AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.69 /5 (sur 27 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) : 1963
Biographie :

Né à Québec en 1963, Serge Lamothe est romancier, poète et dramaturge. En 2003, il a reçu le Prix Yves-Thériault pour Le Prince de Miguasha (Alto, 2005). En 2004, il signait l’adaptation du Procès de Kafka qui a été présentée au Théâtre du Nouveau Monde, à Montréal, dans une mise en scène de François Girard. Dramaturge à l’Opéra National de Lyon (Les sept péchés capitaux, Le vol de Lindbergh, 2006) et au Cirque du Soleil (Zed, Tokyo, 2008). Son roman (Tarquimpol, Alto, 2007) a été finaliste au Prix des libraires.


Site : http://www.sergelamothe.net

Source : http://www.sergelamothe.net
Ajouter des informations
Bibliographie de Serge Lamothe   (10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
laboro   15 mai 2022
Le procès de Kafka et le prince de Miguasha de Serge Lamothe
Inspecteur - Vous avez peur, monsieur K?

Joseph K - Non, non. J'essaie seulement de comprendre.

Inspecteur - On ne peut pas comprendre. Ni vous ni moi. J'espère que vous comprenez au moins ça.
Commenter  J’apprécie          10
Lali   21 novembre 2015
Tu n'as que ce sang de Serge Lamothe
dans ce rêve

nous ne rêvons pas

le poids de la lumière est incertain devant l’innommable

et défaillir s’impose

à moins d’ouvrir les yeux
Commenter  J’apprécie          50
Lorelay   16 octobre 2012
Les enfants lumière de Serge Lamothe
L'Instant qui précède une catastrophe de cette envergure semble toujours empreint d'une sérénité troublante, surnaturelle dans sa perfection. Une paix profonde règne sur le monde et le temps paraît s'être figé dans son élan.



Il en est ainsi parce que rien ne nous a préparés à l'horreur et que les minutes qui viennent nous sont encore épargnées. Elles ne dévorent pas encore nos certitudes. Elles ne nous obligent pas déjà à ramper parmi les décombres.



Cet instant demeure unique. Il semble irréel, mais c'est à lui que nous nous accrocherons même si, pour l'heure, nous ne connaissons pas encore le prix de notre humanité, ni ne croyons jamais devoir le payer.
Commenter  J’apprécie          30
Lali   21 novembre 2015
Tu n'as que ce sang de Serge Lamothe
tu seras

pour un instant

– pour un instant encore –

sublime dans ton aveuglement

sereine dans l’abandon du sommeil



mais ces larges matins

resteront prisonniers d’un rêve de glace

dans la démesure du possible

où nous t’attendions
Commenter  J’apprécie          40
Carjo   12 novembre 2020
Oshima de Serge Lamothe
Il n’y aura désormais de beauté dans le monde que celle que nous y mettrons. (p. 125)



Le bonheur : ça fait mal parce que c'est quelque chose que vous perdrez... Ça laisse un petit cailloux dur... p.166



La saison des cerisiers : cette abondance de fleurs nous rappelait avec insistance l'impermanence de la beauté: toujours garder à l'esprit sa nature fugace, son caractère éphémère. p. 180



Ce masque inexpressif qui lui servait de façade, de carapace contre ses propres émotions. p. 255 (voir masque en couverture)



Il m'aura fallu parcourir tout ce chemin pour comprendre que les liens du sang ne signifient rien, qu'ils n'ont de réalité que celle que nous leur consentons, qu'ils n'ont de place dans nos coeurs que celle que nous voulons bien leur céder. p. 255



Lorsqu'arrive le jour où il n'y a plus rien devant ni derrière soi, on se souvient avec une indicible joie de choses simples qu'on croyait oubliées. Ces instants deviennent si précieux qu'il arrive un moment où on saurait concevoir notre vie sans eux. p. 260
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mikedi2   20 décembre 2016
Mektoub de Serge Lamothe
J'ai du pays de nos corps des souvenirs pour deux et, pour la nuit des temps, ils me reviennent comme de grands arbres noyés d'une joie sévère et maladroite. Une magie me tient. Un élan que les fleuves ignorent jusque dans leur chute. C'est de toit que s'évapore le sang d'un million d'étoiles orphelines. Les mers s'abreuvent du sel précaire de tes larmes pendant que l'épiphanie de ta peau s'absente lentement de la chambre.
Commenter  J’apprécie          20
Lali   21 novembre 2015
Tu n'as que ce sang de Serge Lamothe
j’ai contemplé

dans la clarté des nuits

le silence de ta peau



ce vertige de toi

que tu n’as pas connu

te survit
Commenter  J’apprécie          30
Madame_lit   26 septembre 2019
Oshima de Serge Lamothe
Notre âme, lorsqu’elle écoute, entend tout, comprend tout, peu importe la langue, peu importe la misère dans laquelle nous sommes plongés. C’est un mystère auquel il suffit de consentir pour voir s’ouvrir les portes de la perception, celle de la parole du cœur, qui sont aussi celles du cœur de la parole. (p. 141-142)
Commenter  J’apprécie          20
Mikedi2   20 décembre 2016
Mektoub de Serge Lamothe
Vivre ensemble. Partager le chemin. Cette simplicité du quotidien qui ne nous fut jamais accordée, je la recrée pour nous deux dans un espace mental devenu sacré et auquel je m'accroche comme un jeune chiot têtu.

Je te devine et t'invente. Tu te rebiffes et t'imposes dans une autre dimension.
Commenter  J’apprécie          20
laboro   01 septembre 2017
Mektoub de Serge Lamothe
En vérité, l'oubli me semblerait pire que la mort parce qu'il signifierait ta disparition avant la mienne. Oui, c'est bien cette idée qui me paraît insupportable. Je veux bien être effacé, que tout ce qui fut ma vie, mes pensées, mes inquiétudes, tous les efforts insensés que j'ai pu faire pour me donner l'impression d'exister soient balayés. Je n'y verrais aucune objection , aucun mal, pourvu que cela puisse contribuer à te rendre plus réelle. Je ne saurais le dire plus clairement: je préférerais n'avoir jamais vécu, jamais rêvé, si cela pouvait, ne serait-ce que dans une faible mesure, te donner la chance d'exister. Cette assurance serait pour moi d'un grand réconfort. Cela m'aiderait peut-être à mourir en paix.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les animaux dans les titres (Complétez le titre #4)

Le .... / Léon Tolstoï

Chien
Chat
Cheval
Singe
Lion
Serpent

13 questions
60 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur