AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

T.R. Burns (ou Trica Rayburns) est une auteure américaine de livres pour la jeunesse.

Elle vit à New York

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande annonce littéraire : "Sirène" de Tricia Rayburn


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Sirenna   27 mars 2017
Sirène de Tricia Rayburn
Le soulagement que je ressentis alors fus temporaire, et ma déception de ne pas avoir été capable de faire ce que j’avais promis de faire toute l’année alla en s’accroissant alors que nous quittions la falaise Chione.
Commenter  J’apprécie          120
Cielvariable   17 mars 2016
Sirène - 1 de Tricia Rayburn
DE chaudes larmes jaillirent de mes yeux. Stupéfaite, je la regardai traverser le patio et entrer dans la maison, laissant la porte claquer derrière elle.



-Je veux juste qu'elle reste sur la bonne voie, dit maman après quelques secondes.



- Et je veux seulement quelque'un pour m'aider à peindre le porche, répondit papa. Je la taquinais quand je lui ai dit qu'elle se servait de cette égratignure comme d'une ruse pour éviter le travail, mais maintenant, je pense que je devrai vraiment le repeindre seul.

Les ignorants, je regardai vers le lac.

Hou. Pas «merci beaucoup» ou «tu t'es vraiment surpassée cette fois-ci» ou encore «arrange-toi seule, maintenant». Ces paroles m'auraient probablement toutes fait monter les larmes aux yeux, mais ne m'auraient pas chatouillé la peau comme ce mot l'a fait.

ET il n'y avait aucun moyen de le savoir à l'époque, mais ce fut le tout dernier mot que Justine me dit. Dans les jour et les semaines qui suivirent, j'ai repassé ce moment, encore et encore dans ma tête, voyant ses yeux bleus, entendant sa voix douce, et pour une raison quelconque, sentant une odeur d'eau salée... Comme si elle se tenait toujours à côté de moi sur le haut de la falaise, sa peau et les cheveux trempés d'eau de mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Cielvariable   17 mars 2016
Sirène - 1 de Tricia Rayburn
Justine se leva, et son genou frappa violemment contre la table et fit tinter nos assiettes et nos verres. Elle se pencha vers moi comme elle passait, et ses yeux semblaient encore plus brillants que d'habitude, comme s'ils étaient éclairés de l'arrière. Elle tourna la tête pour que maman et papa ne puissent pas voir son visage, et sit un mot, juste assez fort pour que je l'entende..
Commenter  J’apprécie          90
Cielvariable   20 mai 2014
Sirène de Tricia Rayburn
DE chaudes larmes jaillirent de mes yeux. Stupéfaite, je la regardai traverser le patio et entrer dans la maison, laissant la porte claquer derrière elle.



-Je veux juste qu'elle reste sur la bonne voie, dit maman après quelques secondes.



- Et je veux seulement quelque'un pour m'aider à peindre le porche, répondit papa. Je la taquinais quand je lui ai dit qu'elle se servait de cette égratignure comme d'une ruse pour éviter le travail, mais maintenant, je pense que je devrai vraiment le repeindre seul.

Les ignorants, je regardai vers le lac.

Hou. Pas «merci beaucoup» ou «tu t'es vraiment surpassée cette fois-ci» ou encore «arrange-toi seule, maintenant». Ces paroles m'auraient probablement toutes fait monter les larmes aux yeux, mais ne m'auraient pas chatouillé la peau comme ce mot l'a fait.

ET il n'y avait aucun moyen de le savoir à l'époque, mais ce fut le tout dernier mot que Justine me dit. Dans les jour et les semaines qui suivirent, j'ai repassé ce moment, encore et encore dans ma tête, voyant ses yeux bleus, entendant sa voix douce, et pour une raison quelconque, sentant une odeur d'eau salée... Comme si elle se tenait toujours à côté de moi sur le haut de la falaise, sa peau et les cheveux trempés d'eau de mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ManonCC   06 janvier 2013
Lame de fond de Tricia Rayburn
Et s'ils sculptaient des citrouilles chaque automne, ce serait parce qu'ils voulaient véritablement passer du temps ensemble et non parce qu'ils sentaient la nécessité de renforcer la façade d'une famille heureuse.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   24 mars 2018
Sirène - 1 de Tricia Rayburn
Étant le plus vieux, le plus silencieux, le plus studieux des frères Carmichael, Simon avait toujours eu un air dégingandé et une mauvaise posture, mais quelque chose s’était produit dans la dernière année. Ses bras, ses jambes et sa poitrine s’étaient raffermis, et sans son chandail, je pouvais discerner de petites crêtes sur son abdomen. Il semblait même se tenir plus droit et être plus grand. Il ressemblait davantage à un homme qu’à un gamin.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   24 mars 2018
Sirène - 1 de Tricia Rayburn
Il avait la bouche ouverte, comme s’il attendait que son cerveau choisisse les mots qui auraient le plus grand impact dans le plus court laps de temps.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   20 mai 2014
Sirène de Tricia Rayburn
Justine se leva, et son genou frappa violemment contre la table et fit tinter nos assiettes et nos verres. Elle se pencha vers moi comme elle passait, et ses yeux semblaient encore plus brillants que d'habitude, comme s'ils étaient éclairés de l'arrière. Elle tourna la tête pour que maman et papa ne puissent pas voir son visage, et sit un mot, juste assez fort pour que je l'entende..
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   24 mars 2018
Sirène - 1 de Tricia Rayburn
Nous le savions tous deux. Ce n’était pas sa faute. Ou la mienne, ou celle de quelqu’un d’autre. Si Justine voulait courir nue à travers des cercles de feu, elle le ferait. Vous pourriez attendre à proximité avec un peignoir et un extincteur, mais ce serait le mieux que vous pourriez faire.
Commenter  J’apprécie          10
charlotte-bananes   15 mars 2015
Sirène - 1 de Tricia Rayburn
Quelque chose de mortel lance un appel d'en dessous des vague, et cet été, personne n'est en sécurité...
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Connaissez-vous vos séries d'enfance II

"On ne connaît pas la fin De l'histoire d'Oum le dauphin" Oui mais justement, il était comment au quotidien, Oum le dauphin ?

Il faisait tout le temps des blagues, quel déconneur ce Oum !
Il savait parler le langage des homme (même s'il racontait pas mal de conneries...)
Tout blanc, le genre un peu salissant
Il était toujours bourré, un vrai pochtron !

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : série jeunesse , enfance , nostalgieCréer un quiz sur cet auteur