AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Liana Lévi

Cette maison d`édition fondée en 1982 par la journaliste italienne Liliana Lévi édite une trentaine de titres dont une dizaine de poches par an. Elle dispose d`un catalogue de 400 titres, dans les domaines les plus divers : essais, témoignages historiques, romans policiers, beaux livres, et littérature étrangère et française qui se répartissent sur les sept collections de la maison.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Liana Lévi



Dernières parutions chez Liana Lévi


Dernières critiques
mimouski
  12 juillet 2020
Mãn de Kim Thúy
C'est mon second roman de Kim Thuy. Celui-ci est différent de Ru. Je retrouve la délicatesse de l'auteure qui mêle la narration de mémoires, de cultures, d'amours et de voyages culinaires. Chaque "chapitre" est court et est introduit par un mot en vietnamien et traduit en français représentant si bien le paragraphe. Kim Thuy arrive si bien à entremêler l'Orient et l'Occident ainsi que le passé et le présent avec beaucoup de poésie. Joli ouvrage mais ma préférence reste orientée vers Ru.
Commenter  J’apprécie          20
RobertB
  12 juillet 2020
Femme de chambre de Markus Orths
Un livre étrange, écrit en allemand. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit : il n’est pas étrange parce qu’écrit en allemand et d’ailleurs de nombreux ouvrages magnifiques, d’une facture très classique, l’ont été dans cette langue. Non, il est étrange, car il narre la vie d’une folle à travers ses propres yeux. L’héroïne, sans que ce soit précisément énoncé, semble sortir d’un séjour assez long en hôpital psychiatrique et on comprend très vite que sa réadaptation est un objectif illusoire. Même si elle paraît capable de subvenir aux plus élémentaires de ses besoins (encore qu’elle vende régulièrement ses meubles pour obtenir de l’argent qu’elle dépense ensuite sans logique), son comportement au quotidien est empreint d’une incohérence désespérée. Femme de chambre d’un grand hôtel, elle passe sa vie à traquer la saleté dans les recoins les plus incongrus, sacrifiant à cette tâche jusqu’au plus clair de son temps libre. En outre, tous les mardis soir, elle se glisse sous le lit d’une chambre au hasard pour partager pendant quelques heures l’intimité de clients ignorant tout de sa présence. Elle reste ainsi, cachée sous le matelas, à les épier et n’en sort qu’au départ définitif de l’occupant. Toute velléité qui pourrait lui être donnée par les circonstances de retourner à une sociabilité plus consensuelle est systématiquement rejetée par l’héroïne et la prise de congés obligatoire finit même par constituer un problème insoluble qui la renvoie encore plus bas qu’elle n’était déjà.

« La femme de chambre » bénéficie d’une écriture neutre, à la fois légère et précise, comme si rien de ce qui nous était raconté ne pouvait être foncièrement dramatique. Le récit est court, concis et renvoie parfois à un témoignage glaçant, dénué de la moindre envie, qui peut déstabiliser un lecteur trop empathique. C’est sûrement pour cela que l’ouvrage est peu épais. Plus, ça aurait été de trop.

Un livre intéressant, écrit en allemand. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DoubleMarge
  12 juillet 2020
Là où les chiens aboient par la queue de Estelle-Sarah Bulle
"La « petite » veut comprendre, savoir d’où elle vient. Elle demande aux mots de son père de sortir de leur gangue de silence, à ceux de sa tante de couler clairs. Quelle est leur-son histoire ? Tableau de trois générations de Martiniquais."

Pierre-Romain Valère
Lien : https://doublemarge.com/page..
Commenter  J’apprécie          70