AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions du Rouergue

Les Editions du Rouergue ont été fondées en 1986 à Rodez, puis ont fusionné avec Actes Sud en 2005. La maison d'édition possède une ligue éditoriale tournée vers la littérature gastronomique, la littérature régionale et un catalogue nature et jardin régulièrement primée par des prix spécialisées. La maison s'est ensuite ouverte à d'autres genres comme le polar ou la jeunesse.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions du Rouergue



Dernières parutions chez Editions du Rouergue


Dernières critiques
yelloniniz
24 juillet 2017
Ma mère, le crabe et moi de Percin Anne
La métamorphose d'une ado et de sa mère malade au contact du cancer.
Commenter  J’apprécie          10
Jangelis
23 juillet 2017
Ma grand-mère est une terreur de Guillaume Guéraud
Joli plaisir de lecture pour ce petit roman.

J'aime beaucoup Guillaume Guéraud, mais je ne mettrais jamais un de ses romans entre les mains des enfants sans l'avoir lu avant ! Et je les aborde toujours avec un brin d’appréhension : est-ce que ça va être violent, voire trop violent pour moi (mon seuil est assez bas il est vrai !)

Et surprise, ici, il s'agit vraiment d'un roman pour enfants, et même si le langage n'est pas toujours parfaitement châtié, il peut être mis entre toutes les mains.

Un (gros) zeste de fantastique, un bon peu d'écologie, une relation familiale qui va évoluer, de l'aventure, du suspens, et des dessins amusants.

Plus la plume de Guillaume Guéraud, tout ce qu'il faut pour passer un bon (quoique bref) moment.

Sans compter que tout cela se déroule en Dordogne, près de Lascaux, et ça a son importance.



Peut-être peut-on espérer d'autres aventures de Mémé Kalachnikov ?
Lien : https://livresjeunessejangel..
Commenter  J’apprécie          50
dlcb26
22 juillet 2017
L'Ile des chasseurs d'oiseaux de Peter May
difficile de noter ce policier, tant mes impressions de lecture ont été variées : intéressée, lassée, prête à abandonner, reprise d'intérêt et finalement cramponnée pour le finir. Je m'explique : Fin Macleod revient sur l'île de son enfance qu'il a quitté 18 ans plus tôt pour enquêter sur le meurtre d'une vieille connaissance dont le mode opératoire rappelle celui d'une autre enquête en cours. Au fil de son enquête, Fin retrouve les lieux et personnes autrefois connus. chaque rencontre et déplacement fait ressurgir des souvenirs, si bien que : 1) le récit passe alors du narrateur extérieur au récit personnel de Fin, ce passage incessant du "je " au "il" m'a perturbé, 2) les nombreux flashbacks m'ont parfois fait perdre de vue le meurtre à l'origine de l'enquête et du récit ; de ce fait, je me suis dit que si ce n'étaient pas les vacances, j'aurais probablement vraiment perdu le fil, et l'intérêt, pour l'histoire.... MAIS, il me faut reconnaître le talent de l'auteur : je ne suis (pas encore) allée aux Hébrides, je ne sais pas si le lieu a inspiré le style ou si le style a créé l'émotion, mais c'est dérangeant, voire glauque à souhait, on a l'impression d'un espace perdu dans le temps et l'espace, figé dans le passé et ses secrets, parfois oppressant... l'auteur "immerge" vraiment son lecteur, et j'ai "vu" les lieux et les personnages. Les flashbacks - que je jugeais trop nombreux et hachant l'enquête- trouvent vraiment leur sens dans les derniers chapitres et je ne peux sincèrement pas dire que je regrette d'avoir été au bout du livre (j'ai dû "abandonner" dix livres en 30 ans de lecture, mais bon)... le héros semble quand même être "né sous une mauvaise étoile" et j'ai eu un peu de mal à m'y attacher. La fin du livre marque la fin de cette enquête mais de nombreuses questions restent en suspens concernant le devenir du héros et de ses proches sur l'île. Il y a je crois 3-4 tomes de suite déjà publiés : je pense en lire au moins un pour consolider mes impressions sur cet auteur. bref, même si l'enquête démarre assez lentement et que le récit traîne parfois en longueur, la finesse psychologique et la dimension noire en font une lecture assez fascinante

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30