AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.06/5 (sur 42 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1967
Biographie :

Né en 1967, Stéphane Aucante travaille d’abord dans l’audiovisuel, réalise des courts-métrages et écrit pour la télévision. A partir de 2002, il devient directeur de lieux et d’événements culturels en France ; il signe aussi des adaptations et des mises en scène théâtrales, écrit des chansons pour des spectacles musicaux. De 2015 à 2018, il dirige l’Institut français de Naplouse, Palestine et en a rapporté son premier livre édité, « Naplouse, Palestine – Portraits d’une occupation ». A son retour en France, il décide de se consacrer uniquement à l’écriture. Depuis sont parus « Poésons ! » (nov. 2019), un recueil de chansons poétiques, « Palestine by Nights » (fév. 2020), carnet de bord de trois années passées dans les territoires palestiniens occupés, et « Six pieds sur terre – Récits de Palestine », recueil de six nouvelles. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, il a initié et animé deux ateliers sans contact de cadavre exquis ayant donné lieu à parution.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Stéphane Aucante   (10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
... mein Vater, ce pissenliwurzel schlecker.
Blanche se souvient que cette injure-là veut dire " suceur de queues de pissenlits " et elle la trouve très réussie. " Les Alsaciens sont très doués pour les insultes '.
Commenter  J’apprécie          264
Mais ce dont Louis est certain, lui qui sait si peu de choses sur lui-même, ou bien qui ne veut plus les savoir, c'est que quand sa mère, sa maman, sa blanchette, sa Mutter ou Mamie Bianca plus tard, quand celle qui lui a tout donné disparaitra - qu'elle ait sombré en elle-meme avec tous ses souvenirs ou bien qu'elle soit réellement morte -, il sera comme amputé.
Commenter  J’apprécie          220
Pour Blanche, et bien que cela puisse paraître illogique, la vulgarité est une forme de poésie.
Commenter  J’apprécie          160
Stéphane Aucante
La mémoire des mots se perds, pas celle des émotions...
Commenter  J’apprécie          30
« Est-ce que les choses ont réellement changé depuis cette époque, je veux dire, dans le fond du fond ? Le monde n’aurait-il pas la même maladie que moi ? De quoi se souvient-il vraiment ? »
« Un « oui » suffit souvent quand la mémoire s’enfuit ; ça évite de dire des bêtises. En même temps faut-il parler sans cesse pour colmater les fuites. »
« Rien que des 4 ! 4 milles nouveaux cas et 4 cents morts, tout ça en vingt 4 heures. Et moi, il me reste 4 cibiches dans mon paquet mais je vais quand même m’en griller 2 avant ce soir. J’ai trouvé un nouvel endroit... »
Commenter  J’apprécie          00
Stéphane Aucante
La mémoire se perd. Mais l'écriture demeure. (proverbe oriental)
Commenter  J’apprécie          10
Pareille à nombre de palestiniens, le seul plaisir que plaisir que connaît Siam désormais, c'est celui de faire plaisir.
Commenter  J’apprécie          00
Que c'est beau les beaux mots quand on n'a plus qu'eux et qu'ils sont encore là.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Stéphane Aucante (53)Voir plus

Quiz Voir plus

La famille

Dans « Orgueil et préjugés » de Jane Austen, les époux Bennett n’ont eu que des filles. Mais combien sont-elles ?

Quatre
Cinq
Six

10 questions
83 lecteurs ont répondu
Thèmes : familleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}