AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.51 /5 (sur 71 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Cresco, Iowa , le 20/01/1959
Biographie :

Tami Hoag, née le 20 janvier 1959 à Cresco, en Iowa, aux États-Unis, est une femme de lettres américaine, auteur de roman policier et de roman d'amour.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview de Tami Hoag (en anglais)


Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   11 juillet 2019
Le coeur de suzanna de Tami Hoag
Cette femme connaissait manifestement son métier. Il savait bien que le savoir-faire mécanique n’avait rien à voir avec le sexe. Seulement voilà : elle avait l’air si doux ! Jamais il ne se serait attendu à ce qu’une mécanicienne soit aussi… féminine.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   11 juillet 2019
Le coeur de suzanna de Tami Hoag
Suzanna le contemplait aussi, déconcertée par cette attirance soudaine qui lui nouait le ventre et dont elle avait perdu l’habitude, trop occupée qu’elle était à guérir et à se retrouver. Evidemment, il était séduisant, grand, blond et bronzé. Quant à son sourire… Décidément, rien ne valait un sourire éblouissant chez un type. Sa dentition était parfaite, comme tout le reste.

Parfait. C’était exactement pour cela qu’elle ne devait pas l’approcher. C’en était terminé de sa quête de la perfection.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   02 mars 2019
Meurtre au carnaval de Tami Hoag
Kay Eisner avait appris à haïr les hommes à un âge précoce, à cause d'un oncle qui avait trouvé cette petite fille de sept ans trop tentante. Au cours des trente années écoulées depuis lors, aucun des hommes qu'elle avait connus ne l'avait amenée à changer d'avis. Le livre qui prétendait que les hommes venaient de Mars la faisait bien rire. Les hommes venaient de l'enfer, et qu'aucune femme sur cette planète ne s'en soit aperçue, voilà qui la dépassait.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 avril 2016
Tu redeviendras poussière de Tami Hoag
Certains êtres sont des tueurs-nés. D’autres le deviennent. Et il arrive parfois que la source du désir homicide aille se perdre dans cet entrelacs de racines que créent une enfance monstrueuse et une jeunesse dangereuse. Si bien que personne, jamais, n’est en mesure de savoir si cette impulsion est le produit de l’inné ou de l’acquis.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   24 janvier 2014
Contre toute évidence de Tami Hoag
Il avait déjà séjourné en prison. Plusieurs fois. C’était le genre d’endroit où il valait mieux ne pas attirer l’attention. Surtout les hommes avec certains penchants. Après sa première expérience violente, il avait réussi à rester plus ou moins à l’écart du danger la fois suivante, puis encore la suivante. Mais il ne pouvait être anonyme cette fois.

Cette fois, tout le monde dans la prison savait qui il était et ce dont on l’accusait. Tout le monde ici le détestait. Les gardiens comme les criminels endurcis le haïssaient assez pour avoir envie de lui faire du mal, de le tuer. Les autres détenus lui crachaient dessus dès qu’ils en avaient l’occasion. Certains criaient des menaces. On lui avait fait clairement comprendre que, s’il tombait entre les mains de la population carcérale, il n’en ressortirait pas vivant.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   11 juillet 2019
Le coeur de suzanna de Tami Hoag
Avec ses longues vagues de cheveux blond platine qui lui descendaient jusqu’à la taille, ses yeux verts vibrants et ses lèvres sensuelles offertes aux baisers des hommes, elle était d’une beauté renversante. Son corps sublime, qui se ployait comme un roseau, était irrésistible et, comme tous les hommes de cette planète, il éprouvait une excitation érotique rien qu’à la regarder.

Sa beauté n’expliquait pourtant pas tout. A Hollywood, les femmes belles couraient les rues. Ce qui la distinguait, c’était ce petit quelque chose d’impalpable et d’envoûtant qui lui faisait crever l’écran et qui touchait le cœur de chaque spectateur. Et c’était cela que Jake voulait essayer de capturer et de traduire avec des mots.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 mai 2016
Crescendo pour un péché de Tami Hoag
Elle ne savait pas trop si elle pensait à ses compétences professionnelles ou à sa séduction de femme. Son visage était plus intéressant que beau. Ovale, le front gracieux. Des yeux gris, un nez plutôt banal. La bouche, pas de quoi inspirer des fantasmes érotiques, mais ça pouvait aller. Elle examina son reflet pour y déceler des signes de vieillissement. Les pattes-d'oie ne lui plaisaient pas trop.

Bientôt trente-six ans. Elle frissonna... le froid, sans doute. Après tout, ce n'était qu'un nombre. Plus proche de quarante que de trente, certes, mais ça restait un nombre, une marque arbitraire de l'écoulement du temps. Elle avait des choses plus importantes en tête
Commenter  J’apprécie          00
pit31   15 février 2019
Dieu reconnaîtra les siens de Tami Hoag
L'odeur de la mort restait perceptible dans la chambre malgré le parfum d'ambiance. Le révélateur d'empreintes répandu dans la pièce avait laissé une fine couche de poudre grise sur la commode et les tables de chevet. A part ça, elle était aussi nette et propre qu'une chambre d'hôtel. Le couvre-lit bleu s'étalait sans un pli entre les quatre colonnes. Kovac en souleva un coin. Draps propres. Contrairement à son père, Andy Fallon ne conservait ni pile de linge sale, ni pot de confiture rempli de whisky éventé. Un ordre parfait régnait dans son placard. Il pliait ses tee shirts et regroupait ses chaussettes par paires dans ses tiroirs.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   24 janvier 2014
Contre toute évidence de Tami Hoag
La position de juge n’était pas différente. Un procès se terminait toujours par le désespoir, le malheur, l’amertume d’une des deux parties. Le juge n’était consid éré comme un ami que par la partie victorieuse.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 avril 2016
Tu redeviendras poussière de Tami Hoag
Un buveur ne gâche pas la bonne gnôle. Et c’est exactement ainsi qu’il appellerait ça : du gâchis de bon alcool. Il se peut qu’il boive avant de partir en chasse. Il se peut qu’il boive pendant la phase de la torture et du meurtre. Mais il n’agit pas en état d’ivresse. Un homme ivre commettrait des erreurs. Jusqu’ici, on a l’impression que ce type n’en a commis aucune.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..