AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.7/5 (sur 361 notes)

Nationalité : Australie
Biographie :

Tony Cavanaugh est un auteur de romans policiers, scénariste et producteur.

Après des études universitaires dédiées à la littérature anglaise et à l'histoire de l'art, il débute sa carrière dans l'industrie cinématographique où il a travaillé pendant plus de trente ans.

Il est auteur d'une série policière ayant pour héros Darian Richards, ancien policier ayant quitté la brigade des homicides pour une retraite solitaire loin du crime. "La promesse" ("Promise", 2012) est le premier tome de la série.

"L'Affaire Isobel Vine" ("Kingdom of the Strong", 2015) est son premier roman publié en France (Sonatine).

Tony Cavanaugh vit à Melbourne.

son site : https://www.tonycavanaugh.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/tonycavanaugh.author/
Twitter : https://twitter.com/tonycavanaugh1?lang=fr
+ Voir plus
Source : Amazon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Tony Cavanaugh   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview de l'auteur australien, Tony Cavanaugh. Il a écrit "L'Affaire Isobel Vine", "La Promesse" et "Requiem", publiés chez Sonatine Éditions.


Citations et extraits (97) Voir plus Ajouter une citation
[ Petit-déjeuner ]

Une serveuse est arrivée et Maria a commandé une entrecôte avec des frites, du bacon, des saucisses anglaises, des haricots blancs mais sans œufs , le tout avec du thé vert parce qu'elle se souciait de sa santé.
Commenter  J’apprécie          292
Ça faisait des années, de nombreuses années, que j'avais découvert que la tragédie n'avait pas de date de péremption.
Commenter  J’apprécie          270
" Ne jamais parler aux flics.C'est une des règles de base qui régissent les interactions entre policiers et civils .Qui esi ignorée la plupart du temps .Par les flics qui aiment bien entendre des trucs et pensent qu'ils ont le droit de vous demander n'importe quoi et de recevoir des réponses. Et par les civils , car les gens , en général, n'ont pas commis de crime et tiennent à prouver aux représentants de l'ordre qu'ils sont de bons citoyens modèles. Laissez tomber .Les flics sont persuadés du contraire. Ils pensent que tout le monde est coupable de quelque chose , ce qui , bien sûr, est la vérité.
Si une personne se met à table , un flic trouvera toujours ça louche ; si elle le fait avec calme , c'est parce qu'elle est coupable et si elle fait preuve de nervosité, c'est bien sûr parce qu'elle est coupable.Evidemment , si elle se tait , c'est qu'elle a quelque chose à cacher.
L'inconvénient de ne pas parler aux flics : ça les énerve. Ils s'attendent à ce que les civils bavassent , ils comptent là- dessus. Le silence leur fout la trouille.Les silences exigent d'être comblés et seuls les plus résolus d'entre- nous sont capables de ne pas parler sans perdre leurs moyens. "( P 47-48 )
Commenter  J’apprécie          240
Les mecs en uniforme adorent la hiérarchie. La hiérarchie est tout. Le grade, la position, le respect. Encore une question d'intimidation.
Commenter  J’apprécie          230
Il vivait dans un grand appartement sans cloisons situé au dernier étage de l'un des immeubles les plus hauts de Melbourne, au cœur de la ville, entouré de baies virées qui s'élevaient du sol au plafond et à travers lesquelles, quand il était assis devant ses ordinateurs et ses écrans - le " cœur" _ , il observait les canyons en contrebas et s'imaginait qu'il était Batman en train de sauver l'humanité .
Commenter  J’apprécie          210
Ils travaillaient pour des clopinettes, parfois treize heures d'affilée, jusqu'à ce qu'ils aient fini leur journée. Mais le concept de "fin de journée" ne fonctionne pas vraiment quand vous enquêtez sur un meurtre.
Commenter  J’apprécie          200
Le terme « agent spécial », qui décrivait ce que Maria était sur le point de devenir, existait depuis 1901, quand une loi avait été votée pour permettre aux juges et aux magistrats de nommer des civils pour maintenir l'ordre en cas d'émeute ou de risque d'émeute, afin de protéger la population et ses biens.
Commenter  J’apprécie          180
Je me rappelais les plaisanteries qui couraient à travers les étages du QG, des plaisanteries de mauvais goût : « Ce gamin a dû tirer le coup de sa vie » et « Il va avoir du mal à la lever maintenant » et « Tu parles d'un mauvais coup ». Ha, ha, les blagues foireuses d'abrutis en uniforme qui estimaient qu'une fille nue morte au cours d'un acte sexuel inhabituel tombait dans la catégorie des « elle ne l'a pas volé ».
Commenter  J’apprécie          170
Les bikers sont les seules personnes sur terre à ne pas être intimidées par des flics furieux. Et ces derniers le savent.
Commenter  J’apprécie          180
Le type manquait de patience . Tous les politiciens en manquent. D'ailleurs, ils manquent de tout.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Tony Cavanaugh (388)Voir plus

Quiz Voir plus

Le Japon 🗾

Combien y a t-il de systèmes d'écriture au japon?

2
7
3
45
8

5 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : japon , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..