AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.73 /5 (sur 260 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Sara Agnès L. est le pseudonyme d’une auteure québécoise de littérature érotique.

"Annabelle" a été son premier texte. Écrit en cinq semaines intensives, en 2010, il a longtemps été mis en ligne sur une plateforme libre.

En 2014, "Cherche jeune femme à domicile" a vu le jour dans la collection Emma de Milady sous le titre "L’Or et la Nuit". En 2015, "Annabelle" naîtra sur papier chez Milady.

Parfois tendre, parfois rude avec ses personnages, elle affectionne néanmoins les récits qui se terminent bien, toujours avec un zeste de romance.

Sara Agnès L. habite à Montréal.

son site : http://www.saraagnesl.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/saraagnesl/

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (116) Voir plus Ajouter une citation
fnitter   05 août 2020
Annabelle de Sara Agnès L.
Un spasme violent secoua mon corps, puis un deuxième, mais je tentais de le repousser. Laure chuchota :

Oui, jouis comme la petite chienne que tu es !
Commenter  J’apprécie          90
Chrichrilecture   04 octobre 2016
Je reviens chez nous de Sara Agnès L.
Guide-moi. Ça ne doit pas être si difficile Vu que… On est pareils.

Il sourit, mais c’est à peine si je le remarque, car mes doigts tremblent en défaisant le devant de son jeans. Bon sang ! Qu’est-ce que je suis stressé ! Ça ne doit pas être sorcier de branler quelqu’un qui a un sexe similaire au mien !

Commenter  J’apprécie          160
philkikou   11 novembre 2015
La muse de Sara Agnès L.
Page 472



-Mais au fond, à quoi ça sert d'avoir peur ? A attendre qu'une tuile nous tombe sur la tête, on finit par ne plus penser au bonheur présent.. Et le présent, c'est tout ce qui compte, non ?







-C'est là où je t'envie. Moi, je pense souvent à la tuile qui va forcément me tomber dessus. Tu comprends, je n'ai pas eu beaucoup de de chance, avant, alors...



-Justement ! s' écrie-t-il. Qu'est-ce qu'on attend pour profiter du bonheur que la vie nous offre ? Et puis... qu'elle tombe, cette tuile ! Ensemble, elle sera bien plus facile à supporter.
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaoui   26 septembre 2014
Annabelle de Sara Agnès L.
« C’est ça, le bonheur ». L’homme qu’on aime qui rit, qui cuisine, qui nous sourit, qui nous aime.

Commenter  J’apprécie          100
MiAngeMiDemon   29 avril 2016
À moi de Sara Agnès L.
Je plonge mes yeux dans les siens et j’ajoute, sur un ton plus léger : – Et savoir que mes pipes sont meilleures que les macaronis de ma mère, ça vaut bien un dix. Adam rit et secoue la tête. – Tu es incorrigible ! Il me bascule sur le lit avant d’ajouter, inquiet : – Ne va surtout pas lui raconter ça ! Elle risquerait de me tuer ! Entre deux rires, sa bouche revient sur la mienne, mais au lieu de profiter de la docilité de mon corps sous le sien, il s’arrête brusquement et reporte son attention sur moi. – Quand elle saura, je suis sûr qu’elle te dira que tu méritais mieux qu’un idiot dans mon genre. Sous le charme de son dernier baiser, je le fixe sans comprendre. – Ta mère ! explique-t-il. Je fronce les sourcils et secoue la tête, nullement anxieuse à ce sujet. – Adam, ma mère t’adore ! – Ouais, comme le pote de son fils, mais...comme le petit ami de sa fille ? Elle n’est pas stupide, Claire, elle sait que j’ai fait plein de bêtises ces dernières années. Touchée qu’il pense à ce genre de détails, je souris. – Elle sera très contente, certifié-je. Surtout qu’elle sait que je suis folle de toi depuis des lustres. – Ah ouais ? Tu lui as déjà parlé de ça ? – Non ! Qu’est-ce que tu crois ? Elle a lu mon journal en cachette, évidemment ! Intrigué par mes paroles, Adam demande : – Attends, tu as un journal qui parle de moi ? Est-ce que je pourrai le lire ? – Plutôt mourir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Ninie067   30 juin 2015
La muse de Sara Agnès L.
Incapable de détourner mon regard de ce corps détendu, je reste là, à observer Lily qui revient à elle et qui se redresse lentement devant moi. Ses yeux sont brillants, et elle semble toujours sous l’effet bienfaisant de l’orgasme. Petit à petit, elle retrouve contact avec la réalité, et son sourire s’étire.



– C’était…



Pendant qu’elle cherche ses mots, je propose, taquin :



– Sale ?



– Délicieux ! me contredit-elle dans un rire.



Sa bonne humeur fait plaisir à voir et j’y assiste avec un sourire en coin. Je n’ai pas perdu la main. Ni mon petit coup de langue.



