AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.28/5 (sur 1015 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Boston, Massachusetts , le 10/09/1937
Biographie :

Jared Mason Diamond est écrivain, biologiste évolutionniste, physiologiste et géonomiste américain.

Ses deux parents sont issus des familles juives qui ont émigré d'Europe de l'Est. Diplômé d'un BA en histoire et anthropologie de Harvard College en 1958, il obtient son doctorat (Ph.D.) de physiologie avec une thèse sur la vésicule biliaire soutenue au Trinity College de l'Université de Cambridge en 1961.

En 1968, il est nommé professeur de physiologie à l'UCLA Medical School (École de médecine de l'Université de Californie à Los Angeles-UCLA). Il commence alors une seconde carrière de biologiste en étudiant l'écologie et l'évolution des oiseaux de Nouvelle-Guinée.

Puis à partir de la fin des années 1980, il s'intéresse à l'histoire de l'environnement et devient professeur de géographie à l'UCLA.

Auteur de nombreuses publications scientifiques, il a reçu en 1999 la prestigieuse National Medal of Science américaine.

Il est surtout connu pour ses ouvrages de vulgarisation scientifique : "De l'inégalité parmi les sociétés" (Guns, Germs, and Steel: The Fates of Human Societies, 1997), lauréat du prix Pulitzer 1998, et "Effondrement: : Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie" (Collapse: How Societies Choose to Fail or Survive, 2004).

En 2013, il a reçu le prix Wolf en agriculture pour sa contribution sur la compréhension des processus de domestication dans l'évolution des systèmes agricoles et sociaux.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jared Mason Diamond   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les chasseurs-cueilleurs de la préhistoire avaient-ils la peau claire ou foncée ? Les Basques ont-ils des caractéristiques génétiques propres ? Quel lien y a-t-il entre le caractère éminemment social de Sapiens et la bipédie ? Voilà autant de questions auxquelles Evelyne Heyer répond avec pédagogie, simplicité et humour dans son dernier livre, La Vie secrète des gènes. Un ouvrage constitué de 30 courts chapitres, inspirés des chroniques hebdomadaires que la professeure d'anthropologie génétique présentait l'an dernier dans l'émission "La Terre au carré", sur France Inter. Comme dans son précédent livre, L'Odyssée des gènes, couronné de nombreux prix scientifiques et traduit dans une dizaine de langues, Evelyne Heyer cherche à rendre accessible des notions complexes et parfois vertigineuses, qui nous ramènent à l'origine de notre humanité. Dans cet épisode, c'est justement cette scientifique passionnée et passionnante que nous avons la joie de recevoir. Au fil de notre entretien, il sera question d'ADN, de notre cousin Néendertal, de racisme aussi... ou encore de la manière dont nait une vocation scientifique. Bibliographie : - La Vie secrète des gènes, d'Evelyne Heyer (éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21478896-la-vie-secrete-des-genes-evelyne-heyer-flammarion - L'Odyssée des gènes, d'Evelyne Heyer (éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21478903-l-odyssee-des-genes-7-millions-d-annees-d-hist--evelyne-heyer-flammarion - Une mémoire de mammouth, d'Yves Coppens (éd. Odile Jacob) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20793495-une-memoire-de-mammouth-la-science-au-fil-des--yves-coppens-odile-jacob - Origines de l'Homme, origines d'un homme, d'Yves Coppens (éd. Odile Jacob) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20517634-origines-de-l-homme-origines-d-un-homme-memoires-yves-coppens-odile-jacob - Quand les singes prennent le thé, de Frans de Waal (éd. Fayard) https://www.librairiedialogues.fr/livre/264907-quand-les-singes-prennent-le-the-de-la-culture--frans-de-waal-fayard - Effondrement, de Jared Diamond (éd. Folio) https://www.librairiedialogues.fr/livre/942972-effondrement-comment-les-societes-decident-de--jared-diamond-folio

+ Lire la suite

Citations et extraits (138) Voir plus Ajouter une citation
Des économistes justifient rationnellement ce souci exclusif des profits à court terme en arguant qu’il peut-être de meilleur aloi de récolter une ressource aujourd’hui que demain, dès lors que les profits d’aujourd’hui peuvent être investis et que les intérêts de cet investissement entre aujourd’hui et demain tendent à rendre la récolte d’aujourd’hui plus valable que celle de demain. Quitte à ce que les conséquences néfastes soient supportées par la génération à venir, qui, par définition, n’est pas encore ici pour faire droit à une prospective à long terme. (page 672)
Commenter  J’apprécie          282
Tous autant que nous sommes – propriétaires, investisseurs, politiques, administrateurs d'universités, etc. –, nous pouvons nous permettre de négliger un certain nombre de gaspillages lorsque la conjoncture économique est bonne. Nous oublions toutefois que les conditions fluctuent et qu'il est possible que nous ne soyons pas capables d'anticiper le moment où la conjoncture se retournera. À ce moment-là, nous nous serons peut-être déjà habitués à un mode de vie dispendieux, ce qui ne nous laisserait comme issue qu'une alternative : la réduction drastique de notre mode de vie ou l'effondrement.
Commenter  J’apprécie          230
On se prend à imaginer ce que put être l'état d'esprit du Pascuan qui abattit le dernier palmier au moment précis où il l'abattait. Comme les forestiers modernes, s'est-il écrié : « Du travail, pas des arbres ! » ? Ou : « La technologie va résoudre nos problèmes, il n'y a rien à craindre, nous trouverons des substituts au bois » ? Voire : « Nous n'avons aucune preuve qu'il n'existe pas de palmier ailleurs sur l'île de Pâques, il faut chercher encore, votre proposition d'interdire la coupe des arbres est prématurée et n'est motivée que par la peur » ?
Commenter  J’apprécie          230
Naguère, les spécialistes citaient volontiers ces mots de Thomas Hobbes pour caractériser la vie des chasseurs-cueilleurs : « sale, grossière et brève. » Ils semblaient devoir travailler dur, être mus par la quête quotidienne de nourriture, souvent au bord de la disette, manquer des conforts quotidiens élémentaires tels que lits moelleux et vêtements adaptés, et mourir jeunes.

