AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.73 /5 (sur 209 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Vannes , le 12 janvier 1940
Biographie :

Serge Latouche, né à Vannes le 12 janvier 1940, est un économiste français, penseur de la décroissance.

Il est l'un des « contributeurs historiques » de la Revue du MAUSS, professeur émérite à la faculté de droit, économie et gestion Jean Monnet (Sceaux) de l'Université Paris-Sud 112.

Il est directeur du Groupe de recherche en anthropologie, épistémologie de la pauvreté (GRAEEP). Il est l'un des fondateurs de la "Revue d'étude théorique et politique de la décroissance" Entropia.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Latouche
Ajouter des informations
Bibliographie de Serge Latouche   (47)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview vidéo du club de réflexion Galiléo Concept Alsace.

Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (103) Voir plus Ajouter une citation
Pavlik   30 décembre 2016
Petit traité de la décroissance sereine de Serge Latouche
Trois ingrédients sont nécessaires pour que la société de consommation puisse poursuivre sa ronde diabolique : la publicité, qui crée le désir de consommer, le crédit, qui en donne les moyens, et l'obsolescence accélérée et programmée des produits, qui en renouvelle la nécessité.
Commenter  J’apprécie          251
Pavlik   03 janvier 2017
Petit traité de la décroissance sereine de Serge Latouche
Le projet de la décroissance est donc une utopie, c'est-à-dire une source d'espoir et de rêve. Toutefois, loin de se réfugier dans l'irréel, il tente d'explorer les possibilités objectives de sa mise en oeuvre. D'où le qualificatif d'"utopie concrète" [...] La décroissance est donc un projet politique, au sens fort du terme, celui de la construction, au Nord comme au Sud, de sociétés conviviales autonomes et économes, sans pour autant être un programme au sens électoral du terme : elle ne s'inscrit pas dans l'espace de la politique politicienne, mais vise à rendre toute sa dignité au politique.
Commenter  J’apprécie          240
Mimimelie   05 mai 2021
Où va le monde ? de Serge Latouche
Le règne de la guerre de tous contre tous, qu’on appelle mondialisation ou globalisation des marchés, mais qui est bien plutôt le stade suprême de l’omnimarchandisation du monde, détruit les solidarités fondatrices du lien social à quelque échelle que ce soit. Ce ferment destructeur était déjà au cœur de la construction européenne avec la concurrence des Etats promue au rang de dogme. Une monnaie unique sans politique sociale, sans politique fiscale, sans politique environnementale, sans politique industrielle unique ne pouvait engendrer que des tensions insolubles.

(Serge Latouche)
Commenter  J’apprécie          42
Pavlik   09 janvier 2017
Petit traité de la décroissance sereine de Serge Latouche
Tous les régimes modernes ont été productivistes : républiques, dictatures, systèmes totalitaires, que leurs gouvernements fussent de droite ou de gauche [...] Tous ont posé la croissance économique comme une pierre angulaire de leur système inquestionnable. Le changement indispensable de cap n'est pas de ceux qu'une simple élection pourrait résoudre en mettant en place un nouveau gouvernement ou en votant en faveur d'une autre majorité. Ce qui est nécessaire est beaucoup plus radical : une révolution culturelle, ni plus ni moins, qui devrait déboucher sur une refondation du politique.
Commenter  J’apprécie          220
Mimimelie   05 mai 2021
Où va le monde ? de Serge Latouche
Où va le monde ? Dans le mur, si nous laissons faire.

Il y a cette fameuse et merveilleuse phrase d’un homme des Lumières, qui disait : « Tout pour nous-mêmes et rien pour les autres » semble avoir été à toutes les époques la vile maxime des maîtres de l’humanité ». … Alors, soit on accepte d’avoir une solution autoritaire grâce à laquelle survivront les plus aptes et surtout les plus riches, qui seront les plus protégés, soit il va falloir changer de méthode et de destination. (Susan George)
Commenter  J’apprécie          10
Mimimelie   05 mai 2021
Où va le monde ? de Serge Latouche
G8 de Londres en avril 2009, Toronto en 2010, c’était formidable : on allait moraliser le capitalisme, réguler les banques, supprimer les bonus, les paradis fiscaux, les stock-options… Puis, passés les effets d’annonce, plus rien. Non seulement le règlement de compte n’a pas eu lieu, mais on a organisé à une grande échelle le sauvetage des banques. 23 000 milliards de dollars soit un tiers du PIB mondial ont été mis au pot. Ainsi, on a sciemment perdu une occasion extraordinaire de mettre au pas le parasitisme financier. Le résultat ne s’est pas fait attendre : l’économie de casino est repartie de plus belle, l’euphorie consumériste en moins.

(…)

… nous allons bientôt entrer dans la troisième phase que je cris pratiquement inéluctable : l’éclatement de la bulle financière et l’effondrement du système financier international. Aucune rustine ne me semble susceptible de boucher le trou de 600 000 milliards de dollars (soit 12 à 15 fois le PIB mondial) de l’inflation de la richesse fictive (selon l’évaluation de la BIRD de Bâle en février 2008)



(Serge Latouche)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mimimelie   05 mai 2021
Où va le monde ? de Serge Latouche
Si par malheur nous devions détruire toute possibilité d’un avenir vivable, c’est tout le sens de l’aventure humaine, depuis la nuit des temps, que nous réduirions à néant. C’est donc nous qui avons besoin de l’avenir, beaucoup plus que l’inverse. (Jean-Pierre Dupuy)
Commenter  J’apprécie          10
Mimimelie   05 mai 2021
Où va le monde ? de Serge Latouche
L’hypothèse discontinuiste dont j’ai l’intuition est que, avant 2020, une catastrophe globale transformera profondément le cours des choses. La cohésion sociale ayant beaucoup diminué et individualisme ayant beaucoup augmenté depuis les années soixante, mon hypothèse est que cette catastrophe aura un effet déstructurant sur une société française réagissant alors à la manière d’une foule peu cohérente, et non à la manière de la foule révolutionnaire qui s’empara de la Bastille en 1789, le danger de la situation d’alors renforçant sa cohésion vitale. Il est vraisemblable que les autres sociétés européennes réagissent également de la même façon. (Yves Cochet)
Commenter  J’apprécie          00
Pavlik   28 décembre 2016
Petit traité de la décroissance sereine de Serge Latouche
[A propos du concept de développement durable] Il s'agit à la fois d'un pléonasme au niveau de la définition et d'un oxymore au niveau du contenu. Pléonasme, puisque le développement est déjà une self-sustaining growth ("croissance durable par elle-même") pour Rostow. Oxymore, puisque le développement n'est ni durable ni soutenable.
Commenter  J’apprécie          180
petitsoleil   21 mai 2013
Bon pour la casse de Serge Latouche
Ainsi, avec l'obsolescence programmée, la société de croissance possède l'arme absolue du consumérisme.

On peut résister à la publicité, refuser de prendre un crédit, mais on est généralement désarmé face à la défaillance technique des produits.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur des classiques connus

Victor Hugo:

Atlantide
Notre-Dame de Paris
La mer rouge

20 questions
9799 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..