AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Bragelonne

Maison d`édition spécialisée dans la fantasy, la science-fiction ou encore le fantastique, les éditions Bragelonne ont été fondées par Stéphane Marsan et Alain Névant, et font référence au roman d`Alexandre Dumas Le Vicomte de Bragelonne. Initialement tournée vers les romans de fantasy, la maison d`édition a très vite lancé les collections Bragelonne SF, une collection horreur et fantastique "L`Ombre" et une collection portant sur les classiques de science-fiction "Les trésors de la SF". Bragelonne a également lancé un label, Milady. Le succès de Bragelonne est en partie dû à l`attention apportée à la distribution et à la promotion des ouvrages et au succès des auteurs anglo-saxons présents dans le catalogue de la maison d`édition.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Bragelonne



Dernières parutions chez Bragelonne


Dernières critiques
Octarine008
  07 août 2022
Nightrunner, tome 3 : La lune des traitres de Lynn Flewelling
Quel plaisir de retrouver Alec, Seregil, Beka et Thero !



J’ai un attachement tout particulier pour ce petit groupe, et j’ai toujours beaucoup de plaisir à les retrouver.



Dans ce tome, on apprend ENFIN des choses concrètes sur le passé de Seregil, qui avait tout fait jusque là pour ne jamais aborder sa jeunesse en Aurënen. Notre Aurënfay reste toutefois lui-même : irritable, et toujours poursuivi par ses regrets et sa culpabilité, au point d’en devenir égoïste, et ce surtout vis-à-vis d’Alec et de ses proches. Je l’aurais volontiers frappé pour ça, plusieurs fois ! Heureusement, Alec est un modèle de patience qui sait laisser de l’espace et du temps à son compagnon, et qui sait aussi lui mettre un bon coup de poing dans les dents quand il dépasse les limites. Dit comme ça, ça ne vend pas du rêve, et pourtant le duo fonctionne très bien ! On pouvait se douter que Thero serait toujours de la partie, puisque c’est un Veilleur,

mais j’avais des doutes pour Beka : elle conserve bien sa place de personnage principal, à mon plus grand plaisir. Que j’aime sa personnalité et son évolution !



Les personnages secondaires ne sont pas en reste : on retrouve bien sûr Klia, quelques soldats de la turme de Beka, ainsi que Micum, bien qu’assez brièvement pour ce dernier. Mais les nouveaux personnages sont pour moi les plus intéressants, je pense notamment à Nial, que j’espère revoir, aux Rhui’auros, et à Ulan, le leader charismatique de Viresse.



Dans ce tome 3, nouveau changement de décor, donc, et direction Aurënen, avec ses paysages, sa mythologie et ses coutumes. Les Aurënfays, qui sont régis par l’honneur et la fidélité, semblent a priori un peuple sans histoire, droit dans ses bottes. Mais bien sûr, l’honneur et la fidélité, c’est très subjectif… et alors, comment identifier clairement les alliés et les ennemis ? J’ai passé une bonne partie de ma lecture à me demander si tel personnage était juste une pauvre âme en perdition ou si tel personnage était un manipulateur de génie ou encore un espion.



Ce tome prend une direction plus politique et complotiste que le précédent, et se rapproche plus du tome 1, bien que ce soit le tome avec le moins d’action jusqu’ici.



On suit la situation de Scala de loin, ainsi que la guerre avec Plenimar, et le moins qu’on puisse dire, c’est que des changements drastiques vont avoir lieu, pas forcément pour le meilleur. Scala et la Troisième Orëska m’ont manqué, j’espère revoir ces décors dans les tomes suivants.



Les tomes 1 et 2 allaient de paire, j’espère qu’il en sera de même pour les tomes 3 et 4, car je garde un sentiment d’inachevé. On en a appris plus sur Seregil, mais les personnes ayant causé sa chute ne sont pas encore apparus. On en a appris plus sur Alec, mais on sent que l’auteure a juste tendu la perche pour plus tard, et que ces révélations vont avoir une grande importance pour la suite, tout comme les messages mystérieux des Rui’auros.



Bref, un très bon moment de lecture, encore une fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nain
  07 août 2022
The Witcher, tome 5 : Le baptême du feu de Andrzej Sapkowski
Nouvelles aventures de Geralt de Riv. S'associant à différents personnages et notamment l'énigmatique Régis, le sorceleur tentera de retrouver Ciri qui est quasiment absente de ce livre 5, tout comme Yennifer.

Après un 4ème opus quasiment sans saveur, celui-ci ne vole pas beaucoup plus haut. C'est à se demander s'il faut lire la suite tant on reste sur sa faim.
Commenter  J’apprécie          10
tchouk-tchouk-nougat
  07 août 2022
Celle qui devint le soleil de Shelley Parker-Chan
Quand on est une fille à l'époque de la Chine impériale, notre destin se résume souvent à pas grand chose, surtout si on est issue dune famille paysanne souffrant de la famine. Alors quand son frère, dont le devin du village avait prédit un avenir de grandeur, meurt, Zhu décide de prendre sa place. Elle se travestit, devient moine et lutte chaque jour pour obtenir le destin promirent à feu son frère.



L'histoire se déroule au 12e siècle en suivant les faits historiques connus pour cette période de l'empire Chinois. Il est alors dirigé, de manière assez catastrophique, par les mongols de la dynastie Yuan. Des révoltes naissent et se cristallisent, dont le mouvement des turbans rouges que l'on voit dans le récit.

Nous suivons deux personnages assez atypiques, à la personnalité plutôt complexe. Tout d'abord Zhu, qui se fait passer pour un homme et qui, à force de détermination, arrive à devenir moine. Quand son monastère va être détruit, poussée par son désir de vivre et son ambition, elle va incorporer le mouvement révolutionnaire en grimpant les échelons grâce à son intelligence. L'autre personnage est l'eunuque qui suit le prince du Henan. Son passé est lourd, son présent frustrant et son avenir n'est empli que de vengeance.

Ce roman est plaisant à lire. Les actions s'enchaînent en laissant de la place aux respirations eg aux descriptions. Il est légèrement teinté de fantastique même si cette veine là est peu exploitée. La psychologie des personnages est bien travaillée même si elle amène petit à petit bres un fait troublant : plus l'histoire avance plus les personnages deviennent antipathiques. D'opiniâtre et de volontaire Zhu va devenir ambitieuse, égoïste et cruelle. C'est un peu contrariant de voir notre sympathie pour l'héroïne se transformer en quelque chose de moins positif.

L'autre point assez déplaisant de la lecture, fût quelques redondances lexicales. La notion du destin auquel on ne peut échapper est hyper présent au point parfois d'apparaître à chaque paragraphe. L'auteur se montre un peu trop insistant la dessus et ça finit par lasser.

Mais globalement la lecture est plaisante, dynamique, avec quelques touches fantastiques légères. Le fait qu'on se base sur des faits historiques rend le récit plus interessant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50