AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.13 /5 (sur 571 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , le 05/05/1970
Biographie :

Naomi Klein est une journaliste canadienne, auteur, cinéaste et militante altermondialiste.

L'histoire familiale de Naomi Klein est teintée de militantisme politique. Ses grand-parents étaient des marxistes américains actifs dans les années 1930 et 1940. Son grand-père a été renvoyé de son poste d'animateur chez Disney après y avoir organisé la première grève de l'histoire des studios.

Ses parents ont émigré au Canada en protestation contre la guerre du Viêt Nam. Son père, médecin, est devenu un membre du mouvement Physicians for Social Responsibility. Sa mère a réalisé un documentaire controversé contre la pornographie, "Not a Love Story". Son frère, Seth, est directeur du bureau de la British Columbia du Centre canadien pour des alternatives politiques.

La carrière d'écrivain de Klein commença avec ses contributions au journal The Varsity, un journal étudiant de l'Université de Toronto dont elle était rédactrice en chef. Elle prit part au mouvement féministe en 1989 lors de la Tuerie de l'école polytechnique de Montréal. Elle obtint la bourse Miliband de la London School of Economics.

Naomi Klein est devenue une représentante de l'altermondialisation grâce à son best-seller "No Logo" (2000), sorte de "bible" du mouvement anticapitaliste.

Elle a également écrit "Fences and Windows" (2002), "La stratégie du choc : la montée d'un capitalisme du désastre" (The Shock Doctrine, 2007), Prix Warwick 2009, qui est par ailleurs adapté au cinéma sous le même titre, par Michael Winterbottom et Mat Whitecross en 2009, ainsi que des articles pour différents journaux (The Nation, The Globe and Mail, Harper's Magazine, The Guardian Rolling Stone et In These Times), et participé (avec son mari, le journaliste de la télévision canadienne Avi Lewis) à la réalisation d'un film ("The Take") sur le phénomène des entreprises autogérées par les salariés en Argentine.

Elle est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009. La même année, lors de la guerre de Gaza, elle soutient la campagne Boycott, désinvestissement et sanctions à l'encontre d'Israël, en affirmant que « la meilleure stratégie pour stopper l'occupation de plus en plus sanglante est qu'Israël devienne la cible d'un genre de mouvement global qui mit fin à l'apartheid en Afrique du Sud".

son site : http://www.naomiklein.org/main
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
JOHANN HARI est un écrivain et essayiste britannique qui a lui-même souffert de dépression et expérimenté des antidépresseurs. ?? Lire un extrait du livre ?? https://www.actes-sud.fr/catalogue/sciences/chaque-depression-un-sens ????? NAOMI KLEIN : « Johann Hari nous a concocté un livre explosif sur l?épidémie de désespoir qui sévit de nos jours. Oui, cet ouvrage traite de la dépression, mais il dit aussi beaucoup de notre façon de vivre ? et des ravages que l?isolement perpétuel dans lequel nous nous trouvons produit sur la santé mentale collective et le bien-être en général. Je suis convaincue que plus ce livre trouvera de lecteurs, mieux le monde se portera. »
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (157) Voir plus Ajouter une citation
Naomi Klein
Unhomosapiens   08 juin 2020
Naomi Klein
Notre système économique est en guerre avec la vie sur Terre. Car lorsque l'économie s'arrête, nos systèmes naturels commencent à récupérer. Nous avons besoin d'un réalignement entre les deux.



Le Monde
Commenter  J’apprécie          386
Luniver   21 juillet 2013
No logo de Naomi Klein
Sans doute la plus tristement célèbre de ces expériences eut-elle lieu en 1998, lorsque Coca-Cola lança un concours demandant à plusieurs écoles de fournir une stratégie de distribution de coupons-rabais Coke à des étudiants. L'école qui aurait conçu la meilleure stratégie promotionnelle remporterait 500 dollars. Greenbriar High School, à Evans, en Géorgie, a pris le concours très au sérieux, organisant à la fin mars une Journée officielle Coke lors de laquelle tous les élèves arrivaient à l'école vêtus de t-shirts Coca-Cola, posaient pour une photographie de groupe formant les lettres C, o, k, e, assistaient à des conférences données par des cadres de Coca-Cola et apprenaient tout, en classe, sur la boisson noire et pétillante. Ce fut un petit coin de paradis de marketing jusqu'à ce que vienne aux oreilles de la directrice que, dans un horrible geste de défi, un certain Mike Cameron, 19 ans, était arrivé à l'école vêtu d'un t-shirt Pepsi à la journée Coke. Il fut rapidement suspendu pour cette infraction. « Je sais que ça semble affreux – un enfant suspendu pour avoir porté un t-shirt Pepsi à la journée Coke, a dit la directrice, Gloria Hamilton. Ç'aurait été vraiment acceptable... si ça s'était limité à l'intérieur de l'école, mais nous recevions le président régional [de Coca-Cola], et des gens étaient venus en avion d'Atlanta pour nous faire l'honneur de prononcer des allocutions. Ces étudiants savaient que nous avions des invités. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
gridou   22 décembre 2010
No logo de Naomi Klein
Nous étions trop occupés à analyser les images projetées sur le mur pour remarquer que le mur même avait été vendu.



Commenter  J’apprécie          210
Luniver   26 juillet 2013
No logo de Naomi Klein
L'une des ironies de notre époque, c'est que, en même temps que la rue est devenue la denrée la plus demandée de la culture publicitaire, la culture de la rue se voit elle-même prise d'assaut. De New York à Vancouver et à Londres, les sévères mesures policières contre les graffiti, l'affichage, la mendicité, l'art dans la rue, les jeunes avec leurs raclettes à pare-brise, le jardinage communautaire et les vendeurs à la sauvette sont rapidement en train de criminaliser tout ce qui fait vraiment la vie de la rue dans une ville.
Commenter  J’apprécie          180
gridou   17 décembre 2010
No logo de Naomi Klein
David Lubars, cadre supérieur dans le groupe publicitaire Omnicom, explique avec plus de franchise que d'autres le principe directeur de l'industrie. "Les consommateurs, dit-il, sont comme des cafards - on les asperge, on les asperge , et au bout d'un moment ils sont immunisés"
Commenter  J’apprécie          170
Hardiviller   25 novembre 2017
Dire non ne suffit plus de Naomi Klein


Extrait d'un entretien avec François Armanet pour l'OBS :



L'une des armes du néolibéralisme consiste à déclarer la guerre à l'imagination en faisant croire qu'il n'y a pas d'alternative , qu'on est parvenu à la fin de l'histoire . .........



Il faut changer de paradigme : substituer à une économie fondée sur la spéculation financière et la consommation de masse qui considère que les gens et la planète comme des ressources inépuisables et jetables , une culture qui protégera et respectera chaque personne et chaque lieu . Pour cela il faut passer à 100 % d'énergie renouvelable d'ici à 30 ans , mais dans l'intervalle il faut construire un système économique plus juste , une gestion démocratique et équitable de l'énergie au lieu de la laisser aux mains des grandes entreprises ............



Le People's Summit de juin 2017 à Chicago était organisé par le plus grand syndicat américain d'infirmières ( dont 150 000 membres sont des femmes de couleur ) . Ces infirmières s'expriment en tant qu'aidantes et défendent aussi les droits de leurs patients souvent privés de couverture médicale . Elles luttent à la fois contre la suppression de l'Obamacare , contre la prolifération des pipelines et des mines de charbon et contre l'expulsion des infirmières portoricaines .



-- Vous êtes donc optimiste ?

-- Pas vraiment ! mais je me refuse de me complaire dans le pessimisme ...... Toute personne disposant d'une tribune et des possibilités matérielles , sociales ou culturelle a le devoir de s'exprimer pour redessiner la carte politique .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Pumpkin   22 août 2010
La stratégie du choc : La montée d'un capitalisme du désastre de Naomi Klein
Voici quelques chiffres qui donnent une idée de l'ampleur de la transformation : en 2003, le gouvernement des Etats-Unis passa 3.512 marchés avec des sociétés chargées d'exécuter des fonctions liées à la sécurité ; au cours de la période de 22 mois ayant pris fin en août 2006, la sécurité intérieure au sens large - d'une importance économique négligeable avant 2001 - vaut aujourd' hui 200 milliards de dollars. En 2006, les dépenses du gouvernement des Etats-Unis dans le domaine de la sécurité se chiffraient à environ 545 $ par foyer.

Et il n'est ici question que de la guerre au terrorisme en sol américain. Les gros bénéfices viennent des guerres menées à l'étranger. Sans tenir compte des fournisseurs d'armement, dont les profits ont monté en flèche grâce à la guerre en Irak, la prestation de services à l'armée des Etats-Unis est aujourd' hui l'une des économies tertiaires qui connaît la croissance la plus rapide du monde.
Commenter  J’apprécie          130
Luniver   24 juillet 2013
No logo de Naomi Klein
Comme nous l'avons vu, ce n'est que depuis trois ou quatre ans que les entreprises ont cessé de camoufler les mises à pied et les restructurations derrière la rhétorique de la nécessité, pour se mettre à parler ouvertement, et sans excuses, de leur aversion pour l'embauche de personnel et, dans les cas extrêmes, de leur retrait total du domaine de l'emploi. Les multinationales qui, auparavant, se vantaient de leur rôle de « moteurs de la croissance de l'emploi » – et l'utilisaient pour réclamer maintes subventions gouvernementales – se présentent désormais comme des moteurs de « croissance économique ». La différence est subtile, sauf si vous cherchez un emploi.
Commenter  J’apprécie          130
gridou   23 décembre 2010
No logo de Naomi Klein
Peu importe leur choix de tactique juridique, les fabriquants de ces produits symboliques envoient tous le même message incroyablement contradictoire : nous voulons que nos marques soient l'air que vous respirez - mais ne songez même pas à l'expirer.
Commenter  J’apprécie          130
TheButterflyWhoKnits   12 mars 2014
No logo de Naomi Klein
Déjà, une exigence commune est en train d'émerger des mouvements disparates s'attaquant aux multinationales: le droit du peuple à l'information. Si les multinationales sont en effet devenues plus grandes et plus puissantes que les gouvernements, pourquoi ne seraient-elles donc pas sujettes aux contrôles de responsabilité et de transparence que nous exigeons de nos institutions publiques?
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..