AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.03 /5 (sur 135 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : San Francisco , 1978
Biographie :

Vanessa Diffenbaugh est née à San Francisco. Diplômée de l'Université de Stanford, elle a longtemps animé des ateliers d'écriture dans des quartiers défavorisés.

Elle vit actuellement avec son mari et ses deux enfants près de Boston.

'Le Langage secret des fleurs', son premier roman, est en cours de traduction dans vingt-sept pays.


Source : www.pressesdelacite.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Vanessa Diffenbaugh   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vanessa Diffenbaugh, "Le langage secret des fleurs" (en anglais)


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
emi13   29 septembre 2014
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
Si l'amour maternel germait spontanément, à partir de rien, peut-être avais-je eu tort de me croire incapable de m'occuper d'elle. Peut-être que les solitaires, les incompris, les mal-aimés avaient à offrir un amour aussi luxuriant que celui des autres.
Commenter  J’apprécie          230
Chrisdu26   16 avril 2012
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
Dictionnaire des fleurs de Victoria (héroine du livre) :



Acacia : Amour secret

Avoine : Magie de la musique.

Basilic : La haine.

Campanule : Désir de plaire.

Figuier de Barbarie : Amour ardent.

Châtaigner : Rendez moi justice.

Fougère : Sincérité.

Glaïeul : Vous me transpercez le coeur.

Jasmin de Caroline : Séparation.

Jasmin de Madagascar : Bonheur dans le mariage.

Rose, orange : Fascination.

Rose, Rouge.... Si vous voulez le savoir, rendez vous avec ce livre, pour ma part je vous offre un bouquet de Freesia. Bonne lecture :)



Commenter  J’apprécie          100
patouch   07 décembre 2011
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
"Au fil du temps, nous apprendrons à être ensemble, et je saurai l'aimer comme une mère aime sa fille, de manière imparfaite, et sans racines."
Commenter  J’apprécie          110
Melopee   24 décembre 2011
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
Des ombres profondes et complexes. La fleur [de cerisier] qui occupait la feuille entière était d'une beauté inouïe. Je me mordis la lèvre.

A son retour, Grant me regarda avec insistance.

- Signification? lança-t-il.

- Bonne éducation.

Il secoua la tête.

- Caractère de ce qui est éphémère. La beauté et la fragilité de l'existence.



(p. 223)
Commenter  J’apprécie          80
ladyoga   05 mars 2013
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
En serrant ma fille dans mes bras, alors qu'elle n'était âgée que de quelques heures, j'eus la sensation que tout ce qui jusqu'ici me paraissait hors d'atteinte devenait possible.
Commenter  J’apprécie          60
ladyoga   06 mars 2013
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
S'il était vrai que la mousse poussait sans racines, si l'amour maternel germait spontanément, à partir de rien, peut-être avais-je eu tort de me croire incapable de m'occuper d'elle. Peut-être que les solitaires, les incompris, les mal-aimés avaient à offrir un amour aussi luxuriant que celui des autres.
Commenter  J’apprécie          40
zelma   01 avril 2012
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
Grant m'aimait. D'un amour silencieux et tenace, et à chaque déclaration, je me sentais transportée tout à la fois de plaisir et de culpabilité. Je ne méritais pas sa tendresse.
Commenter  J’apprécie          30
Neigeline   27 octobre 2012
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
Les chardons poussent partout, m'informa-t-elle. C'est peut-être pour ça que les humains ont tendance à être aussi désagréables entre eux.
Commenter  J’apprécie          30
Sophie_Bazar   09 janvier 2018
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
Moins de trois semaines après l'avoir mise au monde, je trahissais la promesse que je nous avais faite. Pas seulement une fois, mais deux, amorçant ainsi un cercle infernal de serments et de trahisons. Mères et filles, ou la confiance mal placée.
Commenter  J’apprécie          20
LadyRomance   19 avril 2015
Le langage secret des fleurs de Vanessa Diffenbaugh
- Qu'est-ce que tu lis ?

- Gertrude Stein.

Je n'avais jamais entendu parler de cette écrivain.

- La poétesse ? continua-t-il en me voyant secouer la tête. Tu sais...Rose est une rose est une rose ?

Comme j'avais toujours l'air de tomber des nues, il précisa :

- La dernière année, ma mère était obsédée par ses écrits. Elle avait passé son temps à lire les poètes victoriens, et quand elle a découvert Gertrude Stein, elle m'a confié qu'elle lui avait été d'un grand réconfort.

- Qu'est-ce que cela veut dire, Rose est une rose est une rose ? interrogeai-je.

Je fermai d'un cou sec le livre de biologie et mes yeux tombèrent sur une tête de mort. Je tapotais l'orbite vide.

- Que les choses sont comme elles sont, répondit-il.

- Rose est une rose...

-... est une rose, acheva-t-il avec un petit sourire.

Je songeais à toutes les roses du jardin en contrebas, aux différentes nuances de leurs pétales, à leur fraîcheur.

- Sauf quand elle est jaune, fis-je remarquer. Ou rouge,, ou rose, ou fermée, ou fanée.

- C'est ce que j'ai toujours pensé, approuva Grant. Mais je ne voudrais pas priver Mme Stein du plaisir de me convaincre.

Il replongea le nez dans son bouquin.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Un, Deux, Trois… Polar !

Dix petits nègres ?

Sir Arthur Conan Doyle
Agatha Christie
Georges Simenon
Robert Stevenson

11 questions
499 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , chiffres , polar enquêteCréer un quiz sur cet auteur