En réalité, c'est uniquement pour les citoyens prospères du premier monde, qui n'ont pas à produire eux-mêmes leurs vivres, que la production alimentaire réalisée dans des régions lointaines est synonyme de moindre travail physique, de plus de confort, de libération de la disette et d'une plus longue espérance de vie. La plupart des paysans, agriculteurs et éleveurs, qui constituent la grande majorité des producteurs alimentaires du monde, ne sont pas nécessairement mieux pourvus que les chasseurs-cueilleurs. Les études de leur « budget temps » indiquent que leurs journées de travail sont plus lourdes, non pas moins, que celles des chasseurs-cueilleurs. Les archéologues ont établi que les premiers agriculteurs étaient plus petits et moins bien nourris, souffraient de maladies plus graves et mourraient en moyenne plus jeunes que les chasseurs-cueilleurs qu'ils remplaçaient. Si ces premiers agriculteurs avaient pu prévoir les conséquences de l'adoption de la production alimentaire, sans doute se seraient-ils abstenus.
Commenter  J’apprécie          220
L'histoire a suivi des cours différents pour les différents peuples en raison des différences de milieux, non pas de différences biologiques entre ces peuples.
Commenter  J’apprécie          230
Les archéologues qui étudient l'origine de l'agriculture ont réussi à reconstituer les grandes caractéristiques du moment où nous avons pris l'une des décisions les plus cruciales de l'histoire humaine : forcés de choisir entre limiter la croissance de la population humaine ou accroître la production alimentaire, nous avons opté pour le second terme de cette alternative, d'où il a résulté la famine, la guerre, la division sociale et la tyrannie. Or, le même choix se pose à nous à présent, à la différence près que nous pouvons maintenant disposer des leçons du passé.
Commenter  J’apprécie          212
Une certitude concernant les problèmes actuels d'environnement en Chine: les choses empireront avant de s'améliorer, du fait des décalages temporels et de l'ampleur des dégâts en cours.
" La Chine, géant qui titube"
Commenter  J’apprécie          210
Par ailleurs, je ne connais aucun cas dans lequel l’effondrement d’une société ne serait attribuable qu’aux seuls dommages écologiques d’autres facteurs entrent toujours en jeu.Lorsque j’ai formé le projet de cette enquête, je n’avais pas mesuré l’ampleur de sa complexité, naïvement convaincu que je n’aurais à traiter que de dommages environnementaux. Je suis finalement parvenu à définir une grille d’analyse constituée de cinq facteurs potentiellement à l’œuvre que je prends désormais en compte quand j’entends comprendre tout effondrement environnemental éventuel.
Quatre facteurs — dommages environnementaux, changement climatique, voisins hostiles et partenaires commerciaux — peuvent se révéler significatifs ou pas pour une société donnée. Le cinquième facteur — les réponses apportées par une société à ses problèmes environnementaux — est toujours significatif.
Commenter  J’apprécie          181
Le passé est pour nous une riche banque de données dans laquelle nous pouvons puiser pour nous instruire, si nous voulons continuer à aller de l'avant. [p.16]
Commenter  J’apprécie          180
Conclure que c'est à l'opinion, au public, au consommateur d'assurer la responsabilité ultime dans le comportement des entreprises à l'égard de l'environnement n'est pas un impératif moral qui se situerait sur le plan de l'altruisme contre l'égoïsme, du bien contre le mal. C'est, plus prosaïquement, une prédiction, fondée sur ce que j'ai vu se produire dans le passé. Les entreprises ont changé quand elles ont vu le public attendre et exiger un comportement différent, récompenser celles qui adopteraient le comportement qu'il voulait et rendre les choses plus difficiles pour celles qui s'accrochaient à des comportements dont il ne voulait pas. J'ai l'impression que dans l'avenir, comme dans le passé, les changements d'attitude du public seront essentiels pour changer les pratiques des entreprises en matière d'environnement.
Commenter  J’apprécie          152

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jared Mason Diamond (1336)Voir plus

Quiz Voir plus

C'est arrivé un 1er décembre ( Avec indices).

Le 1er décembre 1913, la Ford Motor Company présente la toute première ligne d’assemblage mobile, dans laquelle les pièces se déplacent et non les ouvriers. Dans quel roman, la religion a été supprimée au profit de la croyance en un être suprême inspiré d''Henry Ford, divinisé en Notre Ford ? Indice : univers

Un bonheur insoutenable ( Ira Levin )
1984 ( George Orwell )
Le meilleur des Mondes ( Aldous Huxley )
Soleil vert ( Harry Harrison )

4 questions
30 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..