Pour une fois, Lily ne cherche pas à s’éloigner de moi, elle me fixe, dans l’attente. De quoi ? Espère-t-elle que j’exige quelque chose ? Probablement. Et même si j’en crève d’envie, je me défends de le faire. Son imbécile de mari l’avait programmée, et moi, j’ai l’intention de changer les choses. Comment ? Je n’en suis pas encore certain, mais pour l’instant, je suis plutôt satisfait de ma première idée.



– Bien, je vais me remettre à mon roman.



Sa consternation s’affiche, et elle tente de me retenir pendant que je me redresse, la queue raide, et bien en évidence, même sous ce peignoir. Sans surprise, Lily le remarque, puis relève de grands yeux clairs vers moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MiAngeMiDemon   29 avril 2016
À moi de Sara Agnès L.
Je me gratte la tête, me sentant un peu ridicule de parler de ça à Will avant de l’avoir annoncé à la principale intéressée. – Je suis accro à ta sœur, vieux. Je te jure ! Elle va finir par me rendre fou ! William me scrute. On dirait qu’il hésite entre me foutre une raclée ou ficher le camp. Déterminé à accepter sa réaction quelle qu’elle soit, je reste là, à tenter de contrôler ma respiration. – Merde ! lâche-t-il soudain. Et dire que je n’ai rien vu ! C’est pour ça que tu voulais défoncer Marcoux, alors ? – Ouais. Mais je doute que ça ait été une bonne chose. Claire m’a largué juste après. Will pince les lèvres, puis il se met à rire comme un idiot. – Elle t’a largué ? Ma sœur ? Ça m’énerve, surtout parce que tout ça me rappelle ma récente rupture avec Claire. Et pourtant, je ne suis pas mécontent que ma relation avec William reste la même, surtout après mon aveu. Dans un soupir, je dis : – J’ai tout gâché. Tu me connais : je suis un con avec les filles. – Ouais, mais généralement, c’est quand même toi qui les largues, me rappelle-t-il en continuant de rigoler. – Ouais. Mais on ne largue pas une fille comme Claire, admets-je, la gorge serrée. – Pourquoi ? Parce que t’as pris sa virginité ? Sa question me fait froncer les sourcils, mais je n’ai pas le temps de répondre qu’il ajoute : – Je ne te mentirai pas. Elle méritait mieux qu’un coureur de jupons dans ton genre. Et vu comme elle était toujours fourrée avec ce gringalet, cet été, j’ai bien cru qu’il était arrivé à destination. Ou qu’elle finirait par se faire avoir une fois sur le campus. Alors à choisir un idiot, autant que ce soit toi que ce sale con de Marcoux. Je devrais être soulagé par ses propos, mais en réalité, je ne suis pas sûr que ce soit le cas. – Et… ça s’est bien passé, au moins ? me questionne-t-il en retrouvant une expression sérieuse. – Bah… oui. Devant son regard incertain, je hoche la tête de façon frénétique et j’insiste : – C’était vraiment très bien. Super, même. Elle est… incroyable ! Il lève une main devant lui pour m’arrêter. – Je ne veux pas le savoir ! – Oh. Ouais. Je comprends, marmonné-je. Un silence passe durant lequel William me jauge du regard. Possible que ça ne lui fasse pas plaisir d’apprendre que j’ai couché avec Claire, mais il ne paraît pas trop en colère. C’est déjà ça. Ce serait bête de gâcher notre amitié pour une fille. On s’était pourtant promis que ça n’arriverait jamais…, mais ça, c’était avant Claire…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   26 septembre 2014
Annabelle de Sara Agnès L.
L’auteur avait une telle finesse à raconter ses aventures sexuelles que je ne pouvais douter de son talent. Il décrivait le contexte très simplement, les scènes et les émotions avec beaucoup de justesse et son style d’écriture était parfaitement adapté pour de tels récits. Contre toute attente, j’avais cru que ce type de littérature aurait été plus vulgaire. Après tout, les récits érotiques ne se prêtaient-ils pas aisément au langage cru ?
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   26 septembre 2014
Annabelle de Sara Agnès L.
Les sentiments que tu as pour moi sont une autre façon d’alléger ta conscience. Tu ne le fais pas de ton plein gré, tu le fais pour moi. Parce que tu m’aimes. Là est toute la différence entre ce que je te demande et la dévotion dont tu m’es redevable.
Commenter  J’apprécie          70
Rhia   23 octobre 2014
Annabelle, tome 2 : Nouvelle leçon de Sara Agnès L.
— Donc, c’est un piège, finis-je par prononcer.

— Il n’y a que des pièges dans la vie, Annabelle. Il faut que tu apprennes à les éviter ou à apprécier ceux dans lesquels tu te laisses tomber.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur

.. ..