AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.13 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : Chine
Né(e) à : Shanghaï
Biographie :

Shi Bo est écrivain, poète et peintre-calligraphe.

Né à Shanghai dans une famille traditionnelle de grands lettrés, il commence à réciter les poèmes des dynasties Tang et Song et à s’exercer à l’art pictural et calligraphique dès l’âge de 5 ans. Par la suite il ne cessera de s’y appliquer, même en pleine Révolution culturelle où il était enfermé dans un camp de concentration et de travail.

Il fut directeur d’une université de Pékin et vice-président de l’Académie nationale de calligraphie de Pékin, avant son départ de Chine en 1990.

Il a publié en Chine, à Taiwan, et à Hong Kong plus de soixante livres en chinois.

Depuis son installation en France, il continue à écrire, ayant publié une vingtaine d'ouvrages écrits directement en français.

Spécialiste en Caoshu (style dit "herbe folle") et en peintures Montagnes-Eaux, il est reconnu comme un grand maître du Xinshu et Kaishu, il a crée son style appelé "bambou gracieux".

Il a organisé de nombreuses expositions picturo-calligraphiques à Pékin, Shanghaï, Hong Kong, Kyoto.

Certaines de ses France picturo-calligraphiques sont conservées par des musées et des collectionneurs, de nombreuses autres décorent des salons privés en Chine, au Japon, à Singapour, à Hong Kong et en France.

Shi Bo anime des stages, conférences et démonstrations calligraphiques à travers la France et dans des pays voisins.

+ Voir plus
Source : http://shibo-artiste.com
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (8) Ajouter une citation
sabine59   21 février 2019
A celui qui voyageait loin... de Shi Bo
Un rayon oblique envahit ma chambre solitaire,

Déjà le crépuscule assombrit à demi ma porte,

Les hirondelles feignent d'ignorer ma si grande tristesse

Sous l'auvent de ma demeure, deux par deux, elles tourbillonnent en liberté.



Zu Shuzhen
Commenter  J’apprécie          170
Kaeru26   24 septembre 2011
Saisons : Poèmes des dynasties Tang et Song de Shi Bo
L'amoureuse d'un inconnu







J' habite en amont du Grand Fleuve



Et toi, en aval



Sans un jour où je ne pense à toi



Mais je ne te vois jamais



Bien que nous buvions dans le même cours d'eau







Quand le fleuve pourra-t-il s'arrêter de couler ?



Comment ma tristesse arrivera-t-elle à s'apaiser ?



pourvu que ton coeur batte à l'unisson du mien



Je resterai fidèle à mon amour pour toi







Li Zhiyi (11e s)
Commenter  J’apprécie          90
Kaeru26   18 septembre 2011
Saisons : Poèmes des dynasties Tang et Song de Shi Bo
Solitude au clair de lune







Entouré des fleurs, devant ma coupe



Je bois dans la solitude



Je lève mon verre vers la lune



Trinquons à nous trois, la lune, mon ombre et moi



La lune ne descend pas boire



Mon ombre ne sait que me suivre



La lune et mon ombre m'accompagnent pour l'instant



Profitons du printemps pour nous laisser aller à l'allégresse



Lorsque je chante la lune flâne



Quand je danse mon ombre zigzague



Amusons-nous ensemble au moment de mon éveil



Avant que l'ivresse nous sépare



Promettons-nous un amour éternel



Même si les nuages finissent par nous disperser







Li Bai (701-762)
Commenter  J’apprécie          60
Kaeru26   01 octobre 2011
Saisons : Poèmes des dynasties Tang et Song de Shi Bo
Une nuit de pluie en automne







A la fin de l'automne la nuit est froide



Oisif, le vieillard veille tard



La lampe éteinte



Il se met au lit



En écoutant le pluie agréable de la pluie







Le fagot dans le poêle est déjà réduit en cendres



Le parfum du bois donne encore de la chaleur



Le lendemain matin il fait beau et froid



Le vieux tarde encore dans la chaleur du lit



Les feuilles rouges givrées jonchent le perron







Bai Juyi (772-846)
Commenter  J’apprécie          40
Fuyating   01 septembre 2019
Femmes poètes de la Chine de Shi Bo
Mon ami vient d'un pays éloigné

Il m'offre un luth finement laqué

Sur le bois les empreintes d'amour ciselées

Les cordes résonnent d'une mélodie attristée

De toute ma vie je gratterai cet air

Jamais mon cœur ne changera de couleur

Que je me transforme en une chanson d'amour

Elle le suivra partout et toujours.



Bao Linghui, Ami lointain
Commenter  J’apprécie          30
Kaeru26   09 octobre 2011
Saisons : Poèmes des dynasties Tang et Song de Shi Bo
Poème aux chrysanthèmes







Sous le vent d'ouest, les chrysanthèmes plein la cour



Leur parfum glacial, aucun papillon n'y prête attention



Si un jour je deviens dieu du printemps



Je les ferais éclore avec les fleurs de pêcher en même temps







Huang Cao (mort en 884)
Commenter  J’apprécie          30
Fuyating   01 septembre 2019
Femmes poètes de la Chine de Shi Bo
Au-dessus de notre lit conjugal

Un rideau léger protège de la lumière

Jadis nous nous y enfoncions ensemble

Aujourd'hui je suis seule, solitaire

J'enlève et range dans la malle le rideau

Quand pourrais-je le tendre à nouveau ?



Wang Song, Souvenir amer
Commenter  J’apprécie          30
Fuyating   01 septembre 2019
Femmes poètes de la Chine de Shi Bo
Depuis ton départ pour un pays éloigné

Je reste couchée dans ma chambre, cheveux dénoués,

Dans la douleur, une coupe de liqueur avalée,

Ma tristesse profonde n'est pas pour autant dissipée.



Poème à mon mari
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Poèmes mieux connus du siècle passé 2

En ce temps-là j'étais en mon adolescence / J'avais à peine seize ans et je ne me souvenais déjà plus / de mon enfance / J'étais à 16.000 lieues du lieu de ma naissance / J'étais à Moscou dans la ville des mille et trois clochers / et des sept gares / Et je n'avais pas assez des sept gares et des mille et trois tours / Car mon adolescence était si ardente et si folle / Que mon cœur tour à tour brûlait comme le temple / d’Éphèse ou comme la Place Rouge de Moscou / Quand le soleil se couche. / .................................... - Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre ?

Paul Valéry
Paul Fort
Blaise Cendrars
Charles Péguy
Pierre Mac Orlan
Jean Tardieu
Matéi Visniec

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie française , poésie en prose , poésie contemporaine , poésie française contemporaine , poésie roumaineCréer un quiz sur cet auteur