylvain Dorange (Adaptateur)
EAN : 9782848100821
88 pages
Éditeur : Emmanuel Proust (20/05/2005)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Quartiers nord de Marseille, la cité est coupée en deux par une ligne de démarcation. Interdiction à quiconque de la franchir sous peine de représailles !
Dans ce contexte de haine, comment les Roméo et Juliette de la cité parviendront-ils à s'aimer ? Le curé, qui résiste à la connerie ambiante, réunit les femmes.

Ensemble, ils décident de redonner un peu de fierté à tous les habitants en adoptant la morale suivante : " ne soyez pas mendiants,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marti94
  24 janvier 2021
Je persiste à ne pas aimer les dessins de Sylvain Dorange bien qu'il ait le mérite d'avoir adapté trois films de Robert Guédiguian que j'apprécie particulièrement. Il s'agit de trois contes de l'Estaque que je n'ai pas lu dans l'ordre mais cela n'a pas beaucoup d'importance.
Avec "L'argent fait le bonheur" on se retrouve dans les cités de Marseille où un curé se bat seul pour aider les enfants et les jeunes désoeuvrés à ne pas sombrer dans la drogue et la délinquance.
Leurs parents sont souvent au chômage et ont baissé les bras face à l'espoir d'un avenir meilleur.
La situation est tellement tendue que les jeunes caïds vont jusqu'à couper la cité en deux en dessinant une ligne de démarcation à la peinture. Chacun son territoire que personne d'en face ne doit traverser.
Les amoureux vont être obligés de se séparer dans un climat de haine.
Heureusement, le curé humaniste et surtout les femmes de la cité vont prendre les choses en main et trouver une solution en allant chercher l'argent là où il se trouve.
Le conte social dont le scénario a été écrit par Robert Guédiguian et Jean-Louis Milesi est une grande réussite même si l'adaptation en bande dessinée l'est moins. Il manque l'accent de Marseille à cette comédie plutôt optimiste indissociable pour moi de l'image de Jean-Pierre Darroussin en curé au coeur tendre.
Lu en janvier 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Chri
  19 août 2017
Direction les quartiers nord de Marseille dans une cité qui surplombe le port croquignolet de l'Estaque, un grand bleu fixe en toile de fond.
Au premier coup d'oeil ce sont juste quatre tours, des habitants aux balcons, un petit village gaulois en somme.
Les fachos, apparemment très nombreux, auront du mal à accepter cette image.
Chaque personnage est un caractère unique bien en-deçà des identités religieuses ou ethniques. C'est le rôle du texte autant que des dessins très colorés de représenter cette pluralité.
Mais si pour une fois la cité est embellie ça n'empêche pas un certain réalisme anthropologique. La dureté est littéralement à tous les étages avec son archétype chômage-vol-drogue-prostitution, et ses conséquences, prison, sida, et sectarisme sous toutes les formes disponibles (il y en a une infinité).
Sans doutes la majorité des habitants a déjà une attitude éthique, une réflexion pour bien agir, et il faut leur faire confiance sans faire précéder un quelconque code moral.
Voler serait déjà mieux que tuer ou se laisser abattre mais ils savent bien que c'est la loi qui les rattrapera tôt ou tard. En tous les cas pour eux, "l'argent fait le bonheur". Un joli conte de l'Estaque dans la même veine que le premier album « A l'attaque ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Marti94Marti94   24 janvier 2021
Réveillez-vous! N'imitez personne. Vous existez comme vous êtes. Soyez ce que vous êtes, et soyez le volontiers ! Reprenez les choses en main. N'abandonnez pas vos enfants !
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   24 janvier 2021
Vous savez Simona, je ne crois pas aux saints comme les définit l'église. Je crois aux hommes qui vivent pour les autres, pour les faibles, les désarmés, les délaissés, les minoritaires...
Commenter  J’apprécie          00
ellessahahaellessahaha   06 septembre 2014
Ne soyez pas mendiants, soyez voleurs.
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti94   24 janvier 2021
Il ne faut jamais remettre à demain ce que l'on peut faire aujourd'hui.

Pourquoi tu ne l'as pas fait hier, alors ?

À chaque jour suffit sa peine !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robert Guédiguian (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Guédiguian
Les Matins de France Culture - Faut --il revoir le système de financement du cinéma français ?
autres livres classés : marseilleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16733 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre