AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Chapman (Traducteur)
ISBN : 225808881X
Éditeur : Les Presses De La Cite (12/05/2011)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 116 notes)
Résumé :
Des azalées pour la passion, des roses rouges pour l'amour, du chèvrefeuille pour l'attachement... Ballottée depuis toujours de familles d'accueil en foyers, Victoria Jones est une écorchée vive que la vie n'a pas épargnée. Incapable d'exprimer ses sentiments à travers les mots, l'orpheline a appris à maîtriser le langage secret des fleurs, qui traduit parfaitement ses émotions extrêmes. A dix-huit ans, elle se retrouve à la rue et se réfugie dans un parc de San Fra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
emi13
  29 septembre 2014
Ballottée depuis toujours de familles d'accueil en foyers, Victoria Jones est une écorchée vive que la vie n'a pas épargnée. Incapable d'exprimer ses sentiments à travers les mots, l'orpheline a appris à maîtriser le langage secret des fleurs, qui traduit parfaitement ses émotions extrêmes.
Commenter  J’apprécie          270
Melopee
  24 décembre 2011
Victoria est une jeune femme qui a toujours été ballottée de familles d'accueil en foyers. de tous ces domiciles temporaires, Victoria a tiré une certaine méfiance et un côté un peu sauvage. Son dernier refuge c'est les fleurs dont elle connait les moindres secrets et qu'elle sait assortir avec goût. A dix-huit ans, sans ressources et à la rue, elle vagabonde dans San Francisco à la recherche de boutures à voler. C'est sa rencontre avec une fleuriste, Renata, qui bouleverse sa vie. de la jeune fille paumée et en recherche de recherches, elle semble avoir trouvé sa planche de salut, son terrain d'épanouissement. Car aller à la conquête des plus belles espèces c'est quelque part un challenge qu'elle relève haut la main. Arrive Grant, un autre artiste de la composition florale qui, tout comme Victoria, laisse passer des messages avec les fleurs qu'il livre. Ce pourrait-il qu'un autre ait le même mode de communication qu'elle?
Victoria s'ouvre peu à peu, apprivoisée par ce nouvel entourage qui l'encourage et la plébiscite. C'est que ses réalisations atteignent la perfection, sont des oeuvres-d'art de sensibilité et de finesse. le succès est au rendez-vous et la clientèle se bouscule afin d'avoir droit aux conseils personnels et si avisés de Victoria.
Dans l'ombre, une présence plane toujours sur notre jeune femme en construction. Une entrave la replonge sans cesse en arrière, à l'époque où elle vivait chez une femme, une certaine Elizabeth, mère de substitution, qui lui a donné le goût des autres et de la nature. Que s'est-il passé pour que Victoria soit désormais seule aujourd'hui?
Voilà un beau livre doudou qui fait plaisir à lire car il est réconfortant. On se sent d'emblée en empathie pour cette demoiselle qui, à l'aube de sa vie adulte, a déjà subi brimades et désamour. Trouver une échappatoire dans les fleurs parait revêtir de multiples charmes et diverses perspectives pour la suite : devenir fleuriste, enfin trouver son moyen de communication, partir en quête de l'inconnu, de la fleur rare dont personne ne se doute...
Victoria se construit une carapace de fleurs et plantes, rempart contre le monde mais aussi expression de sa sensibilité et de sa curiosité pour le monde. On se prendrait à rêver que tous les esseulés et laissés-pour-compte s'investissent dans une passion et que la reconnaissance et l'amour soient à portée de tous. Victoria galère mais elle s'en sort car c'est une battante. Dénigrez-la et elle vous congédiera avec des fleurs ! Quel plus beau châtiment que de se faire remercier en toute intelligence. C'est brillant, c'est doux, c'est coloré et ça en deviendrait presque poétique, si on se laissait totalement imprégner par le texte.
Je recommande en cas de blues, spleen ou autre mélancolie passagère. C'est une petite douceur pour le coeur !
Et en bonus à la fin du livre, vous pourrez vous référer au dictionnaire des fleurs de Victoria ! Au moins, j'ai pu y découvrir la signification de ma fleur préférée, le lys. A ce propos, savez-vous ce que signifie la rose orange?
Lien : http://shereads.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
EloDesigns
  16 janvier 2013
Après avoir entendu parler de ce roman et lu des avis plus que positif, j'avais très envie de le découvrir. La couverture de cette réedition est juste magnifique et je la préfère de loin à l'ancienne. le synopsis m'a également donné envie de lire ce roman puisque en plus d'aimer les fleurs, je connaissais la signification de certaines et forcément, j'avais envie d'en apprendre plus sur ce moyen d'expression si peu répandu de nos jours. L'histoire de Victoria m'intriguait beaucoup et il ne m'en fallait pas plus pour avoir envie de me plonger dans cette lecture.
Nous faisons donc la connaissance de Victoria, une petite fille placée de foyer en foyer et de maison d'accueil en maison d'accueil jusqu'à sa majorité. Meredith, la femme en charge de son dossier depuis son abandon à sa naissance, fini par se lasser du comportement colérique et renfermé sur elle-même qu'elle affiche et qui la fait renvoyer à chaque fois. Elle la placera chez une femme seule, Elisabeth, qui prendra soin d'elle et l'aimera comme sa propre fille. Après les maltraitances et les mauvais moments passés dans les foyers, cette femme s'intéressera à Victoria comme personne ne l'a jamais fait et la comprendra. Malheureusement là encore, cette période se terminera très mal pour toute les deux. Placé une dernière fois dans une pension à sa majorité où elle sera logé gratuitement pendant trois mois, elle va devoir trouver du travail si elle ne veut pas se faire expulser et finir dans la rue. N'écoutant que sa propre volonté, Victoria, se construira sa propre vie seule et sans attache et rencontrera des personnes formidable qui l'aideront jusqu'à ce que le passé refasse surface…
Victoria est un personnage très touchant et pourtant très compliqué. Elle essaie à tout prix de s'en sortir mais dès qu'elle a peur, baisse les bras et abandonne toute lutte. Elle gâche toutes ses chance d'arriver au bonheur jusqu'au jour où ce besoin devient vitale pour elle. Son courage et sa force ont eu toute mon admiration, ses moments d'égarements et d'échecs cuisants ont eu toute ma compassion. J'ai été émue par son parcours et son enfance difficile qui, arrivé à l'âge adulte lui ont laissé de profondes stigmates. Meredith m'a fait l'effet d'une femme froide qui ne supportait pas l'échec et non d'une femme qui oeuvre pour sauver des enfants et leur offrir une vie meilleure. Elisabeth est une femme seule et forte malgré un passé lui aussi difficile. J'ai beaucoup aimé sa façon de s'occuper de Victoria, de ne pas baisser les bras et de ne pas se laisser marcher sur les pieds par l'enfant en colère qu'elle était. Sa soeur Catherine m'a semblé être une femme pleine de remords et de regrets mais je n'en ai pas appris plus sur ce personnage qui était présent uniquement à travers Elisabeth ou Grant. Grant est le fils de Catherine. Continuant l'oeuvre familiale dans l'horticulture tout au long de la maladie de sa mère et à sa mort, c'est un jeune homme fort et tendre qui m'a séduite et que j'ai eu beaucoup de plaisir à suivre dans le récit. Que dire de Renata, Natalia et Maman Ruby? Ces trois femme avec le coeur sur la main, ont fait preuve d'une générosité et d'une présence familiale sans faille auprès de Victoria et je les ai également beaucoup apprécié.
Le style d'écriture de l'auteure est à la fois très fluide et très poétique, on en sentirait presque le parfum des fleurs dont elle nous parle si bien. Les pages se tournent rapidement une fois plongé dans l'histoire. L'auteur nous fait voyager à la fois dans le passé et dans le présent afin de mieux comprendre l'histoire de Victoria et son comportement. Une fois plonger dans le récit, l'auteure nous tient en haleine jusqu'au bout et nous livre un récit à la fois touchant, émouvant et dramatique. Celui d'une jeune femme qui va devoir réapprendre à aimer, à s'aimer elle-même et à ne plus avoir peur qu'on la touche. Celui de plusieurs personnes blessé par la vie qui vont s'aimer et se haïr pour mieux se retrouver ensuite. le tout est écrit avec une telle justesse, une telle émotion, qu'il en devient presque réel et nous envoûte jusqu'au point final. J'ai également apprécié le dictionnaire sur la signification des fleurs présent à la fin du livre, le vrai travail de recherche de l'auteur et la fondation crée par elle pour aider les jeunes américains qui doivent quitter leur famille d'accueil à leur majorité. Ce roman m'a fait passé un merveilleux moment de lecture et m'a laissé le doux parfum des fleurs en souvenir.
Pour conclure, c'est une magnifique découverte avec une histoire des plus difficile, envoûtante et touchante à la fois mêlée à la beauté et au doux parfums des fleurs! Un livre à lire absolument!!
Lien : http://momentprecieux.fr/Des..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nini82
  01 mai 2012
Je n'y connais pas grand chose aux fleurs mais j'ai toujours été curieuse par leur langage. L'auteur a su avec brio parler de cet art de l'époque victorienne, temps où les amoureux envoyaient des messages à travers ce langage qu'est les fleurs ( n'est-ce pas romantique ?) et d'enfant abandonné / sans famille.
Nous commençons l'histoire avec Victoria Jones, qui vient tout juste d'avoir dix-huit ans, et donc émancipée. le problème avec Victoria, comme le laisse savoir l'aide sociale qui suit son dossier depuis sa plus tendre enfance, est qu'elle n'est pas sociable, ne supporte pas qu'on la touche. Elle est telle une bête sauvage remplie de tristesse, de rancoeur et de haine, misanthropique. La personne qui la suit lui fait rappeler qu'elle doit absolument trouver un travail pour subvenir à elle-même, et surtout payer le loyer pour la chambre, dans auquel cas, elle se retrouve à la porte.
Victoria n'a qu'un don et une passion : les fleurs. Elle connait par coeur leur signification. Elle passe le plus claire de son temps dans des jardins. Sachant qu'elle sera expulsée, elle se créée son propre jardin dans un parc où elle dormira,
Le roman se partage en quatre parties.
-La première : qui est pour moi l'introduction du personnage cité ci-dessus et qui depuis presque sa naissance est passé d'une famille d'accueil à une autre jusqu'au jour où elle croise Elizabeth qui lui partage et apprend l'amour des fleurs mais aussi leur langue, très connue lors de l'époque victorienne.
Les chapitres sont partagé entre son passé avec Elizabeth et son présent actuel où elle abode une fleuriste lui demandant si elle employait.
Victoria lui fera preuve de ses compétences même si elle n'a aucune référence, étude dans le métier. Au marché des fleurs, un jeune homme semble hypnotisé par elle. Et surprenant, il connait aussi le langage des fleurs ! Ce qui lui ramène des souvenirs de son passé au gout amère. Et si après tout, elle avait droit à une deuxième chance ?
-La deuxième partie : Victoria s'ouvre un peu plus. Nous la sentons qui s'ouvre et qui change. Elle a deux personnes qu'elle côtoie dans sa vie, deux personnes qui cherchent plus que tous à gagner sa confiance, à lui faire voir qu'ils l'aiment à leur façon. L'un d'eux lui ayant donné une chance dans sa vie de se démarquer et l'autre revenant du passé utilisant toujours le langage des fleurs pour lui ouvrir les yeux.
Victoria découvrira de nouveaux sentiments qu'elle ne pensait pas connaitre, voire oublier.
Les chapitres sont parfois alternés avec ceux de son passé avec Elizabeth. Nous en découvrirons un peu plus sur cette dame, et ce qu'elle représentait pour Victoria. Et surtout, nous espérons par rapport à ce passé, avoir réponse à notre question, pourquoi...
-La troisième partie : est une courte période de sa vie et qui est sûrement l'une des plus dur de sa vie. Totalement perdue, débosselée parce qu'il lui arrive. Elle doit prendre des décisions qui ne sont pas toujours facile à prendre.
-La quatrième et dernière partie : elle renoue avec son passé. et les personnes qui l'aiment la soutiennent. Une nouvelle étape de sa vie auprès des gens avec qui elle se sent bien, et dont le mot famille à un sens.
Roman subtile, intéressant pour sa richesse en ce qui concerne les fleurs. A la fin du roman se trouvait le dictionnaire des fleurs avec leur signification comme dans le livre.
L'auteur nous sait tenir en alternant le passé et le présent de Victoria. Voulant toujours en savoir plus pourquoi Victoria est ainsi, et que s'est-il passé avec cette généreuse femme qui pourtant voulait l'aimer, qui lui a appris la signifiance des fleurs et l'art. Puis lorsque son chemin croise cet jeune homme de son passé...
Lien : http://moidevoreusedelivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LesLecturesDeCledesol
  21 mars 2014
Je participe à la lecture commune organisée par Ingrid,chez livraddict, avec d'autres de mes copines blogueuses, et je dois dire qu'en ce début de printemps, ce titre est plutôt de saison.
Au début du roman, nous découvrons Victoria le jour de ses dix huit ans, elle va enfin quitter le foyer dans lequel elle vit. Elle est orpheline, puisqu'elle a été abandonnée le jour de sa naissance, et ne connait donc pas ses parents. elle a un passé d'enfant très difficile derrière elle, et un caractère bien trempé. Au fur et à mesure de notre lecture, les chapitres s'alternent autour du passé et du présent de Victoria. Nous apprenons que son dernier placement en famille d'accueil remonte à ses dix ans, ou elle a découvert le langage des fleurs. Depuis cette époque, elle ne vit que par et pour les fleurs.
Au bout de quelques chapitres, j'ai été très rapidement happée par ma lecture, je me suis rapidement demandée ce qui avait bien pu se passer huit ans plus tôt, lors du dernier placement de Victoria chez Elizabeth. Malgré son caractère un peu rebelle, on découvre chez Victoria un grand besoin d'amour et surtout la peur d'aimer, de s'attacher et ensuite d'être rejetée. Pour cette derniere, passé et présent, vont venir se rejoindre.
Les personnages sont attachants, notamment Victoria, qui a su me toucher, elle essaie malgré tout de s'en sortir à sa façon (mais pour cela elle devra affronter ses différents démons) ou encore Elizabeth qui va tenter de la prendre sous son aile. Par contre j'ai eu beaucoup plus de mal avec Mérédith, l'assistante sociale qui s'occupe de Victoria depuis sa naissance, et qui a mis tous les échecs de placement chez les différentes familles sur le compte du mauvais caractère et des mauvais agissements de la jeune Victoria.
L'écriture de l'auteure est agréable et parfois presque poétique, l'ensemble se lit bien. Ce roman nous apporte en plus une jolie touche d'originalité de part les différentes informations sur le langage des fleurs qu'il contient.
En bref, un roman envoûtant, qui retrace l'enfance difficile d'une petite orpheline américaine jusqu'à l'âge adulte, ou vient le temps du pardon. Je vous le recommande.
Ce roman a été publié aux Editions pocket en 2012.
Lien : http://milleetunepages.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   29 septembre 2014
Si l'amour maternel germait spontanément, à partir de rien, peut-être avais-je eu tort de me croire incapable de m'occuper d'elle. Peut-être que les solitaires, les incompris, les mal-aimés avaient à offrir un amour aussi luxuriant que celui des autres.
Commenter  J’apprécie          230
Chrisdu26Chrisdu26   16 avril 2012
Dictionnaire des fleurs de Victoria (héroine du livre) :

Acacia : Amour secret
Avoine : Magie de la musique.
Basilic : La haine.
Campanule : Désir de plaire.
Figuier de Barbarie : Amour ardent.
Châtaigner : Rendez moi justice.
Fougère : Sincérité.
Glaïeul : Vous me transpercez le coeur.
Jasmin de Caroline : Séparation.
Jasmin de Madagascar : Bonheur dans le mariage.
Rose, orange : Fascination.
Rose, Rouge.... Si vous voulez le savoir, rendez vous avec ce livre, pour ma part je vous offre un bouquet de Freesia. Bonne lecture :)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MelopeeMelopee   24 décembre 2011
Des ombres profondes et complexes. La fleur [de cerisier] qui occupait la feuille entière était d'une beauté inouïe. Je me mordis la lèvre.
A son retour, Grant me regarda avec insistance.
- Signification? lança-t-il.
- Bonne éducation.
Il secoua la tête.
- Caractère de ce qui est éphémère. La beauté et la fragilité de l'existence.

(p. 223)
Commenter  J’apprécie          60
patouchpatouch   07 décembre 2011
"Au fil du temps, nous apprendrons à être ensemble, et je saurai l'aimer comme une mère aime sa fille, de manière imparfaite, et sans racines."
Commenter  J’apprécie          100
ladyogaladyoga   06 mars 2013
S'il était vrai que la mousse poussait sans racines, si l'amour maternel germait spontanément, à partir de rien, peut-être avais-je eu tort de me croire incapable de m'occuper d'elle. Peut-être que les solitaires, les incompris, les mal-aimés avaient à offrir un amour aussi luxuriant que celui des autres.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Vanessa Diffenbaugh (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vanessa Diffenbaugh
Vanessa Diffenbaugh, "Le langage secret des fleurs" (en anglais)
autres livres classés : fleursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3407 